L’enduit Decopierre parie sur un modèle économique original

L’enduit Decopierre parie sur un modèle économique original

Le Groupe Vega, fabricants d’enduits, gère une 4e marque originale : Decopierre. Créée en 2003 et rachetée en 2011 par le groupe, cette marque d'enduit sculpté s'appuie sur un réseau de concessionnaires.



Le Groupe Vega (voir notre précédent article) qui gère trois marques d’enduits en France (Vega Industries, Saint Cal et Edipierre) et de produits dédiés à la façade, joue en effet le rôle de concédant pour sa 4e marque Decopierre. Celle-ci compte près de 30 concessions en France et 7 en Europe (de 5 à 40 salariés par concession).

 

L'originalité de Decopierre est son procédé : l’enduit, fabriqué à partir de chaux naturelle et de poudre de marbre, est projeté sur les murs puis retaillé et façonné à la main donnant ainsi aux façades l’apparence de la vraie pierre, du granit ou de la brique.

 

Cette prestation haut de gamme est vendue en moyenne à 140 euros par m2 et réalisée intégralement à la main par les compagnons décorateurs Decopierre. Ce procédé est également réalisable dans la gamme ITE - système complet d’isolation thermique par l’extérieur- en finition décorative.

 

Formations techniques et commerciales

 

Le réseau de concessionnaires bénéficie de formations à la fois commerciales (afin d’assurer la présence de la marque sur les 350 foires et salons) et techniques, pour bien maîtriser le procédé, grâce à un cursus spécifique en centre de formation agréé. A noter que le réseau compte 22 show-rooms significatifs.

 

L’ensemble du personnel affilié à cette marque représente 350 personnes et le réseau réalise un CA de 20 millions d’euros. Un chiffre qui devrait doubler d’ici 7 à 8 ans, selon les prévisions du président de la société.

 

Une cible de particuliers et de professionnels

 

« Les concessionnaires entretiennent une affinité particulière avec cette marque. Ce sont plus que des partenaires, résume Hervé Grumeau. Nous assurons l’animation du réseau en les accompagnant quotidiennement tant sur la vie de la concession qu’en participant à la gestion commerciale.

 

Sur les foires et salons, notre force de vente est un élément clé pour faire face à la concurrence indirecte que sont les projets de piscines, pergolas et vérandas… La cible client est diversifiée mais correspond uniquement au marché de la propriété.”

 

A noter que la marque bénéficie d’une bonne notoriété grâce au « bouche à oreille » qui aide au développement de ce produit Premium (des solutions de financement sont également proposées).

 

 

L'enduit est projeté sur les murs puis retaillé et façonné à la main donnant ainsi aux façades l’apparence de la vraie pierre, du granit ou de la brique

 

Un enjeu de recrutement crucial

 

La société cible également le marché professionnel constitué de collectivités, commerces de proximité, ... « Ce produit est une alternative naturelle au parement que nous devons aujourd’hui faire connaître aux prescripteurs, architectes, etc.”

 

« Decopierre est en parfaite synergie avec les autres marques du Groupe Vega : d’une part, les matières premières de base sont similaires sur l’ensemble des gammes et, d’autre part, le business modèle est volontairement verticalisé avec une relation client finale la plus soignée possible, affirme Hervé Grumeau

 

« En revanche, l’enjeu du recrutement de main d’œuvre demeure crucial comme dans l’ensemble des métiers du Bâtiment actuellement en forte tension ; le réseau Decopierre, en recherche de personnel, doit ainsi déjà gérer plus d’un an de commandes..."



Source : batirama.com / Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (383 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Procédés non traditionnels d’assainissement autonome -  norme 12 566-3 + A1