Une distribution progressive du biofioul F30 à partir du 1er juillet

Une distribution progressive du biofioul F30 à partir du 1er juillet

La Fédération Française des Combustibles, Carburants et Chauffage (FF3C) a indiqué le 28 juin que le biofioul F30 sera commercialisé dans un premier temps uniquement dans certaines régions de France au 1er juillet.



En même temps que le décret n°2022-8 règlementant l'installation de chaudières neuves doit entrer en vigueur ce 1er juillet 2022 comme nous en parlions dans notre article du 10 juin, le biofioul F30, alternative au fioul domestique contenant 30% d’EMAG de colza, arrivera sur le marché français. Ce nouveau fioul répond à l’exigence du plafond d’émission de 300 g CO2eq/kWh PCI fixé par le décret. L'EMAG de colza est tiré de l'huile de la plante de colza, et peut donc être considéré comme une ressource biosourcée et renouvelable. 

 

Dans un communiqué du 28 juin, la FF3C indique que dans un premier temps, la distribution du biofioul F30 débutera dès le mois de juillet pour l'Alsace, la région Auvergne-Rhône-Alpes et l'Ile-de-France. La distribution doit se poursuivre progressivement sur le territoire afin de couvrir l'ensemble du pays à l'automne 2022, sous réserve de la publication d'un arrêté ministériel autorisant sa mise sur le marché. Les 200 premiers distributeurs qui le proposeront seront identifiés sur le site internet bioufioul.info dès la parution de l’arrêté, attendu de manière imminente.

 

Pour rappel, les chaudières actuellement en service et installées suivant des devis signés jusqu'au 30 juin 2022 peuvent continuer à fonctionner avec du fioul domestique traditionnel (limité à 7% d'énergie renouvelable selon les spécifications actuelles). On estime que plus de 3 millions de résidences principales utilisent du fioul domestique.   

 

 

Quels matériels sont compatibles avec le nouveau biofioul F30?

 

 

Une quinzaine de références d’équipements sont d’ores et déjà disponibles chez les constructeurs suivants : Atlantic, Chappée, Cuenod, De Dietrich, Oertli, Perge et Weishaupt. La liste complète de ces matériels compatibles avec le F30, labelisés "Biofioul ready F30", est disponible en téléchargement sur le site biofioul.info.

 

L’installation de chaudières "Biofioul ready F30" est possible dès à présent. Ces chaudières fonctionnent indifféremment au fioul traditionnel ou au biofioul F30. Un simple réglage de débit est nécessaire pour basculer de l’un à l’autre.

 

 

Quelle différence de prix ?

 

 

Selon la FF3C, le biofioul F30 serait de 15 à 20% plus cher que le fioul traditionnel. Une différence de prix qui serait gommée par la performance d'une chaudière neuve. Cependant le syndicat appelle le Gouvernement dans son communiqué à réfléchir rapidement à la fiscalité de ce nouveau produit, issu à 30 % d'une matière première renouvelable, le colza, et qui devrait en toute logique être défiscalisé au moins à hauteur de 30%, comme le sont les autres énergies renouvelables. 

 

Frédéric Plan, délégué général de la FF3C, indique : "L’arrivée du biofioul est une alternative pour accélérer la fin du fioul domestique traditionnel à condition que sa fiscalité le rende attractif. En effet, les chaudières en service peuvent être adaptées à l’usage du biofioul notamment à l’occasion d’un changement de brûleur. C’est au législateur d’en prendre l’initiative. Si le gain de consommation d’une chaudière neuve de haute performance énergétique (de 25 à 30 %) permet de gommer son surcoût, ce n’est pas le cas pour les chaudières existantes dont la longévité dépasse les 25 ans."

 



Source : batirama.com / Emilie Wood / Photo © FF3C

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Votre avis compte

Comptez vous mettre en place des mesures pour réduire votre consommation énergétique ? (79 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique

Procédés non traditionnels d’assainissement autonome -  norme 12 566-3 + A1

Le nettoyage et décapage des matériaux de façade

Accessibilité et adaptabilité des logements