Meilleures ventes au deuxième trimestre qu'au premier pour Saint-Gobain

Meilleures ventes au deuxième trimestre qu'au premier pour Saint-Gobain

Le PDG du groupe Saint-Gobain, table sur une progression des ventes au deuxième trimestre par rapport au premier, après un début d'année "un peu freiné", a-t-il dit lors de l'AG des actionnaires.



"Le chiffre d'affaires du 2e trimestre sera clairement meilleur que celui du premier trimestre et j'attends un deuxième semestre, sur le plan du résultat d'exploitation (...) meilleur que le premier semestre", a-t-il déclaré.

 

Le groupe s'est fixé pour objectif cette année une progression de son résultat d'exploitation à données comparables, a rappelé M. de Chalendar."Cela ne remet pas en cause les tendances qui sont favorables, mais le début d'année a été un peu freiné", a-t-il ajouté.

Le PDG considère que "les marchés de la construction restent bien orientés et gardent de bonnes perspectives en Europe de rattrapage dans les années à venir".

 

Le directeur financier Guillaume Texier a de son côté souligné que le premier trimestre avait été marqué par des aléas climatiques en Europe et par un effet calendaire défavorable. Le chiffre d'affaires trimestriel s'est ainsi replié de 1,8% sur un an.

 

Deux éléments ponctuels ont ensuite marqué le deuxième trimestre, a indiqué M. Texier, en citant l'inondation survenue dans une usine de verre en Egypte et la grève des camionneurs au Brésil.

 

Au total, "un début d'année un peu poussif que nous espérons pouvoir récupérer, au moins partiellement, sur le reste de l'année car les tendances économiques de fond (...) nous semblent assez positives", a résumé le directeur financier.Pierre-André de Chalendar est par ailleurs revenu sur l'accord avec le chimiste suisse Sika, à la mi-mai, qui a réglé leur différend, et permis à Saint-Gobain de devenir le premier actionnaire de Sika.

 

Le patron de Saint-Gobain a évoqué "une avancée stratégique" et "une bonne opération financière"."Cette participation peut permettre des coopérations", a-t-il envisagé.

 

En réponse à un actionnaire, il a rappelé que Saint-Gobain n'avait, à ce stade, pas demandé la nomination d'un administrateur au conseil du groupe suisse."Nous verrons dans le futur", a-t-il dit. "On n'a pas pris de décision à ce stade sur la durée de la détention de cette participation", a-t-il ajouté.

 

Le PDG a rappelé que l'accord comportait de la part de Saint-Gobain un engagement de ne pas la vendre avant deux ans, et de ne pas l'augmenter progressivement avant six ans.

 

M. de Chalendar a souligné que le groupe poursuivrait en 2018 sa stratégie, comprenant des investissements industriels ciblés, des acquisitions, de l'innovation, des efforts de productivité et une proximité avec les clients.

 

Les actionnaires ont voté à 82,41% le renouvellement pour quatre ans du mandat d'administrateur de M. de Chalendar, préalable à sa reconduction comme PDG, poste qu'il occupe depuis 2010.L'AG a également approuvé à 94,07% la rémunération du PDG pour 2017 et à 87,16% les éléments de rémunération de 2018.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (262 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC

Procédés non traditionnels d’assainissement autonome -  norme 12 566-3 + A1

Les vérandas