mylight150 lève 100M€ pour accélérer le déploiement de ses solutions d'autoconsommation

Installation de panneaux photovoltaïques sur un toit parisien pour un projet d'autoconsommation collective

mylight150, leader de la transition énergétique, conçoit et distribue des systèmes intelligents de gestion de l'énergie, de production et d'autoconsommation solaire photovoltaïque et lève 100 M€.




Fondée en 2014 par Ondine et Virgile Suavet, co-PDG, sœur et frère, mylight150 veut faire du solaire notre première source d’énergie et réduire durablement la facture énergétique des maisons individuelles, des bâtiments collectifs et des bâtiments tertiaires en augmentant la pénétration de cette technologie innovante. Présente en France, Espagne, Suisse et Roumanie, l’entreprise a été la première à proposer une gamme complète de solutions solaires résidentielles intégrées, regroupant des équipements photovoltaïques propriétaires, notamment des panneaux solaires, des systèmes de gestion de l'énergie et des chargeurs pour véhicules électriques, des outils numériques et des services de gestion intelligente de l'énergie.

 

Nous avons rencontré mylight150 pour la première fois à la faveur du concours de l’innovation du Mondial du Bâtiment (Batimat, Interclima, Idéobain) en 2017. L’entreprise avait alors reçu un prix pour ses solutions d’optimisation de la consommation de l’énergie photovoltaïque produite sur site. Depuis, mylight150 a développé tout un écosystème, dans le but de réduire durablement les factures d'énergie des bâtiments en utilisant des solutions technologiques innovantes de production d'énergie solaire et de pilotage de la consommation.

 

Maximiser l’autoconsommation

 

Sous la marque MyLight Systems, mylight150 avait commencé par développer des solutions d’automates et d’électronique de puissance pour maximiser l’autoconsommation de la production photovoltaïque sur les bâtiments.

 

L’offre de MyLight Systems, étoffée au fil des années, associe gestion de l’énergie intelligente, gestion du chauffage et optimisation de l’autoconsommation solaire, le pilotage des consommations d’électricité et le stockage virtuel. Ce qui permet tout à la fois de réduire la consommation d’énergie globale, de maximiser l’autoconsommation solaire et par conséquent de réduire fortement la facture d’électricité en minimisant les quantités achetées au réseau. ©PP

 

L’offre MyLight Systems commence par la production d’électricité PV. MyLight Systems propose les panneaux PV bi-verre Quartz.

 

Le nouveau panneau bi-verre PV de 425 Wc de MyLight Systems, baptisé Quartz Bifacial pèse 24,5 kg, offre 425 Wc de puissance nominale. Il est constitué demi-cellules Type-N, et affiche une baisse de puissance linéaire pour atteindre 87,4% de la puissance nominale au bout de sa 30ème année de garantie. ©PP

 

L’écosystème de mylight150 synchronise la consommation et la production afin d'optimiser le confort et de réduire le coût de l'électricité pour les utilisateurs finaux. L’équipement principal de MyLight System pour y parvenir est l’UCG (Unité Centrale de Gestion) : un coffret électrique connecté, monté entre le réseau et l’installation de production photovoltaïque. ©mylight150

 

Il existe plusieurs gammes d’UCG (Unité Centrale de Gestion) : pour la maison individuelle, les logements collectifs, le tertiaire, pour des installations monophasées ou triphasées, adapté à des micro-onduleurs ou des onduleurs centralisés, avec ou sans supervision de batteries de stockage, avec pilotage de divers appareils électriques directement au tableau ou par prises télécommandées. ©PP

 

 

Tous les appareils MyLight Sytems communiquent par courant porteur et se connectent au logiciel de supervision MYL 2.0 qui se charge du monitoring de la production PV, de la consommation énergétique, de l’optimisation de la consommation pour maximiser l’autoconsommation et de la gestion du stockage d’électricité s’il y en a un.

 

Pour compléter MYL 2.0, MyLight Systems propose GreenPlay, un mode de programmation automatique des appareils électriques d’une installation. GreenPlay apprend les habitudes de consommation d’énergie des occupants d’une maison, d’un appartement ou d’un local tertiaire et tient compte des prévision météorologiques pour anticiper la production PV, de manière à affiner la programmation du fonctionnement des appareils électriques et maximiser l’autoconsommation, sans nuire au confort. ©mylight150

 

Pour une gestion fine du chauffage à eau chaude, pièce par pièce ou zone par zone, MyLight Systems s’appuie sur l’offre de Tado : thermostat connecté intelligent, tête thermostatique connectée pour les radiateurs à eau chaude, …

 

Pour piloter chaudières et pompes à chaleur, MyLight Systems fait appel à l’offre de Schneider Electric. MyLight Systems est également capable de piloter des climatiseurs mono- ou multisplit, grâce à l’apprentissage des signaux infra-rouges de leurs télécommandes. Mais, c’est l’un des grands chantiers en cours de mylight150, l’entreprise veut pouvoir piloter finement les pompes à chaleur en tenant compte de la température extérieure, des prévisions météo, de la température dans le logement, de l’inertie thermique du logement, des caractéristiques de la pac, … pour optimiser les consommations, maximiser l’autoconsommation photovoltaïque, etc.

 

Chaque client peut suivre avec précision sa production PV, sa consommation d’électricité et le fonctionnement de sa souscription MySmartBttery. ©mylight150

 

 

MySmartBattery en 2019

 

En février 2019, MyLight Systems a lancé avec son partenaire BCM, une solution de stockage d’électricité dématérialisée, baptisée MySmartBattery. Selon Ondine Suavet, une maison individuelle en France consomme en moyenne 9.000 kWh/an. Et de novembre à avril, une maison équipée d’une installation PV de 3 kWc ne génère aucun surplus de production. Tandis qu’à partir du mois de mai, la production PV atteint 20 kWh/jour en moyenne, alors que la consommation de la maison chute à 10 kWh, à cause de l’arrêt du chauffage. La solution d’une batterie de stockage sur site n’est donc pas la meilleure. La solution d’une batterie de stockage sur site n’est donc pas la meilleure. A la place, MyLight Systems propose un stockage virtuel, baptisé MySmartBattery. Avec cette solution, chacun peut stocker virtuellement le surplus d’électricité produit par ses panneaux photovoltaïques, pour le réutiliser gratuitement le soir, lorsque les panneaux ne produisent plus. MySmartBattery a ainsi permis à chacun de ses clients de diviser par deux leur facture d’électricité.

 

mylight150 s’est rapidement séparée de BCM et a entièrement pris en charge l’offre MySmartBattery, acquérant au passage le statut de producteur d’électricité, condition réglementaire nécessaire.

 

MySmartBattery, c’est une offre d’énergie 100% verte, produite par le parc de producteurs photovoltaïques de MyLight Systems, indexée sur le TRV (Tarif Réglementé de Vente) de l’électricité. En octobre 2023, mylight150 a annoncé l’arrivée de sa batterie virtuelle à Strasbourg. MySmartBattery est désormais disponible pour les 600.000 clients de Strasbourg Électricité Réseau, gestionnaire de réseau de distribution d'énergie assurant la gestion du réseau électrique de plus de 400 communes dans le Bas-Rhin. Ce développement permet à l'ensemble des clients desservis par Strasbourg Électricité Réseau de bénéficier des bénéficier de solutions d'autoconsommation solaire performantes et permettant de générer des économies sur leurs factures. Ondine Suavet estime que MySmartBarttery permet à un utilisateur de réaliser les mêmes économies qu’un stockage physique, mais à un coût 50 fois inférieur.

 

Le dimensionnement de l’installation PV et de la souscription MySmartBattery sont réalisé à l’aide de MyProsizer, un logiciel de simulation énergétique. C’est une application full-Web, accessible en ligne sur n’importe quel appareil doté d’un navigateur internet.

 

MySmart PPA

 

En 2022, mylight150 a introduit MySmart PPA, une solution de démocratisation des PPA – Power Purchase Agreement ou contrat d’achat d’électricité – qui rend accessible à toutes les entreprises, cet instrument garantissant de l’électricité vert, qui était pour l’instant limité aux gros consommateurs. Pour un industriel ou une entreprise tertiaire, Mysmart PPA (MSPPA comme ils disent) sécurise une partie de leur consommation à un prix fixe. MSPPA permet aux entreprises équipées en installations PV de vendre leur surplus aux particuliers par des contrats de longue durée, à prix bonifié et indexé sur le TRV. Concrètement, avec MSPPA, MyLight déploie chez un industriel ou un client tertiaire, une centrale solaire de production durable avec panneaux bi-verre bifaciaux garantis 30 ans, un coffret de gestion d’énergie connectant les équipement consommateurs locaux (chauffage, climatisation, borne de recharge, eau chaude…) à la PV production pour optimiser l’autoconsommation, un outil de communication de la démarche environnementale du client et un contrat d’achat du surplus durant 20 ans à 10c€/kWh, prix indexé au tarif réglementé. Mylight, fournisseur d’électricité, déploie et opère ces nouveaux systèmes énergétiques grâce à sa maitrise des flux et des données.

 

MySmartBattery compte déjà plus de 7.500 abonnés en France, tandis que plus de 30.000 installations d’optimisation de production PV ont été réalisées sous la marque MyLight Systems.

 

100 millions d’euros de levée de fonds

 

Entre 2020 et 2022 l'entreprise a multiplié son chiffres d’affaires par 4, par 8 entre 2020 et 2023, et son personnel a été multiplié par 6. En 2023, le CA de mylight150 atteindra 160 M€. L’entreprise vise 1 Md€ en 2030. Le groupe emploie 260 personnes et envisage de recruter 100 personnes de plus en 2024.

 

Après un tour d’amorçage de 2M€ en 2016, et un tour de financement complémentaire de 6,5M€ en 2020, mylight150 réalise une levée de 100M€ auprès d'un consortium de trois investisseurs privés de référence, spécialisés dans la transition énergétique et l'investissement durable : Eiffel Investment Group à travers son fonds Eiffel Essentiel, Azora Capital (groupe de capital investissement basé en Espagne) à travers son fonds Azora European Climate Solutions Fund, et Andera Partners à travers son fonds Andera Smart Infra I. Elevation Capital Partners, actionnaire historique du groupe, participe également à l'opération. Le fonds Paris Fond Vert de Demeter Partners, actionnaire historique de la société depuis 2020, clôture avec succès son investissement sur ce tour.

 

L’objectif de cette levée pour mylight150 est d’accélérer sa croissance et le déploiement de ses solutions sur le marché résidentiel européen. Et d’accentuer son avance technologique :

  • mylight150 vise une expansion internationale ambitieuse en Espagne en offrant des services supplémentaires, tels que MySmartBattery, sa solution de batterie virtuelle qui remporte un grand succès en France.
  • mylight150 travaille sur des solutions d’optimisation de la consommation des pompes à chaleur. L’enjeu est grand car en remplaçant leurs chaudières fioul ou gaz par cet équipement, les ménages vont voir leur consommation électrique doubler. L’entreprise va également continuer à étendre son écosystème aux chargeurs de véhicules électriques.
  • l’entreprise veut accélérer son développement en devenant une marque de référence reconnue sur le marché, et en la déployant sur une approche multicanale. Rexel distribue déjà une grande partie de l’offre MyLight Systems.

 

mylight150 a développé sous la marque MyLight Systems ses propres panneaux solaires, sa batterie virtuelle MySmartBattery et son Energy Management System. L’entreprise dispose d’un réseau de distribution, Alaska Energies, proposant une large gamme de produits et services aux artisans installateurs partout en France, en Espagne, Roumanie et Suisse. mylight150 a rejoint la French Tech en 2017, et la Convention des Entreprises pour le Climat en 2021.

 

Ondine Suavet, co-CEO et co-fondatrice de mylight150 avec son frère Virgile Suavet, a présenté au salon BePositive 2023 MyLight EV Charger, une borne de recharge intelligente, intégrée dans l’écosystème MyLight pour maximiser l’autoconsommation PV. L’automate embarqué de la borne, gére de manière autonome le meilleur moment pour recharger le véhicule, en fonction des objectifs de ses utilisateurs. MyLight EV Charger est disponible en monophasé et en triphasé. La borne fonctionne selon trois modes de recharge : le mode rapide associe réseau et PV pour recharger le plus vite possible, le mode charge optimisée est organisé par le chargeur en fonction de l’énergie disponible, le mode solaire limite la recharge du véhicule uniquement à l’énergie solaire non-utilisée dans la maison. © PP

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (101 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

Kee Track®