Le fonds Astorg veut racheter Corialis, géant belge de l'aluminium

Le fonds Astorg veut racheter Corialis, géant belge de l'aluminium

Le fonds d'investissement Astorg est entré en négociations exclusives pour racheter le groupe belge Corialis, un des leaders européens de produits en aluminium pour le bâtiment,.





Corialis avait été cédé en mars 2017 pour environ un milliard d'euros, dette incluse, au fonds d'investissement CVC Capital Partners par un autre fonds, Advent International. 

 

Astorg - fonds international dont le siège social est à Paris - a annoncé être en négociations avec CVC pour "devenir le nouvel actionnaire majoritaire de Corialis", sans préciser le montant de la transaction. Selon le quotidien économique belge L'Echo, cette opération valoriserait Corialis entre 1,6 et 1,7 milliard d'euros et serait "la plus grosse transaction belge de l'année".

 

Fondé en 1984 en Belgique, Corialis est l'un des premiers fabricants européens de profilés en aluminium pour fenêtres, portes et vérandas. Il emploie environ 2.700 salariés répartis sur huit sites au Royaume-Uni, en France, Belgique, Pologne, Serbie, Afrique du sud, au Portugal et à La Réunion.

 

La transaction doit encore être soumise aux organisations du personnel et à l'approbation des autorités de régulation, précise Astorg, qui indique gérer un portefeuille d'actifs de plus de 109 milliards d'euros.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (653 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Plancher Rayonnant Electrique (PRE)