Pompes à chaleur : le groupe Atlantic assume ses ambitions

Vue de la pompe à chaleur Aptae Atlantic de 50 kW. ©PP

Atlantic domine le marché français des chaudières gaz collectives pour le tertiaire et les immeubles de logements collectifs. Leur intention stratégique est de parvenir à la même situation avec les pompes à chaleur.




Le groupe Atlantic domine le marché français des chaudières gaz collectives pour le tertiaire et les immeubles de logements collectifs. Leur intention stratégique est de parvenir à la même situation avec les pompes à chaleur destinées au tertiaire et aux immeubles collectifs.

 

 

 

 

Pour l’essentiel, les chaudières collectives gaz de la gamme Atlantic Varmax sont fabriquées à Pont-de-Vaux et à Boz dans l’Ain. Le site de Boz, plus récent, a été mis en service en 2020. ©PP

 

 

Pompes à chaleur de 62 et 75 kW

 

Boz est en train d’être équipé pour fabriquer les deux modèles de pompes à chaleur les plus puissantes – 62 et 75 kW – de la nouvelle gamme Atlantic Aptea au R290. Si Atlantic a choisi le R290, le propane, c’est d’abord pour son GWP (Global Warming Potential) ou PRP (Potentiel de Rechauffement Planétaire) de 3 qui assure sa pérennité en tant que fluide frigorigène. Ensuite, c’est en raison des excellentes propriétés thermodynamiques du R290. Il permet notamment de produire de l’eau à 75 °C, sans assistance de résistances électriques. Ces machines atteignent un COP de 4,94 et un SCOP de 4,85.

 

 

Quatre châssis pour des puissances de 15 à 75 kW

 

La nouvelle offre de pac au R290 Aptae se compose de six modèles de 15 à 50 kW, puis des deux modèles de 62 et 75 kW. Les modèles de 15, 18, 23 et 27 kW, fabriqués par un partenaire italien, seront disponibles dès fin mars 2024. Les deux modèles de 40 et 50 kW seront sur le marché en mai 2024, tandis que les deux modèles de 62 et 75 kW, fabriqués à Boz dans l’Ain, seront commercialisés en octobre 2024.

Outre le R290, toutes les pompes à chaleur Aptae partagent d’autres caractéristiques communes, et notamment :

  • Ce sont des modèles monoblocs extérieurs avec seulement 4 tailles de châssis (S, M, L et XL) ;
  • chaque modèle de 15 à 50 kW est disponible en version normale ou avec traitement anti-corrosion, noté AC ;
  • compresseurs pilotés par inverter pour varier leur puissance, compresseurs Twin Rotary x 1 (châssis S) et Scroll x 2 (châssis M et L) ;
  • connexion Modbus filaire ;
  • température de départ d’eau jusqu’à 75 °C ;
  • les applications associées à ces générateurs sont le chauffage, l’ECS et le double service que ce soit en 100% thermodynamique ou en hybridation ;
  • tous les modèles sont cascadables, jusqu’à 300 kW pour les machines de 15 à 50 kW, jusqu’à 450 kW pour les pac de 62 et 75 kW ;
  • chaque pac Aptae doit être associée à un régulateur Navistem T3100. Le coffret mural Navistem assure le pilotage de la pompe à chaleur APTAE, dont la variation de vitesse du compresseur et la gestion des cascades jusqu’à 6 PAC avec l’ajout d’un boîtier OCI345, le pilotage du ou des appoint(s) electrique(s), la gestion des circuits secondaires : un circuit de chauffage par Navistem T3100, et jusqu’à 3 maximum par Navistem T3100 en ajoutant un boîtier AVS75.

 

 

 

Seulement 4 tailles de châssis : S, M, L (40 et 50 kW) et XL (62 et 75 kW) pour les pac Aptae. ©Atlantic

Le châssis M, pour les puissances 23 et 27 kW. ©Atlantic

 

 

 

Des pompes à chaleur pour une installation extérieure

 

Les machines de la nouvelle gamme APTAE utilisent le R290, un fluide classé A3 : non toxique mais inflammable. Leur installation est donc soumise à des précautions particulières. Toutes ces pac sont conçues pour une installation à l’extérieur et contiennent une pompe pour le circuit eau. Certains modèles offrent suffisamment de pression disponible pour pouvoir être installés à l’intérieur et gainés, mais Atlantic ne le recommande pas outre mesure. Du fait des contraintes de sécurités liées au R290 (propane), des précautions supplémentaires et une analyse de risque sont alors requis par les normes, notamment l’EN378.

Le groupe Atlantic, qui a déjà l’expérience des pompes à chaleur air/eau au CO2 avec la gamme Hydragreen et au R32 avec Effipac, possède deux centres de formation pour les pac air/eau destinées au tertiaire et au collectif : l’un à Pont-de-Vaux, l’autre à Aulnay-sous-Bois, près de Paris. Ces deux centres sont déjà équipés en matériels thermodynamiques de forte puissance pour la formation des installateurs et des exploitants. Un troisième centre de formation est en cours d’installation à Toulouse.

Pour faciliter le déploiement de ses pac Aptae, Atlantic proposera gratuitement en 2024 une visite de pré-installation sur chaque chantier pour le choix de l’emplacement de la ou des pac Aptae en fonction des contraintes acoustiques des sites et de la puissance des machines retenues, puis une visite de mise en service à la fin du chantier. Le prix de la mise en service est compris dans le prix de la pac.

 

 

 

Le système se compose d'une ou de plusieurs pompes à chaleur monobloc Aptae, associée(s) à un volume de stockage primaire. L'appoint électrique apporte le complément de chaleur par grand froid. Afin de respecter le DTU 65.16, Atlantic recommande le dimensionnement suivant : couverture de 70 % des déperditions de base par la ou les pac, puissance totale pac + appoint = 120 % de déperditions de base. ©Atlantic

 

Cet article est le quatorzième de notre série consacrée aux industriels qui fabriquent des pompes à chaleur en France. Les treize précédents portaient sur :

  • Johnson Controls qui fabrique des refroidisseurs de liquide et des pompes à chaleur de très grande puissance à Carquefou, près de Nantes,
  • SDEEC Industries conçoit des machines thermodynamiques à la demande et les fabrique dans une usine de 13 000 m² à Montpellier ;
  • Panasonic à Tillières-sur-Avre fabriques des groupes réversibles au R290, des pompes à chaleur sur boucle d'eau, des ventiloconvecteurs, etc. ;
  • Arkeon Energy Systems développe des pompes à chaleur haute température tout à fait particulières pour le collectif ;
  • Q-Ref ;
  • Lemasson ;
  • Saunier Duval à Nantes ;
  • Arkteos ;
  • Airwell ;
  • Géothermik ;
  • Thereco, un fabricant de rooftops breton ;
  • Novenci SAS qui fabrique et commercialise des pompes à chaleur sous la marque Novency dans les Vosges ;
  • Heliopac et Giordano Industries qui fabriquent des SolaroPac où des capteurs solaires basse température, non vitrés en général font office d’évaporateur.


Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
TELEREP VERTIG’OVATION

PC88MR-11

BAGAR AIRLISS LF