Une coentreprise d'Engie va construire et gérer deux parcs éoliens au large de l'Ecosse

Une coentreprise d'Engie va construire et gérer deux parcs éoliens au large de l'Ecosse

Ocean Winds, coentreprise du français Engie et du portugais EDPR, a remporté deux appels d'offres pour construire et opérer des projets de parcs éoliens en mer en Écosse, a indiqué Engie le 23 août.




La puissance totale des deux futurs parcs éoliens offshore s'élèvera à 2,3 gigawatts (GW), précise le communiqué publié le 23 août.

 

Le gouvernement écossais avait lancé trois appels d'offres pour développer son parc éolien en mer, afin d'y porter sa production d'électricité à 27,8 GW. Le plus important des trois sites produira 1,8 GW d'électricité et "devrait permettre d'alimenter l'équivalent de plus de 2 millions de foyers et d'économiser 3 millions de tonnes d'émissions de carbone chaque année", précise le communiqué d'Engie.

 

Ce projet a été remporté en partenariat à 50-50 par Ocean Winds et par l'irlandais Mainstream Renewable Power. Le deuxième site, remporté par Ocean Winds seul, produira 500 MW.

 

En Écosse, Ocean Winds produira ainsi 6,1 GW d'électricité grâce à ses trois autres parcs éoliens en mer, et voit son portefeuille international gonfler à 14,1 GW. Le troisième appel d'offres, remporté par l'irlandais ESB Asset Development, concerne un autre site de 500 MW.

 

"Ces projets sont situés à l'est des îles Shetland (nord-est de l'Ecosse), à des profondeurs qui nécessiteront une technologie flottante", indique l'opérateur français dans un communiqué de presse.

 

Pour louer les fonds marins, les attributaires pressentis des trois appels d'offres paieront 56 millions de livres (près de 66 millions d'euros) au gouvernement écossais, ainsi que 4 millions de livres par an et par GW produit. La facture de la construction des trois projets s'élève à 1,2 milliard de livres (environ 1,4 milliard d'euros), selon des chiffres communiqués par le gouvernement écossais.

 

La date de la mise en service des trois futurs parcs éoliens offshore n'a pas été communiquée. La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon s'est félicitée dans un communiqué de ce projet qui ouvre "une nouvelle ère dans l'industrie écossaise de l'éolien offshore", lequel jouera "un rôle crucial dans la transition entre la capitale européenne du pétrole et du gaz à l'une des capitales européennes du zéro-carbone".




Source : batirama.com & AFP / Photo © Ocean Winds

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (193 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits