Le béton de chanvre passe à la "préfa"

Le béton de chanvre passe à la

Le premier bâtiment tertiaire de grande superficie aux façades en panneaux préfabriqués de béton de chanvre est en cours de construction en Bretagne.




Ce batiment innovant abritera le service informatique de la société Triballat. Engagée dans l’agriculture biologique depuis 1975, leader européen et national de produits alimentaires à base de soja, cette entreprise familiale depuis trois générations diversifie aujourd’hui ses activités autour du végétal dans les produits frais, dont le chanvre.

 

Il était donc tout naturel qu’elle fasse appel à ce matériau pour construire un nouveau bâtiment de bureaux complétant son siège à Noyal-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine). Ce bâtiment doit abriter une cinquantaine de personnes et disposer d’un local de stockage.

 

Avec ce chantier, le béton de chanvre Tradical développé par le fabricant de chaux BCB (groupe Lhoist) franchit une étape importante. Il ne s’agit plus de maison individuelle ou d’extension de logements mais d’un immeuble tertiaire de 1 000 m2. Et surtout, la technique de projection sur site est remplacée par la préfabrication en atelier de panneaux de façade.

 

Structure mixte béton-bois

 

Le bâtiment de deux niveaux sur un sous-sol s’étend sur 27 m de long et 16 m de large. Au-dessus du sous-sol en béton, sa structure primaire est constituée, au rez-de-chaussée, par des poteaux périphériques et des dalles en béton coulé en place. Au premier étage, des poteaux bois portent la charpente bois et la couverture en zinc percée de quatre verrières et intégrant une centrale photovoltaïque de 13,2 kWc.

 

Une structure secondaire en bois noyée dans les panneaux de façade participe au contreventement du bâtiment.

 

L’entreprise de charpente bois CMB a réalisé 31 panneaux de hauteur d’étage (3,50 m) dont la largeur varie de 1,50 m à 5 m. Chaque élément est constitué des montants en bois de l’ossature secondaire fixés sur des panneaux de fibre de bois de 6 cm d’épaisseur destinés à assurer un complément d’isolation par l’extérieur du bâtiment. Des précadres en mélèze intégrés aux panneaux sont destinés à recevoir les menuiseries.

 

Les panneaux de fibre de bois, doublés d’une ossature bois, assurent le fond de coffrage des éléments de façade préfabriqués dans lesquels sont intégrés les précadres des menuiseries. ©CAN-ia

 

Multiples avantages de la préfabrication

 

L’ensemble des panneaux a été confié par CMB à l’entreprise de LB Eco Habitat, spécialiste du béton de chanvre, qui a coulé 28 cm de ce matériau dans les moules constitués par l’ossature bois et l’isolant en fond de coffrage. Les panneaux ont ensuite été stockés dans un entrepôt ventilé et déshumidifié.

                         

Il n’aura fallu que trois semaines de séchage avec prise à cœur parfaite grâce aux performances de TradicalThermo, la nouvelle chaux brevetée par BCB dédiée au béton de chanvre. Sa montée en résistance trois fois plus rapide permet d’atteindre les niveaux de performances requises en 28 jours au lieu de 90 jours.

 

Les panneaux ayant été préfabriqués pendant la réalisation de la structure du bâtiment, le gain de temps sur le chantier de Triballat est estimé à trois semaines par rapport à un planning classique de projection mécanique.

                         

Outre le gain de temps, les acteurs du chantier ont apprécié la réduction des nuisances sur ce chantier secet la constance de qualité des panneaux grâce à la préfabrication en atelier, plus facile, à températures constantes, sans compter le confort des opérateurs.

 

Le béton de chanvre a été coulé dans les moules en atelier, parallèlement à la construction de la structure sur le chantier. ©crédit CAN-ia 

 

L’entreprise de charpente bois a mis en œuvre les panneaux après trois semaines de séchage. ©crédit CAN-ia


Chanvre à tous les étages

 

Les finitions intérieures seront réalisées en enduit chaux/chanvre Tradicalde 2 cm d’épaisseur. Un choix qui permet de coupler la porosité du béton de chanvre et ses propriétés de régulation hygrométrique avec un haut niveau de confort acoustique grâce à l’absorption des sons intérieurs. A l’extérieur, un enduit à la chaux recouvrira la fibre de bois.

