Carrelage : les produits de mise en œuvre reprennent vigueur

Carrelage : les produits de mise en œuvre reprennent vigueur

Les produits de mise en œuvre pour le carrelage ont fait l’objet de nombreuses innovations et améliorations qui leur ont permis de gagner des parts de marché importantes.





Arrivés chez les professionnels au début des années 60, les colles et mortiers-colles pour carrelage sont des produits formulés, qui gagnent de plus en plus de parts de marché, grignotant sur celui des poses scellées. Il est vrai qu’ils ont évolué de façon importante. Ils ont en effet bénéficié des efforts constants des industriels en matière de recherche & développement.

 

Ainsi, les mortiers en poudre sans poussière ont permis d’améliorer largement les conditions de travail des poseurs : les produits sont plus faciles à porter et à travailler sur les chantiers, tout en permettant de réaliser des chantiers plus propres.

 

Produits sans poussière et colles allégées

 

Outre le confort de mise en œuvre, ces produits s’adaptent aux multiples contraintes des chantiers et offrent une prise rapide, un simple encollage, ainsi qu’une intégration à des systèmes complets d’isolation acoustique.

 

Ils s’associent aussi avec tous les systèmes d’étanchéité sous carrelage. Les colles à carrelage de nouvelle génération sont des produits fluides qui permettent de coller autant de carrelage qu’avant mais avec un poids de colle réduit. Ces produits ont pour avantages de nouvelles qualités de mise en œuvre, procurant des propriétés d'adhérence et de déformabilité.

 

Adaptation aux formats XXL des carreaux

 

Les produits ont également dû s’adapter à des carreaux toujours plus grands et plus fins, qui nécessitent de plus en plus de soin à la pose. Cette adaptation a d’ailleurs entrainé une grande évolution des savoir-faire dans la mise en œuvre. Autre évolution : celle des supports, avec la progression des chapes fluides et les planchers chauffants. Les mortiers colles d’aujourd’hui répondent à cette attente.

 

Tous ces atouts permettent d’envisager un bel avenir à cette technique traditionnelle qu’est la pose collée. D’autant qu’à ces avantages s’ajoute celui de son faible impact environnemental et sanitaire : classe A+ en matière d’émissions de COV, utilisation locale et transport limité grâce à un maillage de plus de 50 usines de mortiers-colles sur le territoire, faible recours aux ressources naturelles, peu de déchets, réduction significative du poids mis en œuvre sur les planchers (absence de chape de pose) : la transition énergétique fait aussi partie de l’ADN de ces produits.

 

Les pierres naturelles aussi

 

L’amendement 1 du NF DTU 52.2 de 3 octobre 2014 a permis de coller également des schistes et ardoises sur un sol intérieur. L’utilisation de ces matériaux est conditionnée par les mêmes exigences que les autres pierres : épaisseur, largeur et résistance en flexion.

 

Cet amendement prévoit aussi :

  • L’harmonisation des formats maximum : 3 600 cm2 en neuf ou rénovation, dans les locaux P3 et P4.
  • Le durcissement des tolérances de planéité du support avant la pose. Les pierres doivent être ≤ 5 mm sous la règle de 2 m et à 2 mm sous la règle de 20 cm, quelle que soit la nature du mortier colle utilisé.

 

La pose collée nécessite que la pierre ait une tolérance maximale de 0,5 mm d’épaisseur environ. Enfin, le NF DTU 52.2 prévoit une épaisseur minimale de la pierre en fonction de sa résistance à la flexion.

 

A noter : l’eau étant une source de pathologie majeure pour les pierres, il convient de les poser sur un support sec. On peut encore réduire les risques de désordre esthétique en utilisant des mortiers-colles à prise rapide.

 

Avis d'expert : Olivier Arutkin, Président du Groupement Carrelage & Sols SNMI*

 

 

 "La reprise observée en début d’année nous donne espoir"

 

Sur un marché de la construction qui semble vouloir repartir à la hausse, les mortiers colles représentent plus de 70% des produits de mise en œuvre du carrelage.

 

Peut-on faire un point sur l’état du marché des produits de mise en œuvre du carrelage ?

 

Olivier Arutkin : Après deux années très difficiles dues à la crise qui a sévi dans le monde du bâtiment et qui a particulièrement touché les produits de décoration, 2016 s’est distinguée par une progression légère des produits de mise en œuvre. En 2017, la reprise semble se faire jour si l’on en juge par les chiffres du premier trimestre. Cette reprise, qui nous donne bon espoir pour l’ensemble de l’année 2017, correspond à celle que l’on constate dans les autres métiers de la construction.

 

Quel est le nombre d’acteurs présents en France ? Sont-ils français, étrangers ?

 

Pour sa part, le SNMI regroupe une douzaine d’acteurs, les plus représentatifs du marché, qui, produisent tous sur le territoire français. Puis, de façon locale, on constate de façon ponctuelle la présence d’acteurs étrangers frontaliers espagnols, italiens ou allemands, qui tentent de pénétrer le marché français.

 

Comment se répartissent les différents types de colles et mortiers-colles dans le chiffre d’affaires global ?

 

Les mortiers-colles représentent plus de 70% du volume des produits de mise en œuvre. Les autres produits ont des volumes beaucoup plus faibles, en raison de leur importance moindre au m2. Par ailleurs, les adhésifs sont en perte de vitesse sur le marché professionnel car ils contribuent à la gestion des déchets, ce qui est un facteur qui les a renchéris. Or, durant les périodes de crise, on observe toujours une forte tension sur les prix.

 

L’innovation est-elle un moteur important et impactant sur les prises de parts de marché ?

 

A court terme, le prix reste un critère de sélection essentiel pour les maîtres d’ouvrage. Toutefois, sur le long terme, la profession est convaincue de l’importance de l’innovation, notamment dans le cadre de la réglementation sur la pénibilité (poids limité, exposition aux poussières et aux produits irritants, etc.).

 

Les produits doivent préserver les opérateurs sur les chantiers et cela a un coût. Sans compter la progression des chapes fluides et les planchers chauffants. La Recherche & Développement est puissante et essentielle pour prendre des parts de marché.

 

* Syndicat National des Mortiers Industriels.

 

Ce que dit la règlementation

 

 

  • NF DTU

 

 

  • Cahiers de Prescription technique (CPT)

 

  • CPT Murs intérieurs Rénovation
  • CPT Sols Grands Formats Travaux neufs CPT Sols P3 Rénovation
  • CPT Sols P4/P4S Rénovation
  • CPT Sols P4/P4S Travaux neufs
  • CPT Chapes fluides à base de sulfate de calcium
  • CPT Chauffage par planchers rayonnants électriques
  • CPT Planchers réversibles à eau basse température
  • CPT Pose collée de revêtements céramiques en travaux neufs chapes fluides sulfate de calcium
  • CPT SPEC Résines
  • CPT Classement des locaux en fonction de l’exposition à l’humidité des parois

 

  • Normes

 

  • NF EN 12004 : Colles à carrelage, qui définit le type de colle selon la nature du liant, ainsi que la classification performantielle et optionnelle des colles
  • NF EN 13888 : Mortiers de jointoiement pour carreaux et dalles céramiques
  • NF EN 14411 Carreaux céramiques – Définitions, classification, caractéristiques, évaluation de la conformité et marquage
  • NF EN 13813 Matériaux de chapes et chapes

 

  • Certificats CSTB

 

  • Le certificat « Certifié CSTB Certified » est une certification volontaire qui vient en complément du marquage CE. La certification CSTB indique le domaine d’emploi et les performances attendues de chaque produit. Elle atteste, pour chaque produit, de la constance de qualité de fabrication et de la conformité aux normes en vigueur.

