LGV Montpellier-Perpignan: Castex veut la faire avancer

LGV Montpellier-Perpignan: Castex veut la faire avancer

Le Premier ministre Jean Castex a assuré qu'il mettrait "toute (son) énergie" pour faire avancer plus rapidement le projet de ligne ferroviaire à grande vitesse entre Montpellier et Perpignan.






"Je mettrai toute mon énergie à le faire avancer à une vitesse supérieure à celle qui est la sienne jusqu'à présent", a déclaré sur BFMTV le Premier ministre, réélu avant sa nomination à la mairie de Prades, dans les PO. "Un signal important du redémarrage vient d'être donné", s'est félicitée la présidente socialiste de la région Occitanie, Carole Delga.

 

"Après trois années perdues, malgré les engagements pris par Emmanuel Macron lorsqu'il était candidat, je considère que la parole de Jean Castex est le signal attendu par nos territoires en Occitanie", a-t-elle souligné dans un communiqué, rappelant s'être "engagée à ne rien lâcher sur ce dossier, comme sur celui de la LGV Bordeaux-Toulouse".

 

"Je ne doute pas que l'engagement de Jean Castex sera le même pour la liaison toulousaine", a-t-elle affirmé, appelant à ce que les chantiers soient "'enfin" lancés. "C'est urgent pour le désenclavement de Toulouse et Perpignan, ainsi que pour redonner une dynamique à l'emploi dans notre région", a-t-elle insisté.

 

Le combat des élus depuis plusieurs années

 

Des élus de la région Languedoc-Roussillon militent avec ardeur depuis plusieurs années pour que la réalisation d'une ligne à grande vitesse (LGV) entre Montpellier et Perpignan ne soit pas abandonnée, tandis que Mme Delga se bat notamment auprès du maire LR de Toulouse, Jean-Luc Moudenc pour une LGV Bordeaux-Toulouse.

 

Montpellier et Perpignan se trouvent notamment sur la ligne Paris-Barcelone, qui bénéficie d'une offre commune depuis six ans entre les compagnies française SNCF et espagnole Renfe. Le maire RN de Perpignan Louis Aliot avait demandé quelques minutes avant l'interview de M. Castex un engagement du Premier ministre sur le TGV à Perpignan."

 

Ce que j'attends de lui, en tant que maire de Perpignan, c'est qu'il s'engage sur le désenclavement de notre ville, le TGV" sur "le tronçon Montpellier-Perpignan", avait-il dit sur la même chaîne.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (63 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Le petit dicobat