Les quatre finalistes du concours Carré des Jardiniers

Les portraits des quatre finalistes

Antoine De Lavalette, Matthieu Carla, Simon Freitag et Vincent Grunewald sont les quatre finalistes du 7ème concours Carré des Jardiniers, dont les noms ont été révélés le 20 juin. La finale aura lieu en décembre 2023.




Les jardiniers paysagistes finalistes du concours biennal "Carré des Jardiniers", qui célèbre en 2023 sa 7ème édition, ont été dévoilés le 20 juin par l'organisateur GL Event et ses partenaires, les Entreprises du paysage et Valhor.

 

Cette année, le jury était composé de 14 professionnels, dont sept du secteur du paysage et trois journalistes spécialisés, notamment Michel Audouy, Stéphanie Knoblich, Bruno Ricci, architectes paysagistes, Bruno Imbert, pépiniériste, Eric Lequertier et Pierre-Alexandre Risser, paysagistes, et Franck Serra, le vainqueur de la précédente édition.

 

La finale aura lieu à Lyon, au salon Paysalia

 

La finale aura lieu lors du salon Paysalia, du 5 au 7 décembre 2023 à Lyon. Les quatre finalistes, Antoine De Lavalette, Matthieu Carla, Simon Freitag et Vincent Grunewald, réaliseront le projet de jardin éphémère de 200 m² dont ils ont présenté le projet dans leur dossier de sélection. La visite des jardins et l'oral des finalistes devant le jury est prévu le 6 décembre.

 

Le gagnant deviendra alors le prochain Maître Jardinier et portera les couleurs de la profession pendant les deux prochaines années. Il sera appelé à prendre régulièrement la parole pour représenter les valeurs clés de ce métier.

 

Franck Serra, vainqueur en 2021, indique : "Je garde un souvenir inoubliable et extraordinaire de ma participation au Carré des Jardiniers 2021 ! (...) J'ai vécu l'expérience comme un véritable projet d'entreprise, qui a permis de réunir des membres de mon équipe aux compétences multiples autour d'un même projet commun. Bien sûr je recommande à tous les professionnels de la filière paysage de tenter l'aventure Carré des jardiniers. Que l'on finisse la compétition finaliste ou Maître Jardinier, tout le monde sort gagnant : visibilité, reconnaissance, réseau, cohésion d'équipe..."

 


Le thème : biodiversité, biodiver'cité

 

La thématique 2023, "Biodiver'cité", invitait les candidats à s'interroger sur la place de la biodiversité dans la ville et sur la ville de demain. Les lauréats ont chacun présenté les projets qu'ils souhaitent réaliser, tout en expliquant en quoi il correspond au thème.

 

le projet de jardin du candidat Vincent Grunewald (71)

Nom du projet : "L'entre deux bruits", par Vincent Grunewald (71). "Comment permettre à des habitants de se ressourcer à l'abri des bruits de la ville ?" s'est questionné Vincent Grunewald lors de la réalisation de ce projet. "L'entre deux bruits" est un jardin composé de deux éléments majeurs : un mur anti-bruit et une grande structure centrale en bois. ©Vincent Grunewald

 

 

projet de jardin d'Antoine De Lavalette

Nom du projet : "L'im.pa.si.sage", par Antoine De Lavalette (31). Il s'agit d'un chemin au premier abord peu acceuillant, qui semble en chantier, mais qui petit à petit se remplit de nature sauvage. Au bout du chemin un filet hamac, situé au-dessus d'une mer végétale, permet de se reposer au milieu de la nature. "L'homme et la nature se mêlent dans une ville qui semble faite pour qu'ils cohabitent, une biodiver'cité tant attendue". © Antoine De Lavalette

 

projet de jardin du paysagiste Simon Freitag

Nom du projet : "La vi'll'e de demain", par Simon Freitag (57). Une bibliothèque en plein jardin, un espace de partage, des îlots de fraicheurs... "Notre jardin a pour vocation d'apaiser le rythme effréné de nos vies en remettant la nature au centre de nos préoccupations, afin de profiter de ses bienfaits. (...) Eradiquons les odeurs de la ville grâce aux plantes odorantes (...) Echappons à la grisaille du bitume grâce au végétal, qui s'impose sur chaque matériau urbain. Agrandissons l'espace avec un jeu de miroirs colorés apposés sur les façades des immeubles. Favorisons la méditation grâce aux vertus apaisantes de l'eau de pluie qui ruissèle des toits et rempli le plan d'eau." ©Simon Freitag

 

projet de jardin du paysagiste Matthieu Carla

Nom du projet : "Jardin suspendu", de Matthieu Carla (31). "L'objectif de notre projet est d'exposer les nouvelles constructions avec de nouveaux matériaux comme sur la construction d'un 'immeuble' en bois avec la technologie CLT (Cross Laminated Timber), soit un panneau massif lamellé-croisé qui peut être utilisé également par le paysagiste pour créer des locaux techniques, locaux poubelles, abri de jardin ou autre selon son imagination." Objectif : "trouver avec la filière de nouveaux modes d'action pour pouvoir intégrer le végétal à tous les étages (...)" et "montrer que nos villes ne se muniront plus de poumons, mais qu'elles deviendront le poumon vert elles-mêmes."  ©Matthieu Carla

 

Rendez-vous en décembre afin de voir ces quatre beaux projets prendre vie sur le salon Paysalia !


Source : batirama.com / Emilie Wood

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
DAK Poutrelle