Klépierre: 95% des centres commerciaux "bientôt" rouverts

Klépierre:  95% des centres commerciaux

Klépierre, propriétaire de nombreux centres commerciaux en France et en Europe, continue de subir les effets des restrictions sanitaires au 1er trimestre mais reste confiant pour la suite.





55% de ses centres ont déjà rouvert, et "près de 95% de notre portefeuille sera bientôt rouvert", a assuré Jean-Marc Jestin, président du directoire. En France, le feu vert à la réouverture est prévu pour le 19 mai et Klépierre assure être en mesure de rouvrir ses centres à cette date.

 

Au premier trimestre 2021, le groupe, qui détient notamment les centres Créteil Soleil et du Val d'Europe en région parisienne, a dégagé un chiffre d'affaires de 281,2 millions d'euros, en baisse de 11,3% sur un an, selon un communiqué.

 

Affecté par les décisions administratives des pays européens dans lesquels il est implanté, Klépierre a dû fermer progressivement ses centres commerciaux en raison de la crise sanitaire, "en moyenne 1,5 mois" sur la période.

 

Avec la réouverture progressive en Europe à la fin de l'année 2020, Klépierre avait noté "des signes de reprise encourageants".Et malgré une baisse de 10% des revenus locatifs bruts sur le premier trimestre 2021, M. Jestin reste "enthousiaste et confiant" quant au "redémarrage rapide" de l'activité du groupe.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (722 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

La ferronerie d'art