Le point sur l’arrivée du Biofioul pour les chaudières en France au 1er juillet 2022

Le point sur l’arrivée du Biofioul pour les chaudières en France au 1er juillet 2022

En prévision de l'arrivée du nouveau Biofioul F30 cet été, Batirama a interviewé Alexandre Witkowski, PDG France de Cuenod, entreprise spécialisée dans la conception de brûleurs de chauffage fioul et gaz. (Photo ©FF3C)

FLEXIClean & SKINReflex : les isolants d’EDILIANS, nouvelle génération !


Alexandre Witkowski, 53 ans, travaille pour Cuenod depuis 8 ans après avoir passé toute sa carrière dans le secteur du chauffage. Cuenod SAS, filiale du groupe Ariston, développe, produit et distribue des brûleurs fioul et gaz destinés au chauffage ou à des applications industrielles depuis 120 ans.  © Cuenod SAS

 

 

On estime à 3,5 millions le nombre de Français qui se chauffent au fioul*. Qu’est-ce que l’arrivée du Biofioul début juillet 2022 change pour eux ?

 

On a faussement annoncé la fin du fioul. Il n’en est rien. Cette loi ne change rien pour la majorité des gens dans l’immédiat. En effet, bien que le Biofioul arrive sur le marché, le fioul conventionnel sera toujours en vente et les logements qui sont équipés d’une chaudière n’auront aucune obligation à la changer même en cas de changement de brûleur.

 

A partir du 1er juillet, il sera également interdit d’installer une chaudière fioul classique ?

 

Effectivement, s’il faut installer une nouvelle chaudière, elle devra être compatible avec le nouveau Biofioul F30.

Mais il est important de souligner qu’il est encore possible d’acheter et d’installer des brûleurs conventionnels, en cas de panne par exemple.

 

Qu’est-ce que le Biofioul F 30 et comment est-il fabriqué ?

 

Il s’agit d’un fioul qui contient 30% d’EMAG de colza – c’est-à-dire d’huile de colza. Le colza est produit localement en France. Ce qui en fait une vraie source d’énergie renouvelable à court terme. De plus, une fois l’huile extraite de la plante le reste peut être utilisé pour l’alimentation animale.

 

Le F30 est un combustible liquide, qui est également moins polluant que le bois ou ses dérivés : il émet nettement moins de poussières fines ou d’oxyde d’azote (NOx). Ce qui fait du Biofioul un produit très intéressant à plusieurs niveaux, à la fois en termes de limitation du réchauffement climatique mais aussi de protection de la santé humaine.

 

Le Biofioul est-il plus cher que le fioul conventionnel ?

 

Pour le moment, nous n’avons pas encore les chiffres officiels mais le Biofioul devrait être légèrement plus cher que le fioul conventionnel au 1er juillet 2022. Toutefois, nous avons l’espoir que l’EMAG de colza, comme toutes les autres énergies renouvelables, soit défiscalisé dans un avenir proche. Pour réaliser cette défiscalisation de 30%, une décision politique est nécessaire dans le cadre de la loi de programmation budgétaire. Il semblerait que cette évolution soit bien engagée et corresponde à la volonté d’accélérer la transition énergétique, volonté affichée par le monde politique français. 

 

Comment faire si on souhaite passer au Biofioul ?

 

Effectivement, il y a un réel intérêt à passer au Biofioul. Tout d’abord celui de participer à la transition écologique et énergétique du pays. D’autre part, le colza est produit principalement en France, ce qui soutient à la fois l’économie du pays mais également le monde agricole. Nous l’espérons fortement car il devrait bientôt y avoir également un intérêt financier pour les foyers français au travers de la défiscalisation de la part d’énergie renouvelable dans le Biofioul.

 

De plus, il ne sera pas nécessaire de changer sa chaudière pour être en capacité d’utiliser du Biofioul. En effet, le remplacement du brûleur sera suffisant. Les brûleurs Biofioul Cuenod sont, d’une part, adaptés à toutes les chaudières du marché et d’autre part, compatibles avec le fioul conventionnel. Par conséquent, dans le cas d’un remplacement de brûleur, l’utilisateur pourra continuer à utiliser le fioul conventionnel qu’il a dans sa cuve et procéder au changement d’énergie quand il le souhaitera. Il est bon de préciser qu’un brûleur a une durée de vie moyenne de 10 à 15 ans.  Dans le cadre de remplacement d’un brûleur, il peut être intéressant de mettre en place une solution qui peut s’adapter aux évolutions à venir.  

 

Depuis combien de temps Cuenod prépare-t-il ce passage au Biofioul ?

 

Cela fait longtemps que nous travaillons sur le sujet, d’ailleurs certains de nos clients ont fait le choix de passer au Biofioul bien avant le 1er juillet. Par exemple, pour la Principauté de Monaco nous avons même mis au point et installé des brûleurs fonctionnant avec des carburants 100% renouvelables.

 

Aujourd’hui nous offrons une double gamme de brûleurs, pour fioul conventionnel ou pour le F30. Sachant que nos brûleurs compatibles F30 peuvent également fonctionner avec du fioul conventionnel. De même, nous préparons déjà nos brûleurs pour l’avenir. Une augmentation à plus de 50% de la part d’énergie renouvelable sera envisageable dans quelques années.

 

Bruleur Biofioul avec vue arrière © Cuenod SAS

 

Et comment soutenir les installateurs ?

 

Dans les prochains jours, nous allons proposer des rendez-vous d’échanges et d’informations sur nos produits chez nos partenaires distributeurs afin d’apporter aux installateurs toutes les informations dont ils peuvent avoir besoin pour conseiller leurs clients finaux. Nous proposerons également une journée de formation technique qualifiante au terme de la laquelle nous offrirons le premier brûleur Biofioul à chaque participant (prix supérieur à celui de la formation). Cette offre sera valable pendant les trois prochains mois avec un nombre de places limité à nos capacités de formation sur la période. En cas d’intérêt pour ce sujet impactant fortement la branche du chauffage dans les prochaines années, nous conseillons vivement à nos clients de s’inscrire rapidement via notre site internet destiné aux professionnels.

 

 

*chiffres 2018 du Centre d'études et de recherches économiques sur l'énergie (Ceren). 



Source : batirama.com / Propos recueillis par Emilie Wood

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
Hors-série BATIMAT

Produits



Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (2 votants)
Oui, le Gouvernement a simplifié les choses.
Non, on n'y comprend toujours rien.
 

Articles

Nouveautés Produits



Boutique

La pathologie des carrelages et chapes associées