Les permis de construire des logements en baisse de février à avril

Les permis de construire des logements en baisse de février à avril

Le nombre de permis de construire des logements a reflué de 1,5% sur la période allant de février à avril comparé aux trois mois précédents, mais les mises en chantier ont elles bondi.



Dans le détail, ce sont les permis de construire des logements collectifs (-7,6%) qui ont souffert, tandis que les maisons individuelles se portaient mieux (+6,4%). Globalement, "durant cette période, le nombre de logements autorisés a été inférieur de 3,8% à la moyenne des douze mois précédant le premier confinement (mars 2019 à février 2020)", a précisé le ministère de la Transition écologique dans un communiqué.

 

En revanche, les mises en chantier ressortent en progression de 7,6% de février à avril, une tendance davantage portée par les logements collectifs (+11,8%) que par les maisons individuelles (+2%). De mai 2020 à avril 2021, le nombre de permis de construire a atteint 405.700, soit 28.000 de moins qu'au cours des douze mois précédents (-6,5%), et quelque 387.500 logements ont été mis en chantier, soit 25.300 de plus (+7%).

 

Le ministère souligne toutefois que la hausse des mises en chantier tient notamment au fait que la période précédente inclut le début du premier confinement, lors duquel des chantiers n'avaient pas pu commencer en raison des contraintes sanitaires.

 

photo©F. Leroy

Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
La Maçonnerie et la RE2020

Produits


Oseokit Pro

Votre avis compte

Comptez vous mettre en place des mesures pour réduire votre consommation énergétique ? (81 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique


Intégrer le coût global dans les projets de construction