L’accession à la propriété partagée biosourcée

La convivialité féérique d'AAVP au Nudge

Malgré la concurrence frontale du béton et les incertitudes de la réglementation incendie, le marché du logement neuf non social en bois se développe et stimule une nouvelle approche du vivre ensemble.




En complément de l’atelier A4 consacré traditionnellement au logement social, le Forum Bois Construction aborde régulièrement le thème du logements neuf d’accession. En 2022 à Nancy, l’atelier B3 sur la densification biosourcée a mis en lumière - notamment par la présentation du projet le Belvédère de la ZAC du Danube (Belus et Henocq) – comment le changement du système constructif engendre un changement du vivre ensemble.

 

Qu’est devenu le participatif ?

 

Certes, le Covid semble bien avoir cassé l’élan vers l’habitat participatif. Mais certaines idées comme la mutualisation de l’espace ou l’indétermination des espaces intérieurs se prolongent dans des projets innovants où la performance thermique et émissive se double d’une recherche de la qualité de vie collective et humaine.

 

Encore un atelier modéré par l'architecte Stéphane Cochet (A003 Architecte)

 

La part du logement en bois progresse

 

Lors du Forum de Lille, les résultats de l’Enquête nationale construction bois portant sur l’année 2022 n’étaient pas encore parus. Parmi ses enseignements, on peut retenir que le nombre de logements en bois livré par an a dépassé la barre des 10.000 et que sa part de marché a dépassé celle des 5%. On se rapproche de la moyenne des parts de marché du bois dans l’habitat, tandis que les logements représentent la moitié des unités d’habitation en bois livrées, ce qui simplifie les repères. Une ventilation entre logements sociaux, intermédiaires, étudiants, ouvriers et autre n’a pas été publiée. Mais on peut estimer que la part des logements en accession progresse par les efforts des promoteurs autour de BBCA et du PACTE bois/biosourcé.

 

Vive la pluralité des systèmes constructifs biosourcés

 

Cette part exploserait si le marché trouvait une formule standard comme celle qui a dominé le marché avec les coffrages grimpants et les planchers en béton. Le marché n’y parvient pas mais peu importe puisque la construction de logements neufs doit cesser et que, sur le marché de la rénovation, c’est la diversité des solutions qui va primer.

 

Les escaliers intérieurs du Nudge feront date.

 

Trois repères constructifs pour 2023

 

Les projets originaux d’accession comme ceux présentés dans le cadre de l’atelier A6 ne sont pas représentatifs du logement non social en biosourcé, mais constituent plutôt des repères exceptionnels. Avec le Nudge, la ZAC Rive Gauche s’éveille à l’habitat en bois, il était temps. Combien d’immeubles en béton construits sur des poutres en béton de franchissement des voies ferrées, d’autant plus monumentales ?

 

Les venelles, réponse aux exigences actuelles de Grand Paris Aménagement.

 

L’ensemble So Wood, par son nom même, révèle à quel point il est encore exceptionnel à Montpellier. Quant aux logements de la rue Paul Meurice dans le 20e à Paris, ils répondent à des exigences poussées de l’aménageur parisien qui veut en faire un modèle d’avenir. Pressenti, le Mélia de Woodeum, premier immeuble d’habitation à atteindre les performances de la RE2020 niveau 2031 (hors Bbio), complétait le panel mais a été présenté la veille dans le cadre de l’atelier C3.

 

Qui est à l’avant-garde de la transition écologique ?

 

De même qu’il manquait le 14 avril les résultats de l’enquête nationale pour 2022, les propositions pour le logement dans le cadre du Conseil National de la Refondation n’ont été présentées que la semaine suivante. On était pourtant curieux des conclusions du groupe de travail pour "Faire du logement l’avant-garde de la transition écologique", mené par la députée Marjolaine Meynier-Millefert et Christine Leconte de l’Ordre des Architectes. D’autant que, comme le soulignait le modérateur Stéphane Cochet (agence A003 architectes), l’impact écologique de la construction devrait inciter à ne plus construire du tout. Cela n’a pas fait partie des 12 propositions formulée par ce groupe de travail, qui insiste cependant sur la nécessité de privilégier la rénovation par rapport à la construction.

 

Les taux n’expliquent pas toute la crise

 

Les formules développées par l’agence AAVP pour le Nudge de la ZAC Rive Gauche, par l’agence A+ à Montpellier pour l’ensemble So Wood et par La Architectures pour la réinterprétation des venelles juste en face des Lilas sont autant de laboratoires qui réduisent l’impact carbone par rapport à ce que la promotion immobilière propose couramment, sans plus parvenir à vendre. Les taux y sont pour quelque chose, mais n’expliquent peut-être pas tout.

 

Penser la rénovation

 

Vincent Parreira, Philippe Cervantes, Linda Gilardone ou Stéphane Cochet Rien font partie des architectes du renouvellement. D’ailleurs, rien n’interdit d’appliquer les solutions développées par AAVP, A+ et LA dans le cadre d’opérations de rénovation. Par exemple, la gestion des espaces mutualisés du Nudge s’appliquerait tout aussi bien à une transformation d’immeuble en poteau-poutre béton en logements.

 

Fréquentation du dernier atelier A le vendredi après-midi du dernier jour du Forum.

 

De même, recréer des ensembles en surélevant l’existant de maisonnettes en bois et en créant un jardin surélevé pour réduire l’empreinte d’artificialisation du parking serait une application de principes développés à Montpellier pour du neuf. Quant à la gestion globale haute-performance de la structure et de l’enveloppe de l’ensemble des venelles, il offre des solutions pour transfigurer un ensemble en maçonnerie plus ancien, afin de le rehausser, de l’étendre et de créer un confort de vie.

 

S’inspirer les uns des autres

 

Une chose après l’autre, en dans la construction de logements, les cycles sont longs. Le plus actuelles possibles dans le cadre du Forum, ces opérations neuves ont exigé des efforts exceptionnels de conception et de construction, qui plus est tombés en plein Covid. Raison de plus pour en tirer tous les enseignements, et faire ainsi du logement cette avant-garde dont il est question au CNR, en appliquant les idées nouvelles à l’existant.

 



Source : batirama.com / Jonas Tophoven / © AAVP

L'auteur de cet article

photo auteur Jonas TOPHOVEN
Jonas Tophoven est journaliste de la presse professionnelle de la construction et du bois en France et en Allemagne depuis 30 ans. Le thème qui lui tient particulièrement à cœur est la réduction drastique des émissions de GES dans la construction, première émettrice humaine du monde devant l'agriculture, avec un impact renforcé en France. Il a d'abord travaillé pendant 12 ans sur la construction sèche, puis depuis 15 ans sur la construction bois préfabriquée et il collabore depuis 10 ans à la programmation des quelque 150 conférences annuelles du Forum Bois Construction, congrès des acteurs de la construction biosourcée.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Tout sur le Forum Bois Construction : les autres articles du dossier...

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (92 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
Sous-couche universelle Absolue