2 milliards d'euros de prêts pour rénover 10.000 établissements scolaires

Deux fillettes se dirigeant vers une école primaire.

La Banque des Territoire annonce un plan d’accélération pour la rénovation des établissements scolaires : 2 milliards d’euros de prêts sera mis à disposition des communes, départements et régions d’ici 2027.




Dans le cadre d'un programme baptisé "EduRénov", la Banque des Territoires s'engage à financer 2 milliards d'euros de travaux d'ici à 2027 avec l'objectif de rénover 10.000 écoles, collèges et lycées en réalisant "au minimum 40% d'économies d'énergie".

 

La Banque mobilise également "50 millions d'euros de crédit d'ingénierie sur 5 ans" pour accompagner les collectivités dans leur diagnostic de performance énergétique puis la préparation de leurs programmes de travaux.

 

Avec l'accélération du changement climatique, la transformation énergétique des bâtiments publics vieillissants et énergivores devient une priorité nationale. Mais faute de moyens humains et financiers dédiés, les élus "peinent à trouver les informations et les financements nécessaires", reconnaît la Banque des Territoires, une des directions de la Caisse des Dépôts qui accompagne les collectivités locales.

 

La Banque prévoit également l'élaboration d'une "charte nationale" répertoriant des critères et bonnes pratiques à mettre en oeuvre, ainsi qu'un accès simplifié à une "boîte à idées".

 

Enjeux climatique, budgétaire et de transmission pédagogique, selon Christophe Béchu

 

Une réunion de travail s'est tenue mardi au ministère de la Transition écologique sur le sujet. Interrogé sur cette réunion à l'Assemblée nationale, le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu a évoqué le "triple enjeu" que représente la rénovation du bâti scolaire en France, soit "quelque 130 millions de m²".

 

"Un enjeu climatique pour diminuer nos émissions de gaz à effet de serre, un enjeu budgétaire pour faire en sorte que les collectivités puissent maîtriser l'évolution de leurs factures énergétiques (...) et enfin un enjeu de transmission, parce que quand on apprend dans des bâtiments trop chauds ou trop froids, la qualité de la transmission pédagogique ne se passe pas dans les mêmes conditions", a-t-il rappelé.

 

Les outils à disposition des collectivités

 

Parmi les outils à disposition des collectivités, Christophe Béchu a évoqué les aides déjà existantes des CEE (certificats d'économie d'énergie), d'un montant de 220 millions d'euros, le "fonds chaleur" de 520 millions d'euros ou encore les 2 milliards d'euros du "fonds vert", dont "200 des 1.300 premiers lauréats concernent des rénovations de bâti scolaire".

 

Outre le plan EduRénov, le "tiers-financement" adopté fin mars au Parlement fait partie des nouveautés. Expérimenté pour cinq ans, ce dispositif permettra aux collectivités de faire financer leurs travaux par un tiers privé ou public et de rembourser une partie des sommes engagées par les économies d'énergie réalisées.




Source : batirama.com & AFP / Photo © pvproductions sur Freepik

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (192 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits