Paris: mesures renforcées contre la précarité énergétique

Paris: mesures renforcées contre la précarité énergétique

Le Conseil de Paris a adopté un plan de lutte contre la précarité énergétique, qui touche 77.000 personnes, prévoyant un fonds d'aide aux travaux légers ou petits équipements pour réduire les factures.





La capitale va se doter d'un service local d'intervention pour la maîtrise de l'énergie (Slime), programme national créé en 2013 et déjà expérimenté dans 60 collectivités, pour améliorer la coordination des actions contre la précarité énergétique et la détection des ménages concernés.

 

"C'est une équipe d'accompagnement individualisé qui va au domicile des ménages en situation de précarité énergétique, qui les accompagne, qui les oriente vers les aides (...) auxquelles elles ont droit", a expliqué Dan Lert, adjoint (EELV) à la Transition écologique, pour qui "il y a encore 20% de taux de non-recours aux aides" (Chèque énergie, Fonds de solidarité logement, aides parisiennes).

 

La Ville, qui encourage la rénovation énergétique du parc privé via son programme Éco-rénovons Paris, va créer un fonds d'aide aux travaux légers ou petits équipements afin d'aider à la maîtrise de la consommation d'énergie, pour un budget visé de 400.000 euros par an, indique M. Lert.

 

Une aide moyenne entre 1000 et 1500 euros

 

L'aide moyenne est estimée entre 1.000 et 1.500 euros. Environ 5% des habitants disent "avoir froid à leur domicile" et autant payer leurs factures en retard, selon l'élu. La création d'un Observatoire parisien de la précarité énergétique "va permettre de repérer ces ménages", explique-t-il, soulignant l'écart entre les 43.000 Parisiens aidés contre la précarité énergétique, à hauteur de 9,6 millions d'euros par an, et les 77.000 personnes identifiées par l'Insee.

 

Quelque 12 millions de personnes en France sont concernées par ce problème, soit 5,6 millions de ménages qui vivent dans des passoires thermiques et/ou n'ont pas les moyens se chauffer correctement, estime la Fondation Abbé Pierre dans un contexte de hausse récente des prix de l'énergie.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 500 - Décembre 2021 / Janvier 2022

   

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (1128 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique