Aménagements de jardin : Dalles, murets et marches en béton

Aménagements de jardin : Dalles, murets et marches en béton

Les produits en béton deviennent les vraies stars de l’aménagement de jardins. Polymorphes, durables, résistants, ils séduisent de plus en plus les particuliers en quête de solutions homogènes.






Leur première imitation à succès ? La pierre calcaire, importée en France par le Britannique Bradstone, devenu marque Stradal depuis. D’où l’apparition du vocable de pierre reconstituée qui s’est imposé comme un sérieux concurrent des dallages en pierre… naturelle. Depuis, les industriels français ont largement innové, rendant ces produits en béton caméléon. Moulés et teintés dans la masse, ils deviennent pierre, bien sûr, bois mais aussi terre cuite. Et c’est cette faculté à reproduire ces matériaux conjugués à leur durabilité et à une mise en œuvre simplifiée par la régularité dimensionnelle de ces produits, qui contribuent largement au succès des dalles, murets et marches en béton dans l’aménagement du jardin.

 

La sécurité en plus


Pour surfer sur la vague de ces produits en béton, quelques conseils doivent être respectés. En particulier pour la pose de dalles. Si les teintes obtenues permettent en plus de proposer à son client une réalisation en harmonie avec un style régional ou une personnalisation de son jardin, ne pas hésiter à mélanger les produits pour harmoniser les coloris. De même les allées doivent être d’une largeur minimum de 90 cm pour circuler sans difficulté. Pour la bête noire du jardin, la mauvaise herbe à éliminer lors de la pose, l’utilisation d’un sable polymère peut permettre d’éviter que les herbes ne poussent dans les joints. Ces derniers doivent comporter une largeur suffisante. Et, surtout ne pas omettre de prévoir une pente d’au moins 1 % pour l’écoulement des eaux de ruissellement.

 

Source: batirama.com / Stéphanie Lacaze-Haertelmeyer

 

 





 

Solution n° 1 : Dalles sur lit de sable

 

jardin1-391.jpg jardin2-391.jpg

 


jardin3-391.jpg jardin4-391.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Décapez la terre végétale et compactez le sol support qui sera terrassé si nécessaire afin d’obtenir la côte et la pente souhaitée (1,5 cm/m vers l’extérieur de la maison). Pour la fondation (en cas d’allées carrossables consulter impérativement le fabricant), dans le cas d’un sol peu déformable, décaisser sur une profondeur d’environ 10 cm, et une supplémentaire de 15 cm pour un sol déformable afin de réaliser une assise avec une couche de tout venant compacté 0/31,5.

 

Compactez énergiquement le sol support et la couche de « tout venant » et ménager une pente d’au moins 1 % sur le fond de forme pour assurer l’écoulement des eaux de pluie. Pour la mise en place du lit de pose, étendre une couche de 2 à 4 cm de sable lavé 0/5, exempt de fines.

 

Stabilisez le sable, en cas de forte pente, avec 75 à 100 kg de ciment/m3 de sable sec maxi, sans apport d’eau. Le lit de pose est tiré à la règle pour obtenir une épaisseur constante. Pour la pose de dalles, assurer une butée en rive avec un solin ou une bordurette pour une bonne tenue du revêtement.

 

Posez les dalles à l’avancement, en s’appuyant sur les produits posés le plus loin possible de la dernière rangée. Compactez la surface avec un maillet en caoutchouc (de préférence blanc) ou un chevron pour obtenir une bonne planéité.

 

Pour jointoyer, balayer un sable fin 0/2 ou un sable fin stabilisé avec 75 à 100 kg de ciment/m3 de sable sec, jusqu’à refus dans les joints. Recommencer plusieurs fois en arrosant légèrement.

 

Solution n° 2 : Dalles sur mortier 

 

Elle est réservée au dallage avec fortes pentes, ou s’il y a risques d’entraînement du sable, pour éviter le ravinement. Elle est conseillée sur des balcons, des toits terrasses, et des terrasses comportant une dalle de béton.

 

La préparation du sol s’effectue comme pour la pose sur lit de sable. La pente de fondation doit être dejardin5-391.jpg 1 %. Pour le lit de pose, en présence d’une assise béton, il faut l’arroser, puis étendre une épaisseur constante de 3 cm de mortier (sable 0/5, ciment dosé à 300 kg/m3, consistance ferme). Le lit de pose est tiré à la règle pour obtenir une épaisseur constante. La pose des dalles se réalise comme pour la pose sur sable mais en assurant une bonne régularité des joints avec une cale qui définit leur épaisseur. Dans le cas général, les joints s’effectuent au mortier, les fabricants proposant les produits adaptés. Ils sont à réaliser au plus tôt 24 heures après la pose selon les recommandations. Un nettoyage par brossage de la surface est nécessaire après la réalisation des joints afin d’éviter tout voile ou dépôt de coulis ou de mortier. Eviter de circuler sur le revêtement terminé pendant au moins une semaine après la pose.

 

 





 

Solution n° 3 : Réaliser un muret de jardin

 

De manière génale, il vaut mieux réaliser les murets de jardin en posant les éléments à plat (largeur = 15 cm). Ceux de 90 cm et plus nécessitent de prévoir un retour de type muret en L. Dans tous les cas, la hauteur maximale pour une stabilité certaine est limitée à 1 mètre. La pose se réalise au ciment-colle sur chaque face horizontale à l’aide d’une surface crantée pour éviter les débordements de pression. Elle s’effectue selon deux cas.

