250 travailleurs détachés employés sur le chantier de la COP21

250 travailleurs détachés employés sur le chantier de la COP21

Environ 250 travailleurs détachés participent au chantier de la conférence de Paris sur le climat, au Bourget, sur 3.400 salariés, selon le secrétariat général de la COP21.




France 2 avait affirmé dans un reportage que le chantier de la COP employait au moins 200 "travailleurs détachés" venus d'Europe de l'est et qu'en matière d'emploi, il n'avait guère bénéficié aux habitants d'Ile-de-France.

 

"Sur les 3.400 salariés employés à la construction du site de la conférence, environ 250 sont des travailleurs détachés de nationalité européenne. Tous ont fait l'objet d'une déclaration à l'administration", a indiqué le secrétaire général de la COP21, Pierre-Henri Guignard.

 

Encadré par une directive européenne de 1996, le détachement permet à une entreprise européenne d'envoyer temporairement ses salariés en mission dans d'autres pays de l'Union européenne, en n'appliquant que le noyau dur de leur réglementation (Smic, conditions de travail) tout en continuant de payer les cotisations sociales dans le pays d'origine.

 

Détournements du système dans le BTP

 

Le système, avantageux pour les entreprises, fait l'objet de nombreux détournements, notamment dans le bâtiment : non déclaration, rémunérations très inférieures au Smic, dépassement des durées maximales de travail, hébergement indigne, etc.

 

"Le gouvernement, qui a fait de la lutte contre la fraude au détachement l'une de ses priorités, fera respecter scrupuleusement la législation française", assure M. Guignard.

 

Le chantier de la COP21 "fait appel à près de 60 prestataires, dans le cadre de marchés publics européens" qui "peuvent, dans le respect des lois et réglementations françaises, recourir à des sous-traitants", ajoute-t-il.

 

Emplois favorisés dans le département

 

"La réglementation européenne ne permet pas d'interdire à un donneur d'ordre de recourir à de la sous-traitance ponctuelle à une autre entreprise européenne (...) ou à une prestation technique spécifique, dès lors qu'il respecte les règles du détachement des travailleurs européens", souligne-t-il.

 

Concernant les retombées locales en termes d'emploi, M. Guignard affirme avoir "travaillé depuis plus d'un an avec la direction de l'emploi du conseil départemental du 93 afin de favoriser le recrutement dans le département"."Plusieurs de nos prestataires ont également travaillé de façon très rapprochée avec les services locaux", affirme-t-il.

 

Ainsi, la société Derichebourg, "qui emploie 300 personnes sur le site de la COP21 pour la gestion des déchets, a recruté 100 personnes dans le bassin d'emploi", précise-t-il à titre d'exemple.




Source : batirama.com / AFP

1 Commentaire
logo
- -
  • par Tof
  • 13/11/2015 18:24:18

Les travailleurs détachés travaillent 60h par semaine pour un Smic. On ne peut pas rivaliser nous artisans. L'état se f**t de l'artisanat, toujours au moins cher, vive la France.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (180 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
DarkFighterS