Centres commerciaux : la transformation de La Part Dieu arrive à son terme

Centres commerciaux : la transformation de La Part Dieu arrive à son terme

Le centre commercial lyonnais de La Part Dieu a inauguré un nouveau "rooftop", après quatre ans de travaux au prix d'un investissement de 400 millions d'€ pour Unibail Rodamco Westfield.





photo©Nomad Kitchens- rooftop

 

"C'est devenu trop réducteur de parler de centre commercial pour La Part Dieu. Avec ses nouveaux espaces, c'est un endroit à vivre ensemble", a fait valoir Anne-Sophie Sancerre, directrice général pour l'Europe du Sud d'URW. Les nouvelles surfaces inaugurées, en partie gagnées sur l'ancien parking occupant le toit du centre, sont largement consacrées à la restauration et aux loisirs.

 

La réflexion sur le devenir du premier centre commercial de centre-ville en Europe, avec ses 33 millions de visiteurs par an, avait été engagée il y a près de dix ans. "C'est un monolithe qu'il fallait ouvrir" en y créant de nouveaux accès et en y faisant arriver la lumière du jour, a expliqué l'architecte du projet Winy Maas. Le massif bâtiment qui interdisait ainsi l'accès du centre historique depuis la gare a été percé de nouveaux cheminements.

 

Trois escaliers monumentaux permettent d'accéder à ses toits végétalisés où s'installent des terrasses de restaurants offrant une vue imprenable sur les tours de ce quartier d'affaires. Le centre a été doté de 32.000 mètres carrés supplémentaires pour porter sa surface totale à 160.000 m2. Mais l'existant a également été complètement rénové, notamment au niveau des sols et des plafonds.

 

Réduction du nombre de places de parking

 

Le nombre de places de parking, largement excédentaire avec l'amélioration de la desserte du quartier par les transports en commun, a été ramené de 4.300 à 3.150. "Il n'y a plus que 14% des clients qui viennent en voiture contre 25% il y a quelques années", s'est félicité Mme Sancerre.

 

La nouvelle offre de restauration installée sous une immense verrière - 25 établissements - se veut plus qualitative par rapport aux enseignes de restauration rapide déjà présentes dans le centre. A l'étage inférieur, un "food court" à l'esthétique grunge rassemble une dizaine de kiosques opérés par des restaurateurs lyonnais, dont une "épicerie comptoir" du chef étoilé Mathieu Vianney (La Mère Brazier).

 

Avec les 350 emplois créés avec le "rooftop", le centre commercial emploie désormais 4.700 personnes - presque la moitié des effectifs totaux du géant américain Amazon en France, a relevé Mme Sancerre.

 

Si les gros travaux se terminent, le centre n'a pas encore complètement terminé sa mue.Le cinéma, opéré par UGC, va profiter de son déménagement pour passer de 14 à 18 salles. La plus petite salle du nouveau complexe sera équivalente à la plus grande de l'ancien. L'inauguration est prévue cet été. A l'emplacement laissé vacant ouvrira l'an prochain un "pôle loisirs", aux contours encore non précisés. Le centre dispose déjà d'un espace d'escalade ludique tourné vers les enfants.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (723 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Ventilation double flux dans le résidentiel