 

jardin6-391.jpgPour la pose sur fondation, tracer au sol sa zone de réalisation en débordant de 30 cm de part et d’autre du muret. Réaliser la tranchée, d’une largeur de 60 cm minimum et d’une profondeur de 30 cm de telle sorte que la sous-couche de fondation soit hors gel. Remplir ensuite cette fouille d’un béton plastique dosé à 16 % de ciment du poids total, et niveler soigneusement la fondation à l’aide d’une règle et d’un niveau. Ne pas oublier de protéger l’ouvrage contre la pluie et de d’attendre 24 h au minimum avant la pose des éléments.

 

Pour une pose sur dallage, il convient de s’assurer que ce dernier est scellé sur une dalle béton ou sur une fondation saine. jardin7-391.jpgTracer alors au sol la zone de pose des éléments. Afin de favoriser leur accroche, la zone de pose des blocs aura été balayée et nettoyée. En cas de jardinières-murets de soutènement, prévoir l’étanchéité du muret en remplissant les joints verticaux avec du ciment colle afin d’éviter le passage de la terre.

 

 

 

 

Solution n° 4 : Marche modulaire ou monobloc

 

La plupart des gammes proposées par les industriels sont complétées par une offre en marches qui permettent de franchir des petits massifs ou créer des terrasses.jardin-8-391.jpg

 

Quel que soit le produit utilisé, il faut envisager des marches de 20 cm (hauteur du bloc + dallage + joints). Pour obtenir le nombre de marches nécessaires, diviser la hauteur de l’escalier par 20 cm. Ceci permet de connaître la longueur au sol de l’escalier. Veiller à ce que les marches aient une légère déclivité vers la contremarche pour le drainage de l’eau de pluie. La saillie du pavage de la première marche doit être d’environ 2 cm. Pour la pose, préparer la pente du sol suivant les dimensions calculées. Ensuite, poser la première contremarche sur une fondation en béton, et garnir l’arrière de la marche de béton. Puis, poser le dallage sur du mortier, et continuer ainsi jusqu’à la hauteur finale de votre escalier.

 





 

Comment se porte le marché des produits béton pour l’aménagement de jardins ?

 

Cette catégorie n’est pas encore distincte des produits de voirie en béton, ce qui ne permet pas de quantifier précisément ce marché, mais il se porte très bien. Grâce à leur diversité d’aspects ces produits séduisent le particulier. Egalement parce qu’ils permettent la réalisation d’aménagements homogènes qui favorisent l’application de dallage à l’intérieur. Et c’est une réelle valeur ajoutée pour l’artisan qui peut ainsi proposer à son client une prestation globale.

 

Avec des garanties industrielles… ?

 

C’est même l’atout de ces produits qui imitent des matériaux tels que la pierre, le bois ou la terre cuite avec les garanties d’une fabrication industrielle. L’industrie du béton s’est toujours clairement positionnée en termes de qualité certifiée. A cet effet, il vient d’être mis en place une marque NF Dallages intérieurs, extérieurs et abords de piscine, qui outre la durabilité, la résistance mécanique, la régularité dimensionnelle et l’aspect de surface, garantit aussi l’antiglissance des produits. Aujourd’hui, l’ensemble de l'offre des revêtements de sol en béton est certifié.

 

Avez-vous des recommandations quant à la mise en œuvre ?

 

Pas spécialement. Il faut juste pour les dallages, ne pas effectuer de mélanges entre les produits minces qui peuvent être occasionnellement circulés et ceux de voirie.

 

INFOS PRATIQUES 

 

Les textes de références

 

♦ La certification volontaire Qualif IB qui couvre les produits d’environnement garantit au maître d’ouvrage la conformité des produits à leur usage. Les contrôles effectués portent notamment sur la durabilité (résistance au gel-dégel et enrobage des armatures lorsqu’il en existe), la résistance mécanique (essais de flexion), l’aspect de surface (esthétique, glissance pour les margelles), les dimensions.

♦ Marque  NF Dallages intérieurs, extérieurs et abords de piscine

♦ Norme XP P 98-335 : mise en œuvre des pavés et dalles en béton, des pavés en terre cuite, et des pavés et dalles en pierre naturelle.

♦ DTU 52-1 : Travaux de bâtiment, revêtements de sols scellés  - cahier des clauses techniques

 

Efflorescences

 

Des dépôts irréguliers de teinte blanchâtre apparaissent parfois à la surface des produits. Phénomènes naturels liés aux conditions atmosphériques, les efflorescences n’ont aucune incidence sur la durabilité. La responsabilité des fabricants ne peut être engagée vis-à-vis de ce phénomène. Ces efflorescences s’éliminent naturellement sous l’effet conjugué de la pluie et de la circulation. Pour les atténuer rapidement, on peut laver à l’eau claire et brosser, au besoin avec du savon, puis rincer abondamment à l’eau. Eviter les nettoyeurs à haute pression qui rendent la surface granuleuse et favorisent l’accrochage des mousses et salissures. Penser à en avertir votre client.

 

Coordonnées fabricant

 

Carré d’Arc (Fabemi) - tél. : 04 75 96 24 53, www.carredarc.com

Lib Industrie (Atrium) - tél. : 04 66 64 45 85, www.groupelib.com

Modulo France - tél. : 01 60 67 18 38, www.modulo.fr

Stradal - tél. : 08 25 82 32 23 (n°Indigo) www.stradal-jardin.com

Weser - tél. : 02 47 96 23 23, www.weser.fr


Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (614 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Installations électriques et de communication des bâtiments d’habitation