Peinture et produits de mise en œuvre : vers une flambée des prix de vente ?

Peinture et produits de mise en œuvre : vers une flambée des prix de vente ?

Le manque de disponibilité de certaines matières premières a engendré une augmentation importante de leur prix. Les industriels*, qui ne pourront sans doute pas contenir ces hausses très longtemps, tirent la sonnette d’alarme.







Selon la Fipec (Fédération des industries des peintures, encres, couleurs, colles et adhésifs), le secteur des peintures, enduits et vernis ainsi que celui des colles, adhésifs et mastics subissent une hausse de 15% en moyenne des matières premières ou intermédiaires couramment utilisées dans la formulation de leurs produits. En dépit des mesures drastiques prises en interne pour pallier cette situation, les fabricants se disent à nouveau confrontés à une situation très préoccupante.
La pénurie affecte des matières premières qui sont non seulement indispensables à la fabrication des peintures et des colles mais aussi utilisées dans de nombreux autres secteurs industriels (TiO2 dans les matières plastiques, résines époxy dans les matériaux composites…). Cette situation résulte de l’effet combiné de plusieurs facteurs : les réductions récentes de capacité sur le plan mondial du fait de restructurations économiques, les déstockages dans la chaîne d’approvisionnement ainsi qu’une forte demande stimulée par les marchés asiatiques.

 

Arrêt brutal de production


 De plus, chez certains fabricants de matières premières, des incidents provoquant des avaries ou nécessitant des interventions de maintenance sur site ont amplifié cette pénurie : deux grands producteurs de TiO2 (pigment blanc essentiel à la fabrication des peintures), ont dû arrêter leur production suite à des accidents graves. L’un d’eux a fermé 2 mois et dû se déclarer en situation de « force majeure ». Dans le même temps, plusieurs fabricants européens et américains de monomères et produits de bases (propylène, Éthylène, acide acrylique, styrène…) intervenant entre autres dans la fabrication des colles, adhésifs et mastics, ont été simultanément confrontés à des arrêts de production liés à des besoins de maintenance.

 

Un euro faible pénalisant


L’attraction des marchés en zone « dollar » pour les grands groupes chimiques européens, aidée par la parité « euro/dollar », accentue également le manque de disponibilité des matières de base en Europe. De ce fait, les principaux groupes chimiques mondiaux et les fabricants d’intermédiaires ont déjà appliqué de fortes majorations de prix dont l’entrée en vigueur est immédiate. Plus grave encore, la nullité de leurs stocks les oblige à contingenter leurs clients.
Pigments, liants, additifs et solvants, soit l’ensemble des composants de base des formulations de peintures, enduits, vernis, colles, adhésifs et mastics, est concerné à plus ou moins grande échelle.

 

Situation préoccupante


L’impact s’étend également au secteur des emballages plastiques, constitués de polypropylène et polyéthylène. Dès le prochain trimestre, les emballages métalliques seront touchés à leur tour, cette fois par la hausse de l’acier. Dans une période de très faible croissance, après une année 2009 catastrophique, ceci place les fabricants dans une situation très préoccupante. En effet, comme par le passé, les producteurs poursuivent leurs efforts pour absorber les coûts de plus en plus élevés et anticiper les obligations réglementaires. Ils prennent des mesures pour se restructurer et maintenir les performances des produits. Celles-ci ne permettent cependant pas de compenser la hausse significative du coût des matières premières. Des répercussions sur les prix de vente en négoce sont à craindre dans les mois qui viennent.

*le SIPEV (Syndicat national des Industries des Peintures, Enduits et Vernis), l’AFICAM (Association Française des Industries des Colles, Adhésifs et Mastics) et la FEICA (Fédération Européenne des Colles, Adhésifs et Mastics).

Source : Batirama.com / C.J

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (154 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique