MaPrimeRénov' : Olivier Klein défend "un bilan positif"

Olivier Klein lors du salon Batimat, octobre 2022

Le ministre du Logement Olivier Klein a défendu mardi "un bilan positif" de MaPrimeRénov', dispositif-phare d'aide à la rénovation des logements sévèrement critiqué fin octobre par la Défenseure des droits.




"S'agissant des résultats, je défends haut et fort la dynamique historique initiée sous le quinquennat précédent", a déclaré le ministre devant la commission d'enquête du Sénat sur l'efficacité des politiques publiques en matière de rénovation énergétique.

 

Depuis son lancement en 2020, MaPrimeRenov' a permis d'aider plus de 1,5 million de Français à se lancer dans un projet de travaux de rénovation énergétique pour plus de 5,6 milliards d'euros engagés, a déclaré le ministre. Par ailleurs, deux bénéficiaires sur trois de MaPrimeRénov', aide accordée sous conditions de ressources, disposent de "ressources modestes ou très modestes", a-t-il ajouté.

 

Malgré ces "réussites concrètes, tangibles", le ministre a soutenu la "nécessité d'accélérer encore pour atteindre nos objectifs de 2030. "Dans ce cadre, 300 millions d'euros supplémentaires vont être débloqués pour MaPrimeRénov', afin de mieux accompagner les ménages les plus modestes dans leurs rénovations énergétiques, à compter de 2024, a annoncé le gouvernement dans un communiqué lundi. L'objectif étant de passer de 200.000 rénovations d'ampleur en 2024, contre environ 90.000 rénovations aujourd'hui, est-il indiqué dans le communiqué.

 

En octobre dernier, la Défenseure des droits avait pourtant mis en lumière de nombreux dysfonctionnements dans l'accès à MaPrimeRénov', dispositif piloté par l'Agence nationale de l'habitat (Anah). Avec près de 500 réclamations en deux ans à ce sujet, elle ciblait en particulier le portail en ligne où les usagers devaient impérativement créer un compte pour faire leurs démarches. Les dysfonctionnements de ce portail pouvaient entraîner des conséquences dans le versement des aides, qui ciblent les ménages modestes, et plonger certains dans la précarité.




Source : batirama.com & AFP / Photo : Olivier Klein lors du salon Batimat 2022 © Emilie Wood

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits

fix’bric

Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (195 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits