La maison non conforme aux règles parasismiques est inhabitable

La maison non conforme aux règles parasismiques est inhabitable

La maison construite sans respect des normes parasismiques est "impropre à sa destination", selon la justice, et son propriétaire peut exiger du constructeur sa mise aux normes.






 

Cette non-conformité aux règles obligatoires de la région est, selon la Cour de cassation, un "facteur certain de risque de perte par séisme".

 

Il s'ensuit que le propriétaire peut invoquer la responsabilité du constructeur que le code civil rend responsable "des dommages, même résultant d'un vice du sol, qui compromettent la solidité de l'ouvrage (...) et le rendent impropre à sa destination".

 

La Cour donne gain de cause aux propriétaires d'un pavillon neuf qui réclamaient au constructeur une mise aux normes.

 

Elle écarte l'argument selon lequel cette non-conformité n'empêcherait pas, en l'absence de tremblement de terre, d'utiliser la maison qui ne serait pas moins solide qu'une autre.

 

Même si la survenance d'un séisme dans la région, dans le délai de responsabilité du constructeur, soit dix ans, n'est absolument pas certaine, la justice considère qu'il y a un risque certain qui doit être supprimé par la mise en conformité.(Cass. Civ 3, 11.5.2011, N° 523).

 

Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (62 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Installations électriques et de communication des bâtiments d’habitation