Sika fait une offre de rachat de Parex

Sika fait une offre de rachat de Parex

Sika, groupe suisse de chimie de spécialité a fait une offre ferme pour acquérir Parex, leader dans les solutions de mortier, auprès de son propriétaire actuel, CVC.



Après avoir été longtemps convoité par le groupe Saint-Gobain, l’industriel Sika passe aujourd’hui à l’attaque. Il propose 2,5 milliards de francs suisses pour acquérir le concurrent Parex, leader dans la fabrication de solutions de mortier, comprenant, les mortiers de façade, les colles à carrelage, les mortiers étanches et techniques.

 

Rappelons que Parex avait été vendu en 2001, par le groupe Lafarge, à trois fonds d’investissement dont CVC. En 2018, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 1,2 milliard de francs suisses et prévoit un Ebitda (résultat avant impôts et taxes) d'environ 195 millions de francs suisses.

 

Selon le communiqué Sika, Parex est présent localement dans 23 pays avec des positions clés dans 8 zones géographiques principales et exploite 74 usines dans le monde.

 

Grâce à cette acquisition, Sika indique qu’il renforcera encore sa position de leader dans le secteur des produits chimiques de construction et des adhésifs industriels et réalisera un chiffre d'affaires de plus de 8 milliards de francs suisses.

 

Constitution d’un poids lourd sur l’activité mortier

 

Ainsi, selon le groupe, l’activité mortier de Sika, technologie clé de croissance pour le groupe et l'une de ses principales sources de rentabilité, va plus que doubler de volume pour atteindre 2,3 milliards de francs suisses, soit 2 milliards d’euros, avec l’opération.

 

La forte position de Parex dans les canaux de la distribution ouvrira de nouvelles opportunités commerciales pour la gamme de produits Sika, reprend le communiqué. De son côté, Parex aura accès aux canaux de vente directe de Sika et l'expertise de Parex dans le domaine des façades et du carrelage permettra à Sika de participer à ces marchés attractifs en croissance

 

« L'excellente activité de Parex dans le domaine des façades peut être mise à profit dans tout le monde Sika », relève notamment Paul Schuler, directeur général de Sika.

 

Des synergies de 80 à 100 millions de francs suisses attendues

 

Les synergies annuelles devraient être de l'ordre de 80 à 100 millions francs suisses, indique Sika. Le prix d’acquisition représente 11,3 fois le ratio « EV (Valeur de l’Entreprise)/ Ebitda proforma 2019 (résultat avant impôts et taxes) » qui sera ramené à moins de 8,5 fois « EV/Ebitda », en incluant les synergies à plein rendement.

 

Notons enfin que la réalisation de l'opération est soumise à la consultation des comités d'entreprise français (CSE) et aux approbations réglementaires, attendues au 2e/3e trimestre 2019.

 


Source : batirama.com/ F. Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2245 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique



Plancher Rayonnant Electrique (PRE)