Le petit éolien pour l'électricité et le pompage de l'eau

Le petit éolien pour l'électricité et le pompage de l'eau

L’énergie produite par une éolienne individuelle permet d’alimenter une installation électrique domestique, l’excédent éventuel étant dirigé vers le réseau EDF. Lorsqu’elle sert au pompage de l’eau, c’est une solution ancienne, mais plus que jamais d’actualité.




 

 

Pour les particuliers, les exploitants agricoles ou les entreprises, une installation de petit éolien (P = < 50 kW) permet d’être producteur autonome d’énergie et de respecter l’environnement. En France, un millier d’éoliennes domestiques est vendu par an et 3 000 ont déjà été installées. Et au regard des objectifs du Grenelle de l’Environnement, ce marché s’annonce porteur. Pour de l’ha­bitat individuel, la puissance de l’éolienne est comprise entre 1 et 20?kW, avec une hélice de 3 à 10 m de diamètre et une hauteur de mât de 12 à 36 m, la hauteur la plus fréquente étant de 12 m. Une petite éolienne devrait être 5 m au-dessus de tout obstacle présent dans un rayon de 100 m. Dans le cas d’une installation bien ventée, la rentabilité de l’investissement est supérieure aux installations photovoltaïques, si l’énergie est revendue à un tarif satisfaisant (plus de 0,10?€ HT/kWh). En termes d’installation, le génie civil est proportionnel à la taille de l’éolienne. Faute d’emplacement disponible sur site, un local technique peut être réalisé. En fonction de la distance entre l’éolienne et le local technique, l’habitation ou le réseau EDF, protéger les câbles dans des tranchées pour préserver le paysage.


Source : batirama.com / Michèle Fourret

 

petiteolienexpert.jpg

 

Quels sont vos conseils en matière de vent ?


Un installateur devra respecter des points importants à commencer par le vent !


Comme pour les parcs éoliens, il est en effet nécessaire dedisposer de vents réguliers et suffisamment forts. Pour cela, il faut un site dégagé, notamment dans la direction des vents dominants : une éolienne ne fonctionne pas sans vent… beaucoup de vent. En effet, il n’y a généralement pas assez de vent à 12?m, hauteur la plus courante d’une éolienne. Il faut donc privilégier la demande d’un permis de construire qui, pour un surcoût faible (10 % pour élever un mât haubané de 12 à 24 m), permettra souvent de doubler la production.


Et quels matériels faut-il privilégier ?


Le choix des produits est primordial en effet.Il faut privilégier la qualité au prix sinon le SAV coûte vite extrêmement cher. L’installateur devra choisir du matériel testé et certifié (CEI 61400-2 pour l’éolienne, CM66 et NV65 pour les mâts, DIN VDE 0126 pour l’onduleur…). Il faut aussi qu’il donne au client le moyen de contrôler sa production grâce à un anémomètre et une centrale d’enregistrement des performances. Ne pas hésiter à convaincre le client en lui indiquant certains avantages :
les petites éoliennes bénéficient du Crédit d’impôt de 50 %, de la TVA à 5,5 % et de subventions dans certaines régions.»

* Gérant de la Krug Sarl
 

 Avis d'expert  Olivier Krug*  «Des conseils de base importants»

 




 
Par ailleurs, les éoliennes à axe vertical of­frent l’inconvénient d’unpetiteolien2.jpg

rendement plus faible que leséoliennes à axe horizontal et un prix de fabrication supérieur pour un rotor de même puissance.
Une petite éolienne de 2 kW permet, si elle est bien placée (zone ventée), de fournir une part importante de la consommation d’une maison (certains parlent de 70 % pour un chauffage électrique). Au-dessus de 2 kW, il est intéressant pour votre client d’investir pour une revente au réseau. Il faut alors être en zone de développement éolien (ZDE) ou avoir la possibilité de revendre l’énergie à un autre opérateur qu’EDF. Des petites éoliennes (de 100 à 450 cm de diamètre de pales) sont aujourd’hui susceptibles de fournir silencieusement de 3 à 6 kWh/jour avec un vent de 4,5 à 6 m/seconde (17 à 20 km/h). 

 

À retenir

   
Intérêts : aucune pollution atmosphérique?; pas de modification du comportement de la faune et de la flore?; aucun risque électrique ni perturbation radio-électrique.
Limites : depuis juillet 2007, l’obligation d’achat par EDF de la production électrique des éoliennes est limitée aux installations située dans une ZDE. Ces zones existent en petit nombre aux alentours directs des parcs de grandes éoliennes. Depuis cette date, la plupart des installations d’éoliennes individuelles se font donc sur batteries ou à des tarifs très peu avantageux.
Remarques : les pales en bois ou en matériaux composites n’interfèrent pas avec les ondes électromagnétiques. D’une manière générale, il n’est pas recommandé de fixer l’éolienne sur un bâtiment. Une surface minimale de 2 000 m2 est recommandée pour des éoliennes jusqu’à 3 kW et de 4?000 m2 ou plus pour les plus puissantes. Pour éviter toute gêne sonore, il faut maintenir une distance de 50 m entre les turbines et les habitations, l’installation sur une colline proche étant la plus favorable.




 


Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (21 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits