Panasonic fabrique des pompes à chaleur de grosse puissance à Tillières-sur-Avre

vue aérienne de l'usine Panasonic dans l'Eure à Tillières-sur-Avre

Panasonic est décidé à développer son usine de Tillières-sur-Avre qui fabrique des groupes réversibles au R290, des pompes à chaleur sur boucle d'eau, des ventiloconvecteurs, etc.




Le groupe Panasonic est une énorme multinationale, présente dans la télévision, la climatisation et les pompes à chaleur, l’électroménager, l’énergie, l’équipement automobile et aéronautique, les batteries, les composants électroniques, le biomédical, etc. Son chiffres d’affaires 2023 mondial atteint 55,08 milliards d’euros. Et cet énorme groupe fabrique des pompes à chaleur à Tillières-sur-Avre, dans l’Eure.

 

Le 17 novembre 2022, Panasonic a en effet annoncé l’acquisition de la totalité de l’activité de climatisation du suédois Systemair, c’est-à-dire des trois sociétés Systemair AC SAS, Systemair Srl et Tecnair SpA. Finalisée mi-mars 2023, cette acquisition a coûté 100 millions d’euros. Dans la société française Systemair AC SAS, Panasonic a trouvé l’usine de Tillières-sur-Avre, un petit village de 1100 habitants dans l’Eure (27). Du coup, Tillères-sur-Avre est devenue l’une des trois usines du groupe Panasonic en Europe, en ce qui concerne le Génie Climatique. ©Panasonic

 

L’usine historique d’Airwell

 

Le 1er avril 2014, Airwell était placée en redressement judiciaire. Le 16 juillet 2014, l’activité de fabrication d’Airwell était reprise par le suédois Systemair qui voulait grandir hors du secteur de la ventilation et aborder la climatisation. Systemair reprenait alors l’usine de Tillières-sur-Avre et l’activité commerciale liée aux produits fabriqués dans l’usine. Tillières-sur-Avre, qui avait eu trois propriétaires successifs en un an, conservait 153 emplois et en supprimait 64. Cette usine avait employé jusqu’à 950 personnes au milieu des années 90 et fabriquait des climatiseurs, des pompes à chaleur, des roof-tops, … depuis 1964, il y a 60 ans. La société PANASONIC HEATING & VENTILATION AIR-CONDITIONING FRANCE SAS a été créée le 15 juillet 2014, son siège est à Tillières-sur-Avre. L’usine emploie aujourd’hui 200 personnes.

 

A Tillières-sur-Avre, Systemair avait été l’un des premiers fabricants à développer et à commercialiser des groupes froids réversibles utilisant le R290 (GWP = 3) comme fluide frigorigène. Panasonic a trouvé deux gammes au R290, ainsi qu’une équipe commerciale et de prescription qui s’en occupait spécialement.

 

Un nouveau départ

 

Panasonic est arrivé à Tillières-sur-Avre le 1er avril 2023. L’usine fabrique des groupes d’eau glacée réversibles, des pompes à chaleur sur boucle d’eau, des ventiloconvecteurs, des armoires de climatisation pour centres de calculs et data centers.

 

Panasonic a entrepris de moderniser et d’agrandir ses usines à travers le monde et, soutient Panasonic France, le tour de Tillières-sur-Avre viendra. Le but est de faire grandir cette usine et d’y intégrer de nouvelles gammes de produits. L’usine de Tillières-sur-Avre est toutefois spécialisée dans les groupes d’eau glacée froid seul et réversibles de grosse puissance : une production à la commande, plutôt qu’une production de masse standardisée. Son chiffres d’affaires a dépassé 35 M€ en 2022, puis 42,5 M€ en 2023 et son résultat est redevenu positif.

 

L’intérêt de Tillières-sur-Avre pour Panasonic réside principalement dans son savoir-faire en R290.

 

Panasonic y fabrique sa gamme de groupes d’eau glacée air /eau réversibles ECOi-W AQUA-G BLUE H R290 : trois modèles de 50, 60 et 70-80 kW, qui atteignent des SEER/SCOP de, respectivement, 4,40/3,70 (50 kW), 4,30/3,70 (60 kW), 4,30/3,90 (70 kW), 4,20/3,80 (80 kW) et génèrent des puissances sonores, de 83, 84 et 85 dB(A). ©PP

 

Ces unités fonctionnent en froid jusqu’à des températures extérieures de 53°C et en chauffage jusqu’à -15°C avec une température de départ d’eau de 70°C en mode chauffage.

 

Ces machines sont cascadables jusqu’à 8 appareils pour atteindre 640 kW. Elles sont naturellement connectables en ModBus RTU, par défaut, en BACnet et d’autres protocoles en option. Panasonic propose également son propre cloud : les machines sont complétées par un automate http et raccordées en Ethernet jusqu’à une box internet.

 

Dans ces puissances élevées, Panasonic est traditionnellement bien implanté en tertiaire. L’entreprise, grâce à l’équipe de prescription Systemair, conservée et renforcée, effectue un gros travail pour se faire connaître en logement collectif.

 

Des pompes à chaleur sur boucle d’eau

 

L’usine fabrique aussi des pompes à chaleur sur boucle d’eau : six gammes de 2 à 40 kW chauffage, certaines réversibles, d’autres froid seul, au R410A (GWP = 2100), R407C (1800) et R513A (631).

 

Les modèles en forme de consoles murales offrent une puissance réduite : 1,7 à 2 kW froid et 1,8 à 2 kW chauffage pour le modèle ECOi-LOOP-N FS H au R513A, par exemple, avec un EER jusqu’à 4,9 et un SCOP jusqu’à 4,6. Ils sont d’habitude réservés au tertiaire, mais leur esthétique et leur faible niveau sonore – 46,5 dB(A) de puissance sonore à puissance nominale pour les modèles ultra-silencieux et 37,5 dB(A= de pression sonore - permettrait parfaitement de les installer en logements collectifs neufs.

 

Elles sont associées au contrôleur SRC, un écran tactile mural, qui peut piloter jusqu’à 31 unités et qui communique avec les pac sur boucle d’eau en ModBus RTU. Le SRC peut créer jusqu’à 15 zones de plusieurs unités.

 

L’usine de Tillières-sur-Avre fabrique également des ventiloconvecteurs carrossés et non-carrossés de tous types, 2tubes, 2 tubes + résistance électrique, 4 tubes. ©Panasonic

 

 

Le groupe Panasonic est le seul industriel asiatique qui fabrique en France et affiche son intention de développer son usine.

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (208 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits