Six récompenses au Trophées de l'Ascenseur 2023

Interieur de l'ascenseur de la Résidence Saint-Jean (33), l'un des vainqueur

Six récompenses, dans six catégories, ont été remises le 19 septembre lors de l'édition 2023 des Trophées de l'Ascenseur, organisé par la Fédération des Ascenseurs depuis 8 ans.




Photo : le nouvel ascenseur de la Résidence Saint-Jean (33), réalisé par SCE et Aquitaine Ascenseurs, a obtenu le trophée architecture et valorisation du patrimoine.

 

Une quarantaine de dossiers ont été présentés cette année pour concourir aux Trophées de l'Ascenseur, organisé par la Fédération des Ascenseurs depuis 2015.

 

Les Trophées de l'Ascenseur ont pour objectif de mettre en avant des solutions de mobilité verticale, utiles et innovantes, dans lesquelles la responsabilité sociétale et environnementale est souvent intégrée.

 

Les membres du jury, notamment Philippe Boué, président de la fédération et Alain Meslier, délégué général, incluaient également cette année Alban Charrier (USH), Benoît Lavigne (FIEEC) et François Terrier (PCT France & monde). Ils ont départagé les candidats dans les catégories suivantes :

  • Accès à l'habitat, individuel et collectif,
  • Accessibilité dans l'espace public et les bâtiments tertiaires,
  • Architecture et valorisation du patrimoine,
  • RSE,
  • Engineering et savoir-faire,
  • Coup de coeur - prix spécial du jury.

"Il n'y a pas de villes sans ascenseurs, et il n'y a pas d'ascenseurs sans ascensoristes. La ville de demain qui se construit déjà aujourd'hui, doit prendre en compte tous les besoins de mobilité et d'accessibilité pour répondre aux défis démographiques, structurels et sociaux", rappelle Philippe Boué, président de la Fédération des Ascenseurs.

 

Trophée accès à l'habitat individuel et collectif : Valophis Habitat et Schindler

 

Le projet d'ascenseur extérieur en cours de construction

Le projet d'ascenseur extérieur fini

Ce trophée a été accordé à Valophis Habitat et Schindler pour la surélévation et l'installation d'ascenseurs à la Résidence Prairial (94).

La résidence, qui datait de 1957 et comportait 212 logements sur 5 bâtiments, a fait l'objet d'une lourde réhabilitation en site occupé. En plus de la rénovation énergétique, une surélévation a permis de créer 36 logements supplémentaires sur la même emprise au sol. 22 ascenseurs à faible impact environnemental ont été implantés pour rendre l'ensemble accessible à tous. C'est le Schindler 3000 Plus qui a été choisi pour ses qualités en termes de bilan carbone et sa faible consommation à l'usage (éclairage LED, mode veille...).

 

Trophée accessibilité dans l'espace public et les bâtiments tertiaire : ville d'Eaubonne et Fain Ascenseurs France

 

Trophée ascenseur 2023 : accessibilité dans l'espace public, vu de l'extérieur

Trophée ascenseur 2023 : accessibilité dans l'espace public vu de l'intérieur

Ce trophée a été attribué à la ville d'Eaubonnet et à Fain Ascenseurs France pour la mise en accessibilité de trois bâtiments des écoles de la ville (95). Trois ascenseurs ont été créés, un dans un pylône vitré extérieur et deux ans des gaines maçonnées intérieurs. Deux monte escaliers et un EPMR ont également été installés.

 

Trophée architecture et valorisation du patrimoine : SCE et Aquitaine Ascenseurs

 

prix ascenseur architecture et valorisation du patrimoine : l'ascenseur vu de l'extérieur

prix ascenseur architecture et valorisation du patrimoine, vu de l'intérieur de l'ascenseur

Le remplacement complet de cet ascenseur panoramique par SCE et Aquitaine Ascenseurs, afin de permettre l'accessibilité de la Résidence Saint-Jean (33), a obtenu le trophée architecture et valorisation du patrimoine. 

 

La Résidence Saint-Jean, haute de 17 étages, a été construite dans les années 1960. Il s'agit d'un immeuble d'habitation constitué principalement de logements en duplex et en triplex. Cet ascenseur panoramique de 44 mètres de haut permet de profiter d'une superbe vue de la ville de Bordeaux. Il a été réalisé sur mesure et a été intégré dans une gaine réalisée en mur-rideau pour une étanchéité parfaite et le confort thermique des utilisateurs. 

 

Trophée RSE : Paris Habitat et Tracklift

Application Tracklift

C'est un logiciel, nommé Tracklift, solution RSE d'audit, permettant la traçabilité et la vérification de la disponibilité de pièces de réemploi d'ascenseur, qui a obtenu le trophée RSE.

 

C'est un partenariat entre Paris Habitat et Tracklift qui a rendu possible cette solution, qui permet de catégoriser les pièces démontées des ascenseurs selon trois critères (réemploi, recyclage et déchet) afin de favoriser la circularité de ces dernières.

 

Au fil des démontages d'ascenseurs, une banque de pièce détachée va être créée, et rendues disponibles. Chaque année, le logiciel fournira des statistiques précises pour que chaque utilisateur puisse quantifier l'amélioration de son bilan carbone.

 

Trophée engineering et savoir-faire : la clinique Sainte-Clotilde et Cegelec Réunion Ascenseurs

 

Ascenseur Cégélec Réunion

Cet ascenseur, qui permet la surélévation pour le pôle mère-enfant de la clinique Sainte-Clotilde à la Réunion, a obtenu le trophée engineering et savoir-faire. L'élévateur, réalisé sur-mesure, permet de monter les brancards au nouvel étage, R+4.  Il a été réalisé par Cégélec Réunion Ascenseurs.

 

Prix spécial du jury : Otis

 

Prix spécial du jury pour Otis

Enfin, c'est l'entreprise de formation Otis qui a obtenu le trophée coup de coeur du jury, avec son chantier-école situé en Île-de-France. Le chantier école est une solution innovante de recrutement et de formation adaptée aux besoins d'un métier en tension. Deux tuteurs volontaires encadrent une promotion de six aspirants techniciens et leur font découvrir les différentes phases de l'installation d'un ascenseur au cours de modules de formation allant de 3 à 6 mois. Tous les élèves, issus de l'insertion et recrutés par cooptation ou grâce à un partenariat avec pôle emploi et le CNFP, ont été embauchés par Otis en CDI à l'issue de la formation.



Source : batirama.com

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (31 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits