Le Livret A a enregistré en octobre sa plus forte décollecte depuis fin 2014

Le Livret A a enregistré en octobre sa plus forte décollecte depuis fin 2014

Le Livret A a enregistré en octobre sa plus importante décollecte depuis fin 2014, les retraits ayant dépassé les versements de 2,83 milliards d'euros au cours d'un mois.





Couplée à celle du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) - pour lequel les retraits ont également excédé les dépôts - la décollecte a totalisé 3,4 milliards d'euros en octobre, soit la plus forte depuis octobre 2014 (-3,8 milliards d'euros), année où le taux du Livret A avait été abaissé de 1,25% à 1%.

 

A titre de comparaison, la décollecte cumulée des deux livrets s'était établie à un peu plus d'un milliard d'euros en octobre 2020, et à 2,6 milliards d'euros en octobre 2019, soit avant la crise sanitaire liée au Covid-19. Octobre est traditionnellement un mois décollecteur, en raison notamment d'échéances fiscales comme la taxe foncière.

 

Depuis 2009, il n'a été collecteur qu'à deux reprises, en 2012 en raison d'un relèvement des plafonds, et en 2011 avec + 400 millions d'euros. En dépit d'un niveau de rémunération au plus bas à 0,5%, le Livret A, qui sert notamment à financer le logement social en France, est devenu un placement refuge pour les épargnants pendant la crise sanitaire qui a vu bondir son encours.

 

Un ralentissement de la collecte depuis mai 2021

 

Depuis le mois de mai 2021 cependant, avec l'allègement des restrictions sanitaires et la reprise de la consommation, la collecte nette a connu un ralentissement. En septembre dernier, elle a atteint 240 millions d'euros pour le Livret A, soit un niveau relativement faible, tandis que le LDDS a connu une décollecte nette de 260 millions d'euros.

 

Au total, sur les dix premiers mois de l'année 2021, la collecte nette du Livret A et du LDDS s'élève en cumulé à 20,64 milliards d'euros, indique la Caisse des dépôts. L'encours total sur les deux produits atteint 468,9 milliards d'euros à fin octobre, soit une hausse de 5,9% sur un an.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 499 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (1035 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


La ferronerie d'art

Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC