Des mises en chantier en hausse de 6,5% de novembre à janvier

Des mises en chantier en hausse de 6,5% de novembre à janvier

Les mises en chantier de logements neufs ont progressé de 6,5% de novembre à janvier en France, comparé aux mêmes mois de 2016, tandis que les permis de construire s'effritaient de 0,4%.




Sur ces trois mois, les mises en chantier se sont élevées à 119.000, tandis que 118.100 permis de construire étaient délivrés, selon des données brutes.

 

Cela confirme la décélération entamée en fin d'année : sur le dernier trimestre 2017, la croissance des mises en chantier n'était plus que de 4,9% comparé aux mêmes trois mois un an plus tôt, contre un rythme de progression de 15,4% l'an dernier, selon des chiffres révisés publiés.

 

Selon ces nouveaux chiffres, les mises en chantier de logements neufs se sont élevées à 426.100 en 2017 et 369.000 en 2016, soit des hausses respectives de 1,7% et 1,9% comparé aux statistiques publiées le mois dernier (418.900 et 362.200).

 

Stagnation des permis de construire

 

Cette révision annuelle, qui ne porte que sur les mises en chantier, a amené à ajuster les taux d'annulation et les délais d'ouvertures de chantiers précédemment comptabilisés, précise le ministère.

 

Quant aux permis de construire, ils avaient déjà stagné (+0,1%) sur les trois derniers mois de 2017, alors qu'ils avaient progressé de 8,2% sur l'ensemble de l'année. Sur les 12 derniers mois écoulés à fin janvier, les mises en chantier se sont élevées à 425.200 unités, tandis que les permis de construire dépassaient le demi-million, à 501.200.

 

Par type de logement, le logement individuel (non groupé) a progressé au même rythme que le logement collectif : les mises en chantier affichent une hausse de 8,6% dans le premier secteur et de 8,5% dans le second, de novembre à janvier, sur un an.

 

Repli dans le logement collectif

 

Du côté des permis de construire délivrés sur la même période, on observe un repli dans le logement collectif (-5,5%) tandis que l'individuel pur reste en progression de 7,5%. Le mois dernier, le taux d'annulation des logements individuels autorisés à la construction était de 10,4%, au-dessus de sa moyenne de longue période (12,3%) ces dix dernières années.

 

Quant au délai moyen d'ouverture de chantier pour les logements individuels, il était le mois dernier de 5,1 mois, très proche de sa moyenne de longue période (5,3 mois) tout comme celui des logements collectifs à 11,1 mois (11,2 mois).




Source : batirama.com

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (193 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits