Renouvelables: forte croissance en 2019 après la déception de 2018

Renouvelables: forte croissance en 2019 après la déception de 2018

Les énergies renouvelables dans le monde devraient connaître une croissance à deux chiffres en 2019, après un tassement de cet essor en 2018 lié à un changement d'orientations budgétaires en Chine.



Tirées par le solaire photovoltaïque et l'éolien terrestre, les capacités de productions supplémentaires installées cette année devraient croître de près de 12%, le rythme le plus élevé constaté depuis 2015, a indiqué l'Agence internationale de l'énergie.

 

Les capacités supplémentaires devraient ainsi atteindre sur l'année 200 gigawatts (GW). Pour le photovoltaïque seul, un bond de 17% est attendu avec 115 GW, soit, pour la première fois, le dépassement du seuil des 100 GW concernant des installations nouvelles.

 

En 2018, les capacités nettes nouvelles, toutes énergies renouvelables confondues, avaient augmenté d'environ 180 gigawatts, autant que l'année précédente. Il s'agissait de la première année, depuis 2001, sans accélération de la croissance du développement. En cause alors, un changement dans les incitations en faveur du solaire en Chine, destiné à limiter les coûts et mieux gérer l'intégration de la production solaire dans le réseau électrique.

 

Un rôle critique des gouvernements en matière de déploiement des ENR

 

"Cela montre le rôle critique des gouvernements en matière de déploiement des renouvelables et la nécessité d'éviter les changements soudains de politiques, qui peuvent générer une forte volatilité du marché", souligne l'AIE. Pour garder bien en deça de 2°C un réchauffement mondial largement alimenté par la combustion des énergies fossiles, les capacités en renouvelables devraient croître en moyenne de 300 GW par an entre 2018 et 2030, estime l'Agence.

 

"Nous assistons au déclin drastique des coûts du solaire et à une forte croissance de l'éolien terrestre, et l'éolien offshore montre des signes encourageants," s'est félicité le directeur de l'AIE, Fatih Birol. "Ces technologies sont le socle des efforts mondiaux pour réduire le réchauffement, la pollution de l'air et aussi fournir de l'énergie à tous".

 

La Chine en baisse et l'Europe dont l'Espagne en hausse

 

Le photovoltaïque n'a pour autant pas retrouvé de croissance record en Chine, premier marché mondial mais l'Union européenne a compensé, notamment l'Espagne. Vietnam et Japon sont aussi en plein boom, sous l'effet de mesures d'incitation, de même que l'Inde et les Etats-Unis. "Le rythme de l'accélération sur le marché photovoltaïque en Chine reste la principale incertitude pour les estimations 2019", note le communiqué.

 

Côté éolien terrestre, 15% de croissance d'installations nouvelles sont prévus, notamment grâce à la Chine et aux Etats-Unis. L'essor de l'offshore devrait rester stable, à environ +5 gigawatts en 2019, portée par l'UE et la Chine.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2196 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique