Attention à la modification du DPE, avertit Sidiane

jeune femme dans son lit, dans un petit appartement

En réponse au discours de Christophe Béchu le 31 janvier, le syndicat de diagnostiqueurs Sidiane souligne que si le DPE désavantage les petites surfaces, c'est parce qu’elles ont besoin d'être rénovées.




Les petits espaces ne sont pas désavantagés par le DPE, indique Sidiane, ils sont réellement énergivore. © teksomolika sur Freepik

 

Dans une lettre ouverte adressée au ministre de la Cohésion des territoires Christophe Béchu, Jean-Christophe Protais, président de Sidiane, a fait part de son inquiétude quant à la simplification du DPE, annoncée pour la mi-février.

 

En effet, Christophe Béchu a promis notamment de "fiabiliser le dispositif pour les petites surfaces" afin de rectifier "des biais" qui désavantage ces dernières. 

 

Or, pour Sidiane, les petites surfaces ne sont pas désavantagées : elles sont véritablement plus énergivores, ce qui fait toute la différence. 

 

"Les petites surfaces, en raison de leur configuration spécifique, présentent naturellement une empreinte énergétique et des émissions de gaz à effet de serre par mètre carré plus élevées. C'est une réalité scientifiquement incontestable. Une modification du calcul du DPE risquerait non seulement de masquer cette réalité mais en outre d'exclure mécaniquement ces logements de l'indispensable programme de rénovation énergétique de notre parc."

 

Ainsi, Jean-Christophe Protais explique qu'en leur octroyant une meilleure note, les propriétaires de ces logements ne seront pas incités à les rénover. De plus, ajoute-t-il, les "propriétaires ou bailleurs vertueux ayant engagé des travaux de rénovation énergétique dès 2021" trouveraient incompréhensible la modification du calcul, "avec un risque non négligeable de recours contentieux de leur part contre l'Etat". 

 

Ainsi, Sidiane suggère de trouver d'autres solutions afin de donner plus de marge aux propriétaires de ces logements, par exemple "introduire une certaine flexibilité dans le calendrier d'application des mesures restrictives" pour les petites surfaces, sans pour autant modifier la manière dont est calculé le DPE.

 




Source : batirama.com/ Emilie Wood

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
14 Commentaires
logo
- -
  • par TWINTEE
  • 07/02/2024 00:14:52

Membre du Conseil syndical d'un 2 Pièces de 27 m2 dans Paris 15 ème, voici mon problème = immeuble en.pierre de taille ouvragée de 1920 , pas de solution en isolation de façade. Un pignon en meulière ? Refus par l'ABF d'isolant extérieur. Alors isolation par l'intérieur ? Il faut déposer une baignoire et une kichnette ! Et perdre 1 m2 ! Quel coût ! J'ai changé 2 fenêtres doubles et la fenêtre de cuisine.( bon double vitrage isolant) L'amélioration est telle qu'il faut couper à moitié le chauffage par les 2 radiateurs alimentés par CPCU ! Malgré les frais supportés pour les ouvertures [ 4.000 Euros TTC ) le DPE est classé F....malgré des charges actuelles de 130 €/mois, ce qui est moins coûteux que dans un autre immeuble de moins de 10 ans que je gère. C'est illogique et abhérent !

logo
- -
  • par Fab000000001
  • 06/02/2024 23:03:58

Comment peut-on défendre bec et ongles un diagnostic dont le résultat théorique est aussi éloigné de la réalité? Concernant les défauts à corriger d'urgence: 1. La prise en compte d'un facteur multiplicateur de 2,3 pour l'électricité. 2. La prise en compte de l'eau chaude sanitaire. Avec le mode de calcul actuel, passer d'un ballon d'eau chaude électrique à un chauffe eau instantané peut faire gagner plusieurs classes... Au détriment du CO2 (électricité de pointe bien plus carbonée), de la facture (prix de l'abonnement). 3. La pénalité infligée aux logements d'avant 1948, pourtant bien moins consommateurs que ceux construits dans la période suivante. Le haussmannien, pourtant assez efficace énergétiquement est particulièrement pénalisé par le mode de calcul actuel. 4. Aucune prise en compte, non plus, des bénéfices thermiques estivaux des maisons anciennes aux murs très épais. Le diagnostic, tel qu'il est, condamne à la sortie définitive du marché locatif nombre de RdC et de derniers étages sous toit, qui ne pourront jamais être remis aux normes.

logo
- -
  • par john
  • 06/02/2024 19:11:26

bonjour, Une personne seule habite un studio de 25 m2 assez bien isolé, même si ce n'est pas au dernier cri. Il y a deux radiateurs électriques de 1000 watts à fluide pour la pièce principale et un radiateur soufflant céramique d'appoint qu'elle utilise juste au moment de la douche. Lorsqu'elle s'absente, elle laisse un seul radiateur de 1000 watts réglé très bas de façon à limiter à 13 ou 14 ° . Elle a une petite machine à laver, la télé, un cumulus de 80 litres qu'elle n'épuise jamais; Il est surisolé pour limiter la conso de maintient tout au moins.a Elle a une plaque induction 2 feux, mais n'utilise guère qu'un feu, et un micro ondes. Le studio est exposé sud et reçoit le soleil toute la journée. L'an dernier elle a payé 500 euro pour l'année, hors abonnement. Si elle avait un logement de 60 m2 comme certaines personnes seules, je crois qu'elle paierait bien davantage. Si on veut sauver la planète, il faut limiter la surface suivant le nombre de personnes aussi. L'été ça reste supportable car au dessus il y a un grand balcon qui avance, et elle gère avec un bon ventilateur qui consomme 30 watts/h, et qu'elle fait un peu fonctionner lorsqu'elle est présente.

logo
argent
  • par Batirama
  • 06/02/2024 14:14:50

Bonjour @Pascal, merci de votre commentaire. Cet article ne fait que citer le dernier communiqué de presse de Sidiane, comme indiqué clairement dans l'article, et ne reflète pas l'opinion de la rédaction de Batirama. Sans doute vous rappelez-vous qu'au fil des années nous avons écrit de nombreux articles au sujet du DPE, y compris des articles évoquant les enquêtes menées par l'UFC Que Choisir ou encore 60 millions de consommateurs (voir : https://www.batirama.com/article/57650-les-dpe-sont-ils-fiables-le-debat-continue-entre-hello-watt-et-les-diagnostiqueurs....html ) Nous avions même mis en place un sondage l'année dernière au sujet de la fiabilité des DPE. Ce sujet est complexe et nous autorisons toutes les opinions à s'exprimer sur nos pages.

logo
- -
  • par Pascal
  • 06/02/2024 13:58:41

Votre article disant que le DPE est bien c'est n'importe quoi ....par qui êtes vous payé...les syndics de copro ou les entreprises qui font les travaux de rénovation énergétique et sans mettent plein les poches sur le dos des propriétaires....DPE crée en 2006 , révisé en 2012 et bientôt en 2024 parcequ'il réellement des aberrations et en plus des incompétents pour les réaliser....UGC que choisir prouve par une enquête que le même appartement peut avoir 3 diagnostics différents avec 226% d'écart entre chacun ou 3 classes d'écart ( C pour certain , F pour d'autres) et je ne parle pas de ceux qui signalé la présence d'amiante alors que des travaux ont permis de la retirer 4 ans auparavant....alors arrêter de publier de tels articles mensonger.

logo
- -
  • par munoz
  • 06/02/2024 13:54:56

@watt vous jouez sur les mots ! bien sur que la déperdition se calcule avec la température ext de référence qui est différente selon les endroits et altitude, et à mon époque on appelait ça un calcul de déperdition (tout calculer à la main sans ordi), et le KWh/m²/an (c'est bien écrit lol) cela n'existait même pas ou peu ;-) @ VrLePicVert bien sur que le principal est d'isoler d'ailleurs si on isole on peut avoir une PAC plus petite et la différence de prix peut payer l'isolant (parfois pas tjs), et c'est obligé de calorifuger dans les endroits non chauffés il vaut mieux d'ailleurs ;-)

logo
- -
  • par Jogeofanne
  • 06/02/2024 13:44:48

Je pense que les gens qui s'acharnent sur nous, petits gens habitants de toutes petites surfaces, devraient avoir le courage de s'attaquer aux vrais problèmes comme la déforestation, la destruction des fonds de mer etc etc et nous laisser vivre en paix. J'en ai plus qu'assez de ces diagnostics bidons. Par ex, tous les appartements de mon immeubles sont classés D et moi E. Alors que j'ai même un ballon 70 l, entre autres (26 m2). Tu bosses toute ta vie, exploitée, pour avoir un endroit où te réfugier à la fin de ta vie et c'est "hors normes" et il faut encore trouver des sommes astronomiques pour rénover ! Mais comment, qui va me prêter 150 000 euros ? De plus mon 26 m2 va perdre en surface ! Non RAS LE BOL, Vraiment marre... Vous n'avez rien d'autres à faire que de nous "martyriser" ?

