Sinistre à la loupe : un gonflement de mortier plâtre et chaux

Sinistre à la loupe : un gonflement de mortier plâtre et chaux

Le sinistre étudié concerne un décor de fausses pierres en mortier de plâtre et chaux (MPC) sur des façades en briques d’un immeuble des années 1900.



Ce désordre se traduit par une augmentation de volume de l’enduit MPC, sous forme de feuilletage, avec risque de chute de morceaux. Les parties de l’enduit les plus exposées à l’humidité présentent les désordres les plus importants.

 

 

  1. Décor de fausses pierres en mortier de plâtre et chaux. Doc. IMPC

 

 

  1. Gonflement de l’enduit donnant lieu au détachement d’éléments.

 

 

 

  1. Détail du phénomène de gonflement.

 

Le gonflement est dû à la réa­ction, en présence d’eau, de composants de la chaux hydraulique(1) avec ceux du plâtre. Il a en effet été utilisé ici de la chaux hydraulique à la place de chaux aérienne(2). Cette réaction donne lieu à la formation de sels expansifs dits thaumasite et elle se poursuit jusqu’à la désagrégation complète de l’enduit.

 

Autre phénomène comparable, la réaction, en présence d’eau, entre composants de ciment et de plâtre, qui donne lieu à des sels expansifs dits étringite :

  • présente des cristaux d’aspect différent,
  • s’arrête lorsque certains composants nécessaires à cette réaction sont épuisés.

 

Ce qu’il aurait fallu faire.

 

Il aurait fallu utiliser de la chaux aérienne au lieu de chaux hydraulique. Le document technique qui défini ce type d’ouvrage est le DTU 26.1 P1-1 “Travaux d’enduits de mortiers”, d’avril 2008. Lequel préconise, cf. le chapitre 13, en mélange avec du plâtre uniquement de la chaux aérienne éteinte pour le bâtiment.

 

Le DTU 26.1 P1-2 précise que la chaux aérienne doit être conforme à la norme NF EN 459-1, type CL (chaux calcique) ou DL (chaux dolomitique).

 

(1) La chaux hydraulique est une chaux qui durcit par hydratation, plus pour certaines par fixation du gaz carbonique. Elle correspond aux appellations de chaux hydraulique (HL) et de chaux hydraulique naturelle (NHL) de la norme NF EN 459-1.
(2) La chaux aérienne est une chaux qui durcit par fixation du gaz carbonique de l’air.

 

 

Source : batirama.com / Fondation Excellence SMA, Alain Greff

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2270 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique