Retrait d’amiante : il faut une certification avant le 1er juillet

Retrait d’amiante : il faut une certification avant le 1er juillet

Le 1er juillet, les chantiers de retrait d’amiante devront répondre aux mêmes exigences de certification, du fait de la suppression de la distinction entre amiante friable et non friable. 



Les entreprises titulaires des certifications Qualibat 1512 (amiante non friable) et 1513 (amiante friable), doivent depuis le 1er janvier dernier être certifiées 1552 « Traitement de l’amiante », la nouvelle certification qui les remplace.

 

Cette obligation de certification a également été généralisée à l’ensemble des activités de retrait et d’encapsulage de matériaux contenant de l’amiante. Les entreprises réalisant des travaux de retrait de couverture-bardage et de génie civil ont jusqu’au 1er juillet 2014 pour s’y conformer.

 

Reclassement des entreprises 1512 et 1513

 

Toutes les entreprises certifiées 1512 et 1513 ont fait l’objet d’un reclassement. Objectif : vérifier que l’organisation des entreprises et la réalisation de leurs chantiers soient conformes aux nouvelles dispositions de la nouvelle norme  NF X 46-010.

 

Cette vérification a été assurée par un audit au siège de l’entreprise portant sur la partie documentaire et le contrôle d’au moins un chantier de référence réalisé selon les nouvelles dispositions, ainsi que par un audit chantier.

 

Ainsi, 277 entreprises certifiées 1512 et 1513 ont fait l’objet d’une procédure de reclassement, dont 238 ont été reclassées complètement en 1552. Les 39 autres entreprises ont obtenu une certification à titre temporaire dans l’attente de la réalisation de  l’audit chantier.

 

343 entreprises certifiées

 

À ces 277 entreprises reclassées, viennent s’ajouter 66 nouvelles entreprises titulaires de la nouvelle certification Qualibat 1552. Il s’agit principalement d’entreprises de couverture.

 

Au total, la Commission amiante de Qualibat comptabilisait, au 1er mars dernier, 343 certifications 1552. Il s’agit de 64 pré-certifications accordées pour 6 mois, période renouvelable une fois, durant laquelle les entreprises doivent réaliser leur premier audit chantier.

 

S’y ajoutent 270 certifications attribuées à titre probatoire pour une durée incompressible de 2 ans, durant laquelle les entreprises ont à se soumettre à un contrôle annuel comprenant un audit siège et chantier.

 

Enfin, 9 certifications ont été délivrées pour 5 années, au cours desquelles les entreprises sont soumises au même contrôle annuel que pour la probatoire (audit siège et chantier). Une certification est renouvelable pour 5 ans, après examen documentaire de 3 chantiers de référence de l’entreprise concernée.

 

4965 salariés autorisés à effectuer des retraits d’amiante

 

Ces 343 entreprises aujourd’hui titulaires d’une certification représentent une population de 4 965 salariés autorisés à réaliser des travaux de retrait d’amiante, dont 343 personnels d’encadrement technique. Ces travailleurs ont suivi une formation réglementaire comportant plusieurs étapes (une formation préalable, de 1er recyclage et de recyclage) dispensés par des organismes certifiés.

 

Enfin, il convient d’ajouter à ces 343 entités certifiées, les 300 entreprises de couverture qui ont déposé une demande de certification avant le 31 décembre dernier et sont autorisées par dérogation d’obtention de la certification à continuer d’exercer leur activité de traitement de la couverture amiantée jusqu’au 1er juillet prochain. Date butoir à laquelle elles devront avoir obtenu au moins une pré-certification pour poursuivre leurs activités

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par thierry691
  • 0
  • 0

Bonjour, Je voudrais dénoncer les difficultés que rencontrent les entreprises de désamiantage ou en cours de certification 1552. Aujourd'hui il est impossible à une nouvelle entreprise en cours de certification d'obtenir des devis de stratégies d'échantillonnage (obligatoire depuis le 01/01/14) voir des interventions sur leurs différents chantiers. Voici les éléments de réponse que nous envoient les différents labos. "Les évolutions réglementaires en cours depuis un an engendrent dans les laboratoires des flux croissants d'analyses. Nos services Prélèvement et Analyses font donc face à un afflux important de demandes d'interventions sur sites, notamment concernant les contrôles d'empoussièrement en amiante....). Pour notre certification, Qualibat doit procéder à un audit 1er chantier le 14/04/14 et nous n'avons toujours pas pu trouver un laboratoire qui puisse nous délivrer cette fameuse stratégie. Faute de stratégie au 14/04/14 le travail que nous avons réalisé depuis 1 an 1/2 afin d'obtenir cette certification sera réduit à zéro.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1419 votants)
Oui
Non
 

Boutique


Maisons et bâtiments à ossature bois

Construction d'une cheminée - NF DTU 24.1& NF DTU 24.2