Rénovation des écoles : le gouvernement annonce sa méthode

deux enfants se tiennent la main devant une école

Le 14 septembre, le gouvernement a dévoilé les contours du plan de rénovation énergétique des écoles, qui prévoit la rénovation de 40.000 écoles maternelles et primaires en 10 ans sélectionnées par les préfets de région.




Le président Emmanuel Macron avait annoncé le déblocage de 500 millions d'euros supplémentaires dans le cadre du fonds vert pour rénover plus de 40.000 établissements scolaires d'ici 10 ans. Les ministres de l'Education nationale Gabriel Attal, et de la Transition écologique, Christophe Béchu, ont lancé le 14 septembre un "comité d'animation national" chargé de suivre l'avancement du programme à raison de "deux réunions par an", tout en précisant jeudi que ces 500 millions d'euros annuels viendraient s'ajouter dès 2024 aux 2 milliards d'euros du fonds vert et s'adresseraient uniquement aux écoles primaires et maternelles.

 

Une rénovation de 50 millions de m², soit 50 % du patrimoine bâti des communes

 

Sur les "43.908 écoles, on considère qu'on en a au moins 40.000 qui ne sont pas aux normes, (...) ce qui représente 50 millions de m² et 50% du patrimoine bâti des communes", a déclaré Christophe Béchu. "Nous allons prioriser (...) les établissements les plus énergivores mais aussi ceux qui se sont engagés dans une démarche d'autoévaluation et d'innovation pédagogique", a déclaré de son côté Gabriel Attal.

 

Les ministres écriront "dans les prochains jours" aux préfets et aux directeurs académiques afin qu'ils "identifient les projets prioritaires à accompagner". L'objectif étant de constituer d'ici fin 2023 la liste "d'une dizaine d'écoles par département" qui pourront faire l'objet de rénovations dès l'été 2024.

 

L'association des maires de France (AMF) contre la méthode de sélection

 

"Alors que les écoles sont typiquement une compétence des communes, le préfet décidera de quelle école sera rénovée ou non, ce qui est quand même assez incompréhensible", a réagi lors d'une conférence de presse Christian Métairie, maire EELV d'Arcueil et membre de l'AMF. "L'Etat décide seul de la manière dont on va organiser la rénovation des écoles", a abondé Delphine Labails, maire PS de Périgueux et également membre de l'AMF, se félicitant toutefois du déblocage d'une enveloppe dédiée aux écoles.

 

"C'est une crainte qui est totalement infondée, c'est exactement l'inverse", a répondu Christophe Béchu, précisant avoir reçu 16.000 demandes de subvention des collectivités territoriales. Sur les huit premiers mois de 2023, 618 projets de rénovation d'écoles ont été soutenus par l'Etat pour un montant de 618 millions d'euros.

 

Lancé en mai, le programme EduRénov, porté par la Banque des territoires, s'adresse également aux collèges et lycées et mobilise 2 milliards d'euros de prêts pour les collectivités ainsi que 50 millions d'euros de crédits d'ingénierie.




Source : batirama.com & AFP / Photo © Freepik

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (31 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

BASIK

ASCM 18-4 QM AS