Le gouvernement s'intéresse aux agents immobiliers

Le gouvernement s'intéresse aux agents immobiliers

Le Premier ministre a lancé une mission parlementaire pour réfléchir à une évolution du modèle des agents immobiliers, une question peu présente dans la loi tout juste promulguée par le gouvernement.






"M. Mickaël Nogal, député, est (...) chargé d'une mission temporaire ayant pour objet les évolutions du modèle des agences immobilières", dit le Journal officiel. Le gouvernement vient pourtant déjà de promulguer fin novembre une loi sur le logement. Elle est dominée par deux lignes: une réforme du logement social, via notamment d'importantes économies budgétaires, et la simplification de multiples règles dans le but affiché de "construire plus, mieux et moins cher".

 

En revanche, plusieurs professionnels ont jugé que le parc déjà existant de logements privés et, par extension les services immobiliers - agents chargés de vendre ou louer, syndics administrant les immeubles en copropriété, régies gérant les biens loués - restaient à l'arrière-plan de ce texte."

 

Alors que la stratégie logement et la loi Elan posent le cadre d'un choc de l'offre de logements, notamment dans les zones de fortes tensions en lien avec les bassins d'emploi, il importe pour le gouvernement (...) de mieux mobiliser l'offre locative du parc privé existant pour trouver des solutions de logements dans un calendrier plus rapide, en priorisant ces mêmes zones de tensions, au-delà des mesures visant la construction neuve dans les prochaines années", explique M. Nogal, député de la majorité qui a été impliqué dans les travaux parlementaires sur Elan.

 

Farie évoluer le modèle des agences immobilières

 

L'objectif de la mission est de "faire évoluer le modèle des agences immobilières pour faciliter la mise en location de logements et simplifier les relations entre propriétaires et locataires", ajoute le communiqué. Un rapport est attendu au printemps 2019, alors que le gouvernement s'est laissé la prérogative de légiférer par ordonnances au cours des prochains mois sur la politique des loyers.

 

"Si la mission, c'est étudier notre secteur et comprendre les mécanismes, c'est plutôt intéressant", a estimé Jean-Marc Torrolion, président de la Fnaim, premier syndicat des intermédiaires immobilières, jugeant M. Nogal "ouvert".

 

Parallèlement à cette mission, Matignon a mandaté un autre député de la majorité, Guillaume Vuilletet, sur la lutte contre l'habitat "indigne", un sujet déjà présent dans la loi logement à travers des mesures destinées à lutter contre les "marchands de sommeil".



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (159 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique