Solaire: 103 lauréats pour la quatrième tranche d'un appel d'offres national

Solaire: 103 lauréats pour la quatrième tranche d'un appel d'offres national

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a dévoilé les 103 lauréats de la quatrième tranche d'un appel d'offres national pour le développement de centrales photovoltaïques au sol.



Les projets attribués représentent une capacité totale de 720 mégawatts, qui correspond à la quatrième tranche sur six d'un appel d'offres de 3.000 MW lancé en 2016.

 

Un prix moyen de l'électricité qui se rapproche du prix de marché

 

Le prix moyen de l'électricité proposé par les lauréats ressort à 58,2 euros par mégawattheure, soit une baisse de 5% par rapport à la tranche précédente, précise le ministère dans un communiqué. Il tombe même à 52 euros/MWh si on considère les projets de plus grande taille, supérieurs à 5 MW. "Il s'agit du prix le plus bas constaté en France pour des centrales solaires", souligne le ministère, qui précise que ce prix "se rapproche du prix de marché".

 

La région Nouvelle-Aquitaine arrive en tête

 

La Nouvelle-Aquitaine arrive en tête des régions bénéficiaires en termes de capacité installée, avec 168,6 MW attribués, devant la région Occitanie (157,3 MW) et le Centre-Val de Loire (84,8 MW).

 

Les deux prochaines tranches de l'appel d'offres pour des projets solaires au sol porteront sur un volume de 850 MW chacune, indique le ministère.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2246 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique



La fabrication du bâtiment 2