De nouvelles mesures pour favoriser l’apprentissage

De nouvelles mesures pour favoriser l’apprentissage

Le CCCA-BTP, n° 1 de l’apprentissage en France, a 70 ans. A cette occasion, le ministre Thierry Repentin, a réaffirmé l’importance des 1ers niveaux de qualification et a parié sur la formation de 500 000 apprentis dès 2017. © Bernard Charpenel CCCA-BTP






Ils étaient tous  : les représentants des conseils régionaux et de la branche professionnelle du BTP, ainsi que l’ensemble des partenaires professionnels et institutionnels de l’apprentissage BTP sont venus assister au 70e  anniversaire du CCCA-BT*, à Paris.

 

Jean Luc-Sethi, le président du CCCA-BTP créé en 1945, a rappelé que cet organisme professionnel paritaire national a formé 2 millions d’apprentis grâce aux 103 centres de formation existants. Un rôle crucial dans la mesure le BTP manque toujours de main d’œuvre qualifiée.

 

Thierry Repentin, ministre délégué à la Formation professionnelle et à l’Apprentissage, est donc venu réaffirmer le rôle majeur du CCCA-BTP qui « forme plus de 20 % du total des apprentis ». « Je porterai une attention toute particulière aux premiers niveaux de qualificationdont la part a tendance à baisser ces dernières années », a indiqué M. Repentin.

 

Privilégier les premiers niveaux de qualification

 

En effet, si l’apprentissage se développe de plus en plus dans l’enseignement supérieur, « il ne faudrait pas que dans le même temps, les moyens nécessaires à la formation des premiers niveaux de qualification s’en trouvent réduits » a-t-il affirmé.

 

Thierry Repentin a rappelé par ailleurs le rôle important de l’apprentissage pour réduire le nombre de jeunes qui sortent du système éducatif sans qualification professionnelle.

 

« La décision a été prise de renouveler pour 2013 le financement des développeurs de l’apprentissage » a ajouté le ministre qui a précisé que le Gouvernement a « tout récemment fixé l’objectif de 500 000 apprentis à l’horizon 2017, soit une progression moyenne annuelle de l’ordre de 2,5 %. »

 

Un levier : le contrat de génération

 

Afin de favoriser le développement de la formation alternance, le gouvernement étudie d’autres leviers comme le futur contrat de génération. Thierry Repentin a en effet évoqué l’articulation possible des contrats en alternance et du contrat de génération, en amont de celui-ci…

 

« Ce même principe devrait d’ailleurs s’appliquer sur un autre registre : celui des clauses d’insertion dans les marchés publics », a ajouté le ministre qui rappelle que dans les Travaux publics, un accord paritaire a été récemment signé dans cet esprit.

 

Enfin, une réflexion sur une réforme du financement de l’apprentissage est en cours, avec deux axes : la rationalisation du réseau de collecte de la taxe et la recherche d’un mode de répartition de cette taxe plus équitable « qui ne pénalise surtout pas les formations visant les premiers niveaux de qualification. »

 

*Comité de concertation et de coordination de l'aprentissage du bâtiment et des travaux publics

 

 

Source : bâtirama.com / Fabienne Leroy

 

Le CCCA-BTP en chiffres

 

  • 2 millions d’apprentis formés depuis la création du réseau

 

  • 103 centres de formation d’apprentis (CFA) conventionnés

 

  • 66 000 jeunes en 2011/2012 (baisse de 1,9 % par rapport à l’année précédente)

 

  • 50 000 entreprises formatrices, soit 10,3 % des entreprises du BTP

 

  • Plus de 100 diplômes en apprentissage pour 16-25 ans formant à 25 métiers du BTP.

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (713 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Plancher Rayonnant Electrique (PRE)