 

  • Déclaration de performance : le fabricant doit fournir une déclaration de performance (D.O.P.) pour tous les produits rattachés a? une norme européenne.

 

En savoir plus

 

Ouvrages

 

 

Cet ouvrage rassemble les cahiers des clauses techniques types pour les murs intérieurs et extérieurs, pour les sols intérieurs et extérieurs, ainsi que le cahier des critères généraux de choix des matériaux et le cahier des clauses administratives spéciales types, quipropose des clauses administratives spéciales types aux travaux de pose collée des revêtements céramiques et assimilés.

 

  • Les sous-couches isolantes sous carrelage

 

Mise en oeuvre sous carrelage scellé ou sous chape et carrelage collé - En application des NF DTU 52.10, NF DTU 26.2 et NF DTU 52.1, par le Collectif UNECB-FFB, aux Editions du CSTB - 60 pages – 2014.

 

Entre la sous-couche et le carrelage peuvent être mis en oeuvre soit une chape en mortier ou en dalle béton, soit un mortier de scellement. Dans ce guide toutes les étapes de mise en oeuvre sont détaillées, de la réception auxdélais de mise en service à respecter et au traitement des plinthes et des cloisons.

 

  • Notice sur le classement UPEC et le classement UPEC des locaux : Cahier du CSTB n° 3509
  • Revêtements de sols céramiques – Spécifications techniques pour le classement UPEC : Cahier du CSTB n° 3735
  • Le guide du carreleur de Parexlanko

 

 

NOUVEAUX PRODUITS

 

Weber Fix Sol de Weber

Cet adhésif en pâte prête à l'emploi est destiné à la pose de carrelage ou de pierres naturelles de toutes porosités et de tous formats. L’application s’effectue en une couche à la taloche crantée ou à la truelle, sans primaire par simple encollage sur tous types de supports au sol ou au mur en intérieur, qu’ils soient neufs ou ancien. Temps ouvert de 15 min et jointements après 24 h, pour une mise en service des locaux après 24 h à 5 jours.

Adesilex P9 de Mapei

Ce mortier-colle en poudre est destiné à assurer la fixation de carrelage ou de pierre naturelle sur des murs ou des sols anciens ou neufs, en intérieur ou en extérieur. Il permet aussi de poser du carrelage d'une porosité supérieure à 0,5% en piscine privative sur paroi et dalle en béton, chape et enduit ciment. Au sol, il peut être utilisé sur un dallage en béton, une chape en ciment, un plancher en béton intermédiaire, une chape sèche ou anhydrique, un carrelage ancien ou sur des peintures et des résines. Pour un usage mural, il peut être utilisé sur une paroi en béton, de l'enduit de ciment, des carreaux, plaques ou enduit de plâtre, des carreaux de terre cuite, du carrelage ancien ou du béton cellulaire.

Colle Flex Chantier extrême C2ETS1 de Bostik

Cette colle carrelage améliorée déformable, très hautes performances est destinée aux sols comme aux murs, en intérieur ou extérieur. Elle s’emploie pour tous types de carreaux jusqu'à 100×100 cm, pour des carrelages standard : grès, faïence, marbre naturel, pâte de verre, pierre, terre cuite, dalles de pierres calcaires, ainsi que pour les carrelages de faible porosité (<0,5 %): grès porcelainé, grès cérame fin vitrifié. Elle s’applique sur supports neufs,anciens rigides, anciens déformables ou supports extrêmes (sols chauffants, PVC, vide sanitaire, façade extérieure jusqu'à 28 mètres de haut).

5076 Prolifluide Anhydrite HP de ParexGroup

Destiné aux sols intérieurs, aux locaux P3 au plus, ce nouveau mortier-colle fluide à émission de poussière réduite est destiné au collage de revêtements céramiques sur chapes anhydrite enrobant ou non un plancher chauffant à eau, réversible ou électrique. Il s’applique directement, sans primaire et un simple encollage suffit jusqu’à 100 m2 sur planchers chauffants à eau ou réversible basse température, et jusqu’à 220 m2 sur planchers rayonnants électriques. Le jointoiement est possible 4 heures après la pose et la remise en service rapide.

Cermifix de Cermix

Colle prête à l'emploi pour revêtements céramiques muraux en locaux humides type EB+. Composé de copolymère en émulsion aqueuse, charges siliceuses fines et adjuvants spécifiques, il est destiné à une pose sur grès, faïence, pâte de verre, pierre naturelle, marbre et terre cuite, jusqu'à 30 kg/m2. Les supports peuvent être : enduit et carreaux plâtre, plaques de plâtre cartonnées, carreaux terre cuite, béton cellulaire, enduit ciment, béton, panneaux bois CTB-H et CTB-X et anciens carrelages ou peintures. Mise en oeuvre : étalement au peigne. Temps ouvert de 30 min à 20°C.

Aquaproof 650 de Sika-Cégécol 

Constitué d'une poudre à base de ciment et d'une résine en dispersion, ce mélange non inflammable à l'emploi forme après durcissement une étanchéité souple adhérente au support, qui doit être systématiquement recouvert d'un carrelage collé, d'une chape désolidarisée ou d’un carrelage scellé désolidarisé. La mise en oeuvre s’effectue sans ajout d’eau par mélange avec un malaxeur électrique à vitesse lente (500 t /min maximum) jusqu'à obtention d'une pâte homogène lisse et sans grumeaux. L’application se fait au rouleau de laine à poils mi-longs. Trois heures sont nécessaires entre deux couches. Recouvrable en 12 h.

Kemperol CC de Kemper System

Destiné à l’exécution de revêtements d’étanchéité en planchers intermédiaires avec un classement U4P4SE3C2, ce système permet de réaliser, en une seule intervention, l’étanchéité de locaux avec un choix de protections minces très résistantes aux sollicitations mécaniques. Il est constitué d’un système d‘étanchéité liquide à base de résine liquide polyuréthane-époxyde sans solvant, armé en plein d’un voile textile. Choix de la protection mince : soit un carrelage collé directement sur la couche d’étanchéité sablée au préalable, soit un revêtement  de sol en résine colorée directement circulable. Supports admissibles sans primaire : béton et mortier, bois, anciens carrelages, plâtre, y compris carreaux ou plaques de plâtre. Il s’applique à froid, sur support sain et notamment sur des anciens revêtements conservés.

PRB Col Souple par PRB

Ce mortier est destiné au collage des carreaux céramiques et des pierres naturelles dans des locaux à fortes sollicitations (U4 P4 et U4 P4S). Il s'applique en une fine couche jusqu'à 2 mm d’épaisseur et intègre une résine plastifiante ayant un haut pouvoir mouillant et d'adhérence. Il se pose sur tous les supports traditionnels, ainsi que sur les planchers chauffants hydrauliques ou électriques et revêtement d'étanchéité. Il s’applique sur support ancien ou neuf, surbéton, céramique, peinture ou verni.

Multistone de Botament

Convenant aux revêtements céramiques muraux et de sol, en intérieur et extérieur, ce mortier colle multifonction à haut rendement est destiné aux carrelages et aux pierres naturelles. Très stable et flexible, il est particulièrement adapté aux grands formats, offre un séchage rapide et une réduction de poussière. Il permet l’égalisation des supports non-plans jusqu’à 30 mm. Sa consistance est modifiable en mortier épais, flexible, de réparation et fluide. Il se mélange avec de l'eau froide en remuant en permanence à l'aide d'un agitateur électrique à vitesse lente. Il s’applique sur de très nombreux supports, mais L’application sur béton poreux, anciens revêtements carrelage et chapes asphalte coulés ne doit être effectué qu’en intérieur.



Source : batirama.com / Michèle Fourret

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (901 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Ventilation double flux dans le résidentiel