NF DTU 26.2 - Chapes et dalles à base de liants hydrauliques

NF DTU 26.2 - Chapes et dalles à base de liants hydrauliques

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives au NF DTU 26.2 - Chapes et dalles à base de liants hydrauliques



Domaine d’application

 

Le NF DTU 26.2 “Chapes et dalles à base de liants hydrauliques” vise à donner des prescriptions pour la réalisation, dans les locaux intérieurs, de chapes et dalles non structurelles à base de liants hydrauliques. Ces dernières sont destinées à compléter le gros œuvre sur lequel elles reposent directement ou par l’interposition d’une couche de désolidarisation ou d’isolation (acoustique, thermique, etc.). Selon les cas considérés, elles peuvent être adhérentes, désolidarisées ou flottantes.

 

Le NF DTU 26.2 vise la mise en œuvre des chapes et dalles à base de liants hydrauliques sur supports neufs ou anciens remis à nus tels que :

  • dallage sur terre-plein ;
  • dalle pleine :
    • en béton armé coulée in situ ;
    • coulée sur prédalles en béton armé ou précontraint ;
  • plancher en béton coulé sur bacs acier collaborants avec continuité sur appuis ;
  • plancher constitué de dalles alvéolées en béton précontraint ou armé avec dalle collaborante rapportée en béton armé, avec continuité des appuis ;
  • plancher nervuré à poutrelles en béton armé ou précontraint et entrevous de coffrage avec dalle de répartition complète coulée en œuvre ;
  • planchers chauffants ;
  • protection lourde d’étanchéité ;
  • ravoirages.

Les prescriptions sont applicables dans toutes les zones climatiques ou naturelles de France, y compris en climat tropical humide.

 

Le NF DTU 26.2 ne s’applique pas :

  • aux chapes fluides quelle que soit la nature du liant ;
  • aux locaux industriels.


La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle d’avril 2008 amendée en mai 2015.

 

Matériaux visés

 

Les exigences que doivent respecter l’ensemble des composants nécessaires à la mise en œuvre de chapes et dalles à base de liants hydrauliques (granulats, liants hydrauliques, adjuvants, treillis soudés, couches de désolidarisation, etc.) sont données dans la partie 1-2 du NF DTU 26.2 “Critères généraux de choix des matériaux”.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

 

Données essentielles
Avant la réalisation des travaux, l’entrepreneur titulaire du marché devra être en possession d’éléments primordiaux, selon les travaux demandés, comme par exemple :

  • les caractéristiques :
    • des supports et des ouvrages intermédiaires éventuels ;
    • de la sous-couche à mettre en œuvre ;
  • la position et la nature des joints de dilatation et de fractionnement ;
  • les pentes à respecter ;
  • le choix entre une chape ou une dalle ;
  • etc.

 

Supports admissibles
La liste des supports admissibles est donnée dans le domaine d’application de la présente fiche. Ils doivent être réalisés conformément à leurs règles de l’Art en vigueur.
Avant de mettre en œuvre une chape ou une dalle par dessus, le support doit avoir atteint un certain âge, ce dernier étant dépendant du mode de pose prévu pour la chape ou la dalle souhaitée (désolidarisée, flottante ou adhérente) et de la nature des sollicitations du local considéré (sollicitations faibles ou modérées ou cuisines collectives).
Ils sont classés par type (I, II, III et IV) selon les tolérances de planéité qu’ils respectent.
Les combinaisons possibles entre les types de supports et les poses envisagées sont rassemblées dans le tableau ci-dessous :

 

  TYPE DE SUPPORT
Type de pose I II III IV
Adhérente     X  
Désolidarisée X X    
Flottante sur sous-couches isolantes minces < 5 mm X X    
Flottante sur sous-couches isolantes > 5 mm ou en superposition       X

 

Dans le cas où le support présente des anomalies, il doit être réalisé un ouvrage intermédiaire comme un ravoirage ou la pose d’une couche de désolidarisation.

 

Mise en œuvre de la chape ou de la dalle
Le support doit être débarrassé de tous dépôts, déchets ou autres traces de laitance ou de peinture, etc.
La réalisation d’une pente ne doit pas être oubliée durant la mise en œuvre de la chape ou de la dalle.
La mise en œuvre sera ensuite réalisée en fonction du type de pose souhaitée. D’une manière générale, le mortier ou le béton est étalé sur le support, damé puis réglé et taloché. Suivant l’état de surface souhaité, il peut être également lissé.
Le tableau ci-dessous prend l’exemple de la pose adhérente :

 

  CHAPE DALLE

Type de locaux

A sollicitations faibles, modérées et cuisines collectives

Préparation du support

Surface nettoyée, rendue rugueuse, aspirée et humidifiée ou traitée à l’aide d’une barbotine

Epaisseur mini

3 cm 5 cm

 

A noter qu’une attention particulière doit être portée au niveau des joints de dilatation, de retrait et de construction du gros œuvre.

 

Tolérances

 

L’état de surface de l’ouvrage réalisé doit être fin et régulier.
La flèche mesurée ne doit pas dépasser :

  • 5 mm sous la règle de 2 m ;
  • 2 mm sous le réglet de 20 cm.



N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 26.2. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le NF DTU disponible auprès de l’Afnor ou du CSTB.

 

 

Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par kasteka
  • 0
  • 0

Quel est le DTU applicable pour la pose de carrelage en extérieur. Le sol de base est constitué de poutrelles précontraintes avec hourdis ceux ciment. En-dessous de plancher il existe un sous-sol. Norme pour la chape de 6 cm (constitution, pente, drainage etc) devant recevoir un carrelage scellé. Merci.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2167 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC

Garde-corps de bâtiments

Techniques et pratique de la chaux