 

Le béton de chanvre sera aussi utilisé en toiture. Si la légèreté est une des raisons de son emploi (190 kg/m3 pour l’application toiture isolante, soit ici 70 kg/m2), ses performances thermiques sont capitales : il bénéficie d’une conductivité thermique lambda de 0,056 W/mK. Du béton de chanvre Tradical« application toiture » sera projeté sur place sur une membrane frein-vapeur, sur une épaisseur de 37 cm. 

 

Décomposition du complexe de façade préfabriqué.©CAN-ia

 

La toiture sera isolée par 37 cm de béton de chanvre projeté sur un frein-vapeur avant la pose de la couverture en zinc. ©CAN-ia

 

Performances ambitieuses

 

Quentin Pichon, architecte ingénieur de CAN-ia, maître d’œuvre cotraitant, est très ambitieux quant aux performances du bâtiment. Il compte décrocher pas moins de cinq labels : NF Bâtiment Biosourcé, Effinergie +, HQE, Bâtiment bas carbone (BBCA) et E+C-.

 

Le premier exige un stockage de matière végétale d’au moins 25 kg/m2pour atteindre le niveau 2. Les 29 kg/m2 devraient être dépassés grâce au chanvre, au bois et à la fibre de bois, mais aussi au liège incorporé à la dalle du sous-sol ainsi qu’au lin et à la ouate qui constitueront les cloisons des bureaux.

 

Pour la performance énergétique, le bureau d’études thermiques Bio Baténergie annonce un BBio inférieur de 23,9 % aux exigences de la RT 2012 et une consommation Cep inférieure de 49 % au standard RT 2012.

 

Côté carbone, 1 m3 de béton de chanvre stockant 285 kg de CO2eq, le bâtiment devrait en capturer plus de 40 tonnes avec ses quelque 200 m3. L’objectif est d’atteindre les niveaux de performance « Energie 2 » et « Carbone 2 » du label expérimental E+C-.

 

Sans compter les atouts du béton de chanvre non pris en compte par les différents labels et réglementations : l’isolation répartie, l’inertie, le confort d’une paroi chaude, la régulation hydrique...

 

Fiche technique

 

  • Maître d’ouvrage : Triballat Noyal
  • Maître d’œuvre mandataire : Koutev Architecture
  • Maître d’œuvre cotraitant et maître d’œuvre d’exécution : CAN-ia (ingénieurs architectes)
  • BET Thermique : Bio Baténergie
  • Bureau de contrôle : Socotec
  • Entreprise charpente :CMB
  • Entreprise béton de chanvre : LB Eco Habitat
  • Industriel fournisseur béton de chanvre : BCB Tradical (groupe Lhoist)

 

Photo d'ouverture ©CAN-iaUn bâtiment tertiaire s’habille des premiers panneaux préfabriqués en béton de chanvre en France. Il vise une haute performance environnementale et énergétique.

 



Source : batirama.com / Isabelle Duffaure-Gallais

 

1 Commentaire
logo
- -
  • par ALAIN THOMASSE
  • 27/10/2017 16:38:10

Bonjour, j'ai assisté à la présentation du bâtiment de Tribalat à Noyal sur Vilaine. La fiche technique passe sous silence le fournisseur de la chennevote, le bois du chanvre qui constitue le béton de chanvre avec le partenaire BCB Tradical qui lui a fournit sa nouvelle chaux à séchage rapide, que vous décrivez très bien : les deux produits constituent le béton de chanvre, utilité ici. La société est Agrochnanvre de Barenton, nous transformons le chanvre de la Bretagne et de Normandie, et avons un site dédié aux produits de l'éccoconstruction. WWW.agrochanvre-ecoconstruction.com Merci vous pouvez nous contacter ou le gérant M Jean Paul Salmon, nous avons envie de diffuser l'information à nos clients et apporteurs mais nous n'apparaisons pas dans la fiche technique. En vous remerciant de votre article pour les photos et descriptifs qui sont très pédagogiues. Bien cordialement Alain Thomasse

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (205 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
Sales Cloud