L’IA et la technologie de fabrication d'Autodesk au secours des récifs coralliens

La biologiste Taryn Foster installe des morceaux de coraux dans leur nouvel environnement sous-marin afin de favoriser leur développement

Coral Maker et Autodesk associent l'intelligence artificielle et la fabrication nouvelle génération afin d'accélérer la restauration de récifs coralliens en danger à l'échelle mondiale.




C'est l'histoire d'une biologiste Australienne, Taryn Foster, qui a passé sa vie à explorer les récifs coralliens de l'Australie occidentale. Témoin d'un épisode catastrophique de blanchiment des coraux à l'échelle mondiale au cours de l'été 2016, épisode où entre 60 et 90% des coraux ont péri de même qu'une grande partie de la vie marine qui en dépendait, la jeune scientifique décide de réorienter sa carrière vers la sauvegarde des coraux.

 

La biologiste Taryn Foster sur un bateau

Si dans sa jeunesse Taryn Foster s'est orientée vers la biologie marine plutôt que vers l'entreprise manufacturière de sa famille, aujourd'hui, elle réunit les deux avec Coral Maker.

 

Mais s'il ne faut que quelques semaines pour qu'un récif de corail ne meure, notamment lorsque les températures des océans, conséquence du changement climatique, augmentent trop, il faut entre 10.000 et des dizaines de millions d'années pour qu'il ne se reforme. Aider à leur reconstruction se révèle être un challenge hors norme.

 

Le béton et la technologie au service de la nature

 

Taryn Foster fonde Coral Maker, une start-up dédiée à la restauration des récifs à grande échelle. La famille de la biologiste étant à la tête d'une entreprise commercialisant du calcaire et des blocs de béton, elle réfléchit à l'utilisation de la technologie de production de masse afin de trouver une solution à la sauvegarde des coraux.

 

C'est à San Francisco, à l'Académie des Sciences de Californie qu'elle rejoint le réseau Outsight des centres technologiques Autodesk. Autodesk met alors à la disposition de la start-up des experts en intelligence artificielle et en automatisation robotique, en conception et en ingénierie de produits ainsi qu'en fabrication avancée. Petit à petit, Taryn Foster peaufine son idée.

 

Fabrication de squelettes de restauration de récifs coralliens

Avec l'aide d'Autodesk, Coral Maker a mis au point une méthode de production locale et abordable de squelettes de restauration de récifs coralliens en utilisant des techniques de fabrication de maçonnerie existantes et des matériaux de construction récupérés.

 

Des "squelettes" en pierre pour aider le corail à se développer

 

Coral Maker utilise les machines de maçonnerie de la famille et les déchets de pierres recyclées provenant de l'industrie de la construction pour produire en masse des bases en pierre, appelées squelettes, qui offrent au corail un environnement idéal pour se développer et prospérer. Les squelettes agissent comme une plate-bande de jardin. Des bras robotisés guidés par l'IA transplantent des fragments de coraux vivants sur des bouchons d'ensemencement, puis les fixent aux squelettes.

 

les squelettes prêts à être plongés dans l'océan

Le processus de fabrication de Coral Maker peut produire jusqu'à 10.000 squelettes de coraux par jour, ce qui pourra permettre à la startup d'ensemencer la restauration de 100 hectares de récifs coralliens par an si elle trouve des investisseurs.

 

Les squelettes ensemencés sont ensuite "plantés" dans les eaux optimales de l'océan, où le corail commence à croître et à fusionner pour recouvrir la surface du squelette. Le corail atteint sa taille adulte en 12 à 24 mois, ce qui est beaucoup plus rapide que les nombreuses années nécessaires à la croissance de son propre squelette, couche par couche.

 

Les chercheurs en IA d'Autodesk basés dans le centre technologique de San Francisco ont contribué au développement et à la formation des bras robotiques. Des consultants basés dans le centre technologique de Birmingham, au Royaume-Uni, ont utilisé Autodesk Fusion 360, une technologie clé de la plateforme Design and Make d'Autodesk, pour concevoir et prototyper les squelettes, les bouchons de semence, les plateaux et les composants qui transforment les machines de maçonnerie en fabricants de squelettes de coraux. En Australie, l'usine de la famille Foster a testé le processus de fabrication. Les fonctions de collaboration en nuage de Fusion 360 ont permis à toute l'équipe mondiale de rester connectée par-delà les océans et les fuseaux horaires. Tout ce soutien est bénévole.

 

La technologie est conçue pour être facilement déployée à proximité des sites de restauration en utilisant des mélanges d'agrégats d'origine locale. Le système permet de produire rapidement et à peu de frais jusqu'à 10.000 squelettes par jour, chacun pouvant contenir six à huit fragments de coraux, soit un total de 60.000 à 80.000 coraux. Taryn Foster a pour objectif d'en fournir des millions, voire des dizaines de millions, chaque année, afin de donner une seconde chance aux récifs coralliens.

 

Journée mondiale des océans, Autodesk présente le travail de Coral Maker

 

Le 8 juin, à l'occasion de la journée mondiale de l'océans, Autodesk a présenté une vidéo retraçant le parcours de la jeune start-up Coral Maker. Après avoir présenté le travail réalisé par Coral Maker, Rick Rundell, directeur principal d'Autodesk Research, relate : "Ma passion personnelle - la raison pour laquelle je suis devenu architecte et je suis maintenant si fier de ce que nous faisons chez Autodesk Research - est de contribuer à créer de meilleurs environnements et une planète plus saine, et de soutenir d'autres acteurs qui font de même."

 

 

"La collaboration avec Autodesk a créé un lien incroyable entre la biologie et la technologie. Ce lien nous a permis de développer de nouvelles technologies pour restaurer les récifs à un rythme inimaginable il y a seulement quelques années", se réjouit Taryn Foster.

 

Elle poursuit : "Pour l'instant, la restauration des récifs coralliens se fait à petite échelle et une grande partie du travail est effectuée manuellement. Les projets de restauration actuels couvrent environ un hectare par an. Grâce à la technologie de Coral Maker, associée à une chaîne d'approvisionnement plus importante et au développement de cette industrie, nous pourrons réaliser 100 hectares par an".

 

Coral Maker recherche désormais des investissements pour concrétiser sa vision.




Source : batirama.com / Photos © Autodesk -Tim Campbell

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (21 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits