La maison bois à 100 000 euros, c’est possible !

La maison bois à 100 000 euros, c’est possible !

Murs préfabriqués, lot technique et planning, Afcobois a réussi à faire baisser le cout de la maison bois en travaillant sur ces trois sources de gains. Objectif : séduire les primo-accédants.





Comment faire décoller le marché de la maison à ossature bois dans un contexte morose lié à la conjoncture économique ? C’est pour répondre à cette question qu’Afcobois, syndicat regroupant quelque 140 professionnels de la construction bois, a créé un groupe de travail. Un an plus tard, le concept des MOB « Premium », performantes et économiques est .

 

« Nous sommes partis du constat que les deux tiers des demandes de maisons neuves se situaient dans des budgets en dessous de 150 000 euros, confie Loïc de Saint-Quentin, secrétaire général d’Afcobois, citant les chiffres de Caron marketing. Or, jusqu’à présent, la maison bois était plutôt positionnée sur un marché milieu haut de gamme. Nous nous privions donc de 65% des demandes ! ».

 

De plus, outre le manque d’offre « économique » en bois, très peu de professionnels de la filière bois bénéficient du Contrat de construction de maison individuelle (CCMI).

 

Trois sources de gains

 

Pour faire baisser les coûts de la construction bois, Afcobois a travaillé sur trois axes. D’abord, le syndicat a étudié la conception de murs prêts-à-poser, entièrement préfabriqués en atelier. Isolés par l’intérieur et par l’extérieur, les épaisseurs peuvent varier en fonction des zones géographiques.

 

« L’industrialisation des murs permet de faire baisser sensiblement les coûts, assure Paul Bouyer, administrateur d’Afcobois et responsable du projet. C’est un gain de temps assuré et surtout on se libère des contraintes météorologiques. Cela implique aussi moins de pénibilité et plus de sécurité sur les chantiers. »

 

La deuxième source de gain repose sur le concept de local technique clé en main. « Nous avons travaillé avec la société Pro’fil et sa box qui regroupe dans la même pièce, toute la plomberie ainsi que les équipements électriques, la ventilation, la production d’ECS. » Plus de lots techniques à gérer, donc…

 

Le dernier levier repose sur le planning. En effet, le gain de temps, par rapport à la construction d’une maison en bloc béton est important. « Pour la maison T4, nous avons estimé le planning à 15 semaines. Il en faut trois fois plus en traditionnel. » C’est aussi autant d’intérêts intercalaires en moins pour les propriétaires !

 

Source : batirama.com / Céline Jappé

 

Accompagner les adhérents

 

Afcobois a édité un pack pour les adhérents qui souhaiteraient se positionner sur ce marché. « Nous avons négocié avec un courtier pour leur faciliter l’accès au CCMI, précise Loïc de Saint-Quentin. De plus, nous les accompagnons en leur proposant des stages notamment pour les aider à vendre.

 

Les charpentiers sont avant tout des professionnels de la construction bois, ils ont besoin qu’on leur donne des outils pour commercialiser les maisons à coût maîtrisé, notamment les arguments pour lever les freins qui pèsent encore sur le marché. » Deux modèles de maisons (T4 et T5) devraient être commercialisés dans un premier temps. Prix moyen (sans aucune option) : autour de 100 000 euros !
 



 

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par EVOLUCIA27
  • 0
  • 0

Dans l'univers traditionnel du bâtiment,il y a d'un côté les architectes et de l'autre les constructeurs. Cependant il existe au cœur de cet univers un autre élément et pas des moindres c'est l'ingénieur constructeur appelé aussi maître d'oeuvre en bâtiment. Construire autrement ! En réunissant les compétences d'ingénieurs,d'architectes et d'entrepreneurs de la construction pour la réalisation clé en main de MOB, nous souhaiterions avoir accès au pack édité par Afcobois, afin de développer notre concept déjà sur notre région ? Au-delà de la technique, nous sommes fiers de nous engager sur des valeurs fortes et sincères.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (722 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans