Schneider Electric veut racheter le fabricant de logiciels RIB Software

Schneider Electric veut racheter le fabricant de logiciels RIB Software

Le géant français des équipements et solutions pour l'énergie Schneider Electric a annoncé vouloir acquérir une participation majoritaire dans le fabricant allemand de logiciels RIB Software.



La transaction, "soutenue par le conseil d'administration de RIB", s'appuie sur un offre de 29 euros par action, "soit une prime de 41% par rapport au dernier cours de clôture" du fournisseur de logiciels, a précisé Schneider Electric.

 

L'industriel français précise avoir "d'ores et déjà conclu un accord d'acquisition portant sur 16% des actions", avec des "accords irrévocables relatifs à la moitié des actions détenues" par les dirigeants et actionnaires familiaux de RIB. Le "seuil d'acceptation minimum" de l'opération est de "50%" des parts de l'entreprise "plus une action", a encore indiqué Schneider Electric.

 

Cette opération "permettra à Schneider Electric de renforcer ses capacités sur la phase de construction, qui souffre actuellement d'un niveau élevé d'inefficacités en raison d'une très faible adoption des technologies numériques (moins de 5%)", explique le groupe.

 

Une croissance prévisionnelle organique à deux chiffres

 

L'opération devrait permettre "une croissance prévisionnelle organique à deux chiffres" de RIB, "grâce à la couverture internationale de Schneider Electric", ajoute l'industriel. Selon le communiqué, la finalisation de la transaction devrait intervenir au cours du deuxième trimestre 2020.

 

RIB Software SE, fondée en 1961, a son siège social à Stuttgart (Allemagne) et est cotée à la Bourse de Francfort. Avec près de 2.700 employés et plus de 100.000 clients et 500.000 utilisateurs, elle a généré un chiffre d'affaires de 214 millions d'euros en 2019.

 

Schneider Electric, qui a enregistré en 2018 un bénéfice net record de 2,33 milliards d'euros (+9%), a adopté il y a quelques années, une stratégie visant à se concentrer sur son coeur de métier et le numérique, notamment via des technologies liées à l'efficacité énergétique des bâtiments.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2514 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Les enduits de façade - NF DTU 26.1