Douche zéro ressaut : Wedi et Hansgrohe proposent une alternative avec l'encastré

Douche zéro ressaut : Wedi et Hansgrohe proposent une alternative avec l'encastré

Wedi et Hansgrohe comptent doper le marché de l’encastré avec un nouveau système constructif, annoncé comme étanche et simple à poser. Mais pas seulement.






Les chiffres parlent d’eux-mêmes. « La France dispose d’un potentiel colossal, campe Claire Roucoulès, marketing manager France du groupe Hansgrohe. À ce jour, seule une douche sur 10 est conçue en encastré* alors qu’en Europe, elles sont une sur deux ». Ambition annoncée : atteindre dès 2024 une douche encastrée sur cinq dans l’hexagone.

 

Et pour y arriver, les deux industriels venus d’Outre-Rhin, Wedi, spécialiste du panneau prêt-à-carreler pour l’agencement de la salle de bains, et Hansgrohe, acteur incontournable de la robinetterie, ont décidé de co-brander un concept encastré, made in France.

 

Dans le viseur : un chiffre d’affaires multiplié par deux en offrant de nouvelles opportunités de marché aux artisans. Et pour cause. La douche à l’italienne à l’accessibilité facilitée et à l’esthétique prisée a dopé l’envie d’espace dans la salle de bains.

 

Les particuliers n’hésitent plus à sacrifier leur baignoire... Mais pas forcément en faveur de la robinetterie encastrée, siphonnant du même le coup le savoir-faire des artisans.

 

Effacer la colonne de douche avec l'encastré

 

« La salle de bains évolue vers des installations plus spacieuses, plus esthétiques mais aussi plus techniques au regard de l’arrêté du 11 septembre 2020 qui rend obligatoire les douches sans ressaut dans les logements neufs en 2021 », appuie Cyril Rechtman, responsable marketing chez Wedi France. « Avec notre système constructif encastré, nous sommes totalement dans l’actualité du marché ».

 

Reste que pour équiper leur espace design et accessible de plain pied, « les particuliers plébiscitent la colonne de douche peu technique, apparente et à la portée de tous bricoleur avertis.

 

Le savoir-faire des professionnels est banalisé », regrette Claire Roucoulès. Alors qu’en dissimulant tubes et raccords derrière les cloisons, les salles de bains adoptent un look épuré –pour le coup résolument tendance - où le carrelage devient roi.

 

En misant sur un système constructif 100 % étanche, technique mais tout en restant facile à poser par les professionnels, cette nouvelle offre encastrée a tout pour jouer des coudes. Sauf que. Qui dit encastré, dit encore freins à lever.

 

Former des experts Es encastré

 

« Le douche encastrée souffre d’une crainte : celle d’une mauvaise installation, synonyme de fuites d’eau », concède Cyril Rechtman. « Nous allons nous empresser d’effacer cette peur en éduquant les acteurs du marché sur la fiabilité et la simplicité d’installation de notre solution encastrée ».

 

Pour le démocratiser, les deux industriels veulent d’abord rassurer le professionnel avec une offre de formations. À Anthony (92) pour Hansgrohe dans son centre dédié de 250 m2, et au siège de Wedi France à Lyon (69).

 

Depuis septembre 2020, cet espace comprend un atelier, réservé à la maîtrise de la pose de l’encastré. Un lieu où 400 professionnels sont déjà devenus Wedi Expert avec l’ambition d’en recruter 200 de plus. « Il s’agit à 60 % de plombiers qui grâce à notre solution peuvent intervenir dans la douche sans faire appel à des plaquistes », précise Gaëtan Batard.

 

Autres professionnels concernés : les carreleurs – cible historique de Wedi – « qui peuvent développer une nouvelle opportunité de marché avec ce concept prêt à poser et prêt à carreler, ainsi que des agenceurs de salle de bains ». Et pour les soutenir dans cette conquête, les deux industriels vont leur proposer dès janvier 2021, des manuels de mise en œuvre de type pas-à pas.

 

Un pack au prix d’une colonne de douche

 

Autre cible que ce nouveau duo de la douche encastrée accompagne : le distributeur. « Hansgrohe va dispenser une formation commerciale aux vendeurs des show-room », dévoile Claire Roucoulès.

 

Quand l’encastré peut rimer avec chiffrage complexe et références multiples à intégrer dans un devis, le spécialiste de la robinetterie déploie 15 packs à commander en une seule référence, et un guide de choix « afin de les aiguiller dans le process de vente de A à Z. Il se fonde sur les principaux bénéfices de l’encastré apporté à l’utilisateur », la cible ultime adressée.

 

Parce qu’il faut aussi inciter le client final à opérer un transfert vers la douche encastrée, « en lui apportant un bénéfice expérience prix, nous leur proposons des packs dès 579 € HT », ajoute Claire Roucoulès. Un tarif équivalent au prix d’une colonne de douche dans le réseau professionnel pour placer l’encastré à portée de toutes les douches à l’italienne.

 

*en ne laissant voir que les parties commandes (à la différence d’une pose en saillie ou murale avec colonne de douche apparente)

 

             

90 % de gain de temps avec le système wedi et Hansgrohe

 

« Notre cloison modulaire assure un gain de temps considérable sur les chantiers, assure Olivier Thumy, directeur France de Wedi. Ce système à poser en fond de douche, ou en cloison autoportante et notamment en L nécessite juste d’appliquer ensuite la colle, de carreler puis de réaliser les finitions.

 

Il assure un gain de temps de 90 % par rapport à une solution maçonnée ou la pose de plaques de plâtre ». Accessible pour tout installateur, et c’est bien là l’objet du délice, le concept développé par Wedi et Hansgrohe est pré-assemblé en usine.

 

D’un côté, la cloison modulaire en polystyrène extrudé, légère, facile à découper, pour une étanchéité à 100 % de l’installation. De l’autre, le corps d’encastrement i-Box Universal Hansgrohe, adapté à toutes cloisons entre 58 et 105 mm, à l’étanchéité parfaite grâce à des joints hermétiques en caoutchouc au niveau des quatre raccords.

 

Un concept également clé en mains grâce à l’intégration des tubes multicouches sur la cloison : l’intervention est limitée au raccord eau chaude/eau froide. En moins d’une heure, la cloison comme l’étanchéité de la robinetterie encastrée peuvent être réalisées. Et riment avec sécurité grâce à une garantie annoncée de 10 ans.

 

 

 

 


Source : batirama.com / Stéphanie Lacaze Haertelmeyer

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (490 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Les couvertures en tuiles

Maisons et bâtiments à ossature bois