L'activité du géant des Centres commerciaux sévèrement affectée sous l'effet Covid

L'activité du géant des Centres commerciaux sévèrement affectée sous l'effet Covid

L'activité du géant des centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield (URW) a été sévèrement affectée au premier trimestre par la fermeture de ses centres pendant 70 jours.





Malgré la levée progressive des restrictions pesant sur les commerces non essentiels en Grande-Bretagne, en République tchèque, au Danemark et aux Pays-Bas en avril, 51% des centres commerciaux d'URW sont actuellement toujours fermés, a indiqué le groupe dans un communiqué.

 

Le chiffre d'affaires a atteint 566,7 millions d'euros contre 956,6 (-40,8%) au premier trimestre 2020 où les résultats "avaient été affectés de façon marginale par le Covid-19, les principales restrictions dans les marchés clés d'URW n'étant intervenues qu'à fin mars", indique le groupe.

 

2021 "restera une année difficile avec des restrictions plus lourdes et plus longues qui affecteront le groupe au delà du premier trimestre", a commenté Jean-Marie Tritant, PDG du groupe, dont la branche congrès et expositions est également à l'arrêt en raison du coronavirus. Si le taux de vacance des commerces "a légèrement augmenté", M. Tritant voit cependant "des signaux positifs" pour un retour à la normale une fois les restrictions levées.

 

Des ventes en forte reprise après la réouverture des commerces

 

"En mars, les ventes en Espagne, Autriche et en Suède où les commerces non essentiels ont pu rouvrir, ont atteint respectivement 81%, 79% et 76% des niveaux de 2019", a-t-il noté. Aux Etats-Unis, les marchés où la plupart des restrictions ont été levées se sont bien remis en mars et "certains centres ont même dépassé les niveaux pré-Covid", selon lui.

 

En 2020, les loyers nets collectés par URW dans ses centres commerciaux ont été en baisse de 26,4% à 1,79 milliard d'euros .Le patrimoine d'URW est composé à hauteur de 85% de commerces, 8% de bureaux, 5% de sites de congrès et expositions et 2% de services.

 

Le groupe possède 87 centres commerciaux en Europe et aux Etats-Unis Il doit vendre une partie de ses actifs en Europe et réduire significativement sa présence aux Etats-Unis pour renflouer sa dette. Il a annoncé la vente de 45% de sa participation dans un centre commercial de Vienne et son désengagement progressif d'un autre centre à Bratislava.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (887 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Les couvertures en tuiles