L’activité se consolide dans l’artisanat … sous menace du CITE

L’activité se consolide dans l’artisanat … sous menace du CITE

La Capeb a présenté la note de conjoncture du 3e trimestre qui marque une consolidation de l’activité… mais qui pourrait être remise en cause avec la réforme du CITE*.





Les chiffres issus de la note de conjoncture du 3e trimestre, présentés par la Confédération artisanale des petites entreprises du Bâtiment (Capeb) sont toujours au vert. L’activité se consolide avec une croissance de + 5 % dans la construction neuve et + 1 % en entretien-amélioration (+ 2,5 % au global par rapport à la même période de l’année précédente).

 

Patrick Liebus, président de la Capeb, confirme, avec cette nouvelle progression, que le secteur de la Construction enregistre sept trimestres de hausse consécutive et une croissance qui semble se consolider.

 

Ainsi, les prévisions d’évolution de l’activité se maintiendraient entre 2,5 et 3 % pour l’année 2017. De leur côté, les carnets de commandes ont continué à se remplir et offrent, en ce début du mois d’octobre, une visibilité de 90 jours, soit 9 jours de plus qu'un an auparavant.

 

Les travaux d’amélioration énergétique menacés

 

L’inquiétude principale pour les entreprises artisanales, concerne les travaux d’Entretien amélioration, toujours un peu stagnants, et qui pourraient pâtir de la réforme du CITE (suppression immédiate du CITE pour les menuiseries et les chaudières fioul) envisagée par le gouvernement et actuellement en discussion au parlement.

 

En effet, cette réforme impactera les travaux d’amélioration énergétique qui représentent 23 % des travaux d’entretien-amélioration. « Sans aide, les travaux d’entretien amélioration énergétique auraient connu une évolution plus compliquée, explique Patrick Liebus. S’il n’y avait pas eu d’accompagnement, on n’aurait pas atteint ces bons résultats qui sont au plus haut niveau depuis 5 ans (+ 2 % en tendance annuelle) ».

 

Le président de la Capeb indique en effet avoir été « assommé » par l’annonce de l’arrêt du CITE sur les menuiseries et les chaudières fioul. « On ne peut pas accepter que ce crédit d’impôt transition énergétique soit arrêté aussi brutalement pour des raisons d’économie budgétaire alors que le secteur repart » reprend le responsable qui dénonce l’absence de concertation et de discussion sur ce sujet avec le gouvernement.

 

Agir avec les autres organisations professionnelles

 

Patrick Liebus a indiqué qu’il travaillait sur le sujet, « avec la méthode de la Capeb », mais de concert avec une autre organisation professionnelle du secteur (Ndlr : la FFB). « Si nous n’obtenons pas ce que nous voulons, nos deux organisations sont prêtes à agir ensemble pour défendre nos objectifs » indique le responsable.

 

L’objectif de la profession, étant selon Patrick Liebus, de maintenir le taux du CITE pour les menuiseries à 15 % pendant toute l’année 2018 (sans rétroactivité) et à 30 % pour le reste des matériels concernés par ce crédit d’impôt.

 

« Batimat, ce n’est plus pour les artisans »

 

Changeant de sujet, Patrick Liebus a tenu à expliquer pourquoi la Capeb ne serait pas présente sur le Mondial du Bâtiment cette année (salon regroupant Batimat, Idéobain et Inteclima + elec qui se déroule à Villepinte au mois de novembre prochain).

 

« Batimat, ce n’est plus la place des artisans. Le lieu est devenu tellement immense que l’on ne s’y retrouve plus. On assiste à une escalade de prix et la délocalisation du salon à Villepinte a été une erreur » explique le président de la Capeb qui évoque les soirées organisées par les fournisseurs à Paris, après le salon, quand Batimat se déroulait à la porte de Versailles.

 

« Nous préférons investir sur quelque chose de réellement destiné aux artisans, comme Artibat (salon organisé à Rennes par la Capeb), où les échanges entre fournisseurs et clients artisans sont encore possibles » termine le président de la Capeb.

 

*Crédit d'impôt transition énergétique



Source : batirama.com / Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (651 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Pose collée de carrelage en travaux neufs - NF DTU 52.2

Les vérandas