logo
- -
  • par Luciole
  • 06/02/2024 12:41:49

Les petites surfaces consomment plus en énergie et c'est normal parce qu'elles sont trop petites. Si on veut réduire leur consommation d énergie, les économies seront disproportionnées par rapport au résultat d'une part et d'autre part elles seront encore plus petites et risquent même de devenir indécentes par leur taille si la pièce principale vient a faire moins de 9 M2. Il faudrait pondérer le DPE et aussi les loyers, un ballon d'eau chaude pour une personne coûte pareil dans 9m2 que dans 36 M2, pas normal non plus que le premier coûte 4 fois moins cher.

logo
- -
  • par LR 24
  • 06/02/2024 07:34:43

Le DPE intègre la consommation d’eau chaude. La consommation d’une personne est sensiblement la même d’une surface à l’autre si le système de chauffe-eau est le même. Par contre dans le cas d’un 30 m2 il sera considéré comme deux fois plus économique que dans un 15 m2. Cela ne donne pas envie de faire appel à ce groupement de diagnostiqueur…

logo
- -
  • par Pat74000
  • 05/02/2024 23:20:21

Je suis diagnostiqueur et encore aujourd'hui appartement 27m² de 2009 bien isolé mais à cause de l'ECS, un chauffe eau catB et 150 l et chauffage au sol électrique: DPE en E Il y a bien un problème avec les petites surfaces.

logo
- -
  • par M Watt
  • 05/02/2024 20:12:19

@président de Sidiane : vous semblez mal informé des problématiques des petites surfaces : est il normal pour une petite surface de 15 m2, après avoir isolé correctement toutes les parois d'être noté G ou F alors que dans le rapport DPE, il est mentionné que le logement est bien isolé ? Pour régler le problème, si l'on suit votre raisonnement obliger tous les parisiens à habiter des grands appartements. C'est un peu comme Marie-Antoinette qui pendant la révolution aurait dit aux français qui se plaignaient de ne pas pouvoir manger de pain, de manger de la brioche !

logo
- -
  • par M Watt
  • 05/02/2024 20:00:49

@munoz je pense qu'une personne ayant un CAP n'aurait pas osé écrire que le KW/h . la bonne expression pour exprimer la consommation énergétique est kWh (k en minuscule W en majuscule car on se réfère à un maitre et surtout pas de /. Si vous vous parler de puissance thermique appelée, il faut se référer à une situation de référence par exemple le moment le plus froid de l'année : cela s'appelle les déperditions du logement.

logo
- -
  • par VrLePicVert
  • 05/02/2024 17:36:10

@Mumoz Un DPE c'est kWh/m²/an Energie Primaire. Je suis pas sur que avec du photovoltaïque sur une passoire vous en ferez une BBC ... Parce que l'hiver le soleil se laisse désirer. Pour la clim peut être ;-) Par contre certains chauffagistes sont très bon pour mettre des PAC sur des passoires ce qui fait réellement baisser la note et tant pis si la PAC est bonne à changer 8 ans plus tard. Tout le monde sait qu'il faut i s o l e r. Tous les chauffagistes calorifugent ils en dehors des volumes chauffés ?

logo
- -
  • par munoz
  • 05/02/2024 16:33:26

Les DPE sont calculés en KW/h qui est une consommation, donc qui varie selon le système de chauffage, or un DPE doit normalement être calculé en Watt, c'est plus lisible et logique, peu importe le système de chauffage ou énergie derrière, la machine devra avoir une puissance équivalente à la déperdition, c'est ce que l'on apprend en CAP chauffage et en BP on apprend à le calculer, avec leur nouveau système de calcul si vous posez du photovoltaïque vous aurez une meilleures note car vous consommerez moins de KW/h, même si vous avez une passoire thermique, ce qui est aberrant !!

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (199 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

Prédalles THERMIK

Sales Cloud