Peinture et COV : quelle réglementation applicable en janvier 2010 ?

Peinture et COV : quelle réglementation applicable en janvier 2010 ?

Quelles peintures pourra utiliser le peintre en 2010 ? Pourra-t-il encore utiliser des peintures ou vernis à solvants ? Existe-t-il des produits de remplacement performants ? Le point* sur la  réglementation applicable en matière de Composés organiques volatils (COV) dans les peintures.



 

La réglementation applicable au 1er janvier 2010 renforce les exigences puisqu’elle vise à réduire les émissions de COV dans les peintures de 50 % par rapport au niveau 1990. Tout d’abord, précisons que les Composés organiques volatils sont des substances chimiques naturelles ou de synthèse qui s’évaporent dans l’atmosphère et participent à l’effet de serre. En Europe, les peintures et dérivés représentent 3 % des émissions de COV d’origine humaine. Dans les métiers de la peinture, on retrouve ces substances au niveau des solvants utilisés dans les peintures, vernis, apprêts divers. La lutte entreprise pour la sauvegarde de l’environnement a conduit à la diminution des taux de solvants organiques dans les produits de peinture (peinture à “haut extrait sec”), voire leur suppression (“produit à 100 % d’extrait sec”).

La phase aqueuse peut contenir des COV !

 

Autre évolution : le remplacement du solvant organique par l’eau avec l’apparition de produits en phase aqueuse. Mais attention, qui dit phase aqueuse, ne dit pas forcément disparition totale de COV ! En effet, la majeure partie des produits dits “à l’eau” contiennent quelques pourcents d’agents de coalescence (favorisant la formation du film, dès l’évaporation de l’eau) qui sont des solvants de type éthers de glycol. C’est la raison pour laquelle on voit apparaître des valeurs de COV, à ne pas dépasser dans les peintures en phase aqueuse. De même, les produits solvantés ne disparaîtront pas totalement. Ceux, dont la formulation respecte les impératifs de l’exigence du 1

er janvier 2010 resteront sur le marché. Il faut donc retenir que, dans la nouvelle réglementation, (voir extrait de tableau), le taux de COV est calculé sur le produit prêt à l’emploi et qu’il s’applique pour les produits en phase aqueuse et en phase solvant, en fonction du domaine d’application.
Source: batirama.com / F.L.

* à la suite d’une conférence relative aux COV dans la peinture organisée par l’Université Européenne des métiers de la finition (Créteil-94)
 

Une formation spécifique


Pour aider les peintres à maîtriser l’application de ces nouveaux produits, l’Université européenne des Métiers de la finition et GPPF formation leur proposent une formation spécifique sur l’application des de peintures en phase aqueuse. D’une durée de 14 heures, ce stage aide les peintures à discerner les différents types de peinture, identifier les critères de qualité de réception, utiliser et entretenir le matériel…



Teneurs en COV maximum autorisé pour certaines peintures (extrait)
Catégories a et b
Types Phase 1 (1/01/07)
Teneur en COV en g/l
Phase 2 (1/01/10)
Teneur en COV en g/l*
Murs et plafonds intérieurs
Brillant ≤ 25 à 90
Aqueux 90 50
Murs et plafonds intérieurs
Brillant ≤ 25 à 60
Solvant 400 30
Murs et plafonds intérieurs
Brillant > 25 à 60
Aqueux 150 100
Murs et plafonds intérieurs
Brillant > 25 à 60
Solvant 400 100
Catégorie c      
Murs extérieurs support minéral Aqueux 75 40
Murs extérieurs support minéral Solvant 450 430
Catégorie d      
Peintures intérieures et extérieures
pour finition et bardage bois ou métal
Aqueux  150 130
Peintures intérieures et extérieures
pour finition et bardage bois ou métal
Solvant 400 300


 

* de produit prêt-à-l'emploi

Source : Fipec / batirama.com
 

Articles qui devraient vous intéresser

2 Commentaires


- -
  • par exnihilo
  • 0
  • 0

Est-il possible dans un lieu fermé, sans ventilation d'employer un produit d'impression universelle à base de résines glycérophtaliques contenant au maximum 749 g/l de COV ? Quels sont les dangers pour la santé ? Merci de vos réponses.


bronze
  • par obelix
  • 0
  • 0

Les taux de COV autorisés pour certaines peintures en phase solvant restent scandaleusement élevés! Est il sérieux d'autoriser 300g/l en intérieur des logements!

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2029 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC


Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation