David Valence président du Conseil d'orientation des infrastructures

David Valence président du Conseil d'orientation des infrastructures

David Valence, maire (radical) de Saint-Dié-des-Vosges et président chargé des transports de la région Grand-Est, a été nommé président du Conseil d'orientation des infrastructures (COI), selon un décret.





photo ©By Pymouss - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org

 

L'institution -alors présidée par l'ancien député-maire (PS) de Caen Philippe Duron- avait été créée en 2017 pour faire le tri dans les différents projets d'infrastructures de transports. Son rapport rendu en 2018 sert de référence à la politique d'infrastructures du gouvernement. Elle est restée en sommeil depuis, mais a été maintenue par la loi d'orientation des mobilités de 2019.

 

Un décret publié le 30 décembre lui donne désormais pour mission "d'éclairer le gouvernement sur les politiques d'investissement dans la mobilité et les transports". Le COI "établit plus particulièrement des propositions sur les orientations et priorités des investissements publics (...), et leur financement, en veillant à la cohérence des politiques de l'ensemble des autorités organisatrices concernées et en tenant compte des conditions de maintenance et d'exploitation future de ces investissements".

 

Bruno Cavagné (FNTP), nommé vice-président

 

Le gouvernement a parallèlement nommé six personnalités qualifiées, dont le président de la Fédération nationale des travaux publics Bruno Cavagné qui sera vice-président. Sont également membres du COI le président de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF), le maire (ex-LR) d'Angers Christophe Béchu, et trois élus locaux représentant les régions, les départements et les métropoles.

 

Les eurodéputées Karima Delli (EELV) et Fabienne Keller (Agir) sont en outre "invitées permanentes à participer aux travaux du conseil d'orientation des infrastructures en raison de leurs compétences en matière de politiques européennes", selon le décret.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (656 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique