DTU 20.1 : Les appuis de fenêtre : ce qu'il faut retenir

DTU 20.1 : Les appuis de fenêtre : ce qu'il faut retenir

Quoi de plus banal qu’un appui de fenêtre ? Elément non structurel, mais plutôt fonctionnel et esthétique, sa mise en œuvre peut présenter un certain nombre de difficultés.





 

En 2004, presque deux millions d’appuis de fenêtre coulés en place ou préfabriqués ont été utilisés aussi bien pour la maison individuelle que pour le logement collectif… Les appuis préfabriqués en béton représentent un peu plus de 60 % du marché, dont 200 000 sont titulaires de la marque de certification NF. Si la société Weser conduit le marché de la préfabrication en béton, d’autres fabricants proposent également dans leurs catalogues des appuis préfabriqués en béton comme Stradal, premier fabricant d’éléments en pierre reconstituée ou la société Celtys, spécialisée dans les bétons de résine.

 

dtu1-380.jpgBéton, terre cuite, tuffeau ou grès…

 

Les briquetiers proposent également dans leurs gammes des appuis de fenêtre en terre cuite comme Bouyer-Leroux, Terreal ou Wienerberger… Enfin, des fabrications artisanales en tuffeau, en grès, en granit, réalisées sur mesure sont également proposées par quelques fabricants comme Pieter Hoefman à Champigny-sur-Veude (37)… Signalons les profilés métalliques pour vêtures, bardages ou appuis de fenêtres qui intéressent aussi bien le collectif que la maison individuelle (en neuf ou en rénovation) et représentent un marché qui n’est pas négligeable…

 

Source: batirama.com / Bertrand Lemoine

 

Appui de fenêtre avec rejingots latéraux

 

 




 

Les cinq points du DTU 20.1

 

 Le DTU 20.1 “ ouvrages en maçonnerie de petits éléments ” précise cinq exigences essentielles pour les appuis de fenêtre :dtu2-380.jpg

 

1. Ils doivent présenter un profil en pente vers l’extérieur. En aucun cas l’appui ne peut pas être de pente nulle, car l’eau de pluie doit pouvoir s’écouler. Coté intérieur, l’appui de fenêtre doit être complété, par un rejingot faisant partie intégrante de l’appui et non rapporté après coup. Ce rejingot, bord relevé à l’arrière de l’appui a pour mission de servir de repos à la pièce d’appui, traverse basse du dormant d’une croisée de fenêtre.

 

2. Côté extérieur, la partie débordante doit être munie d’un larmier, appelé également goutte d’eau, longitudinale en sous-face dimensionnée comme indiquée. Un débord de 3 cm minimal permet d’écarter l’eau de pluie de l’allège et limiter ainsi les coulures ou les salissures particulièrement inesthétiques.

 

3. Lorsqu’ils sont réalisés en béton armé, le positionnement, dans la partie débordante, de l’armature le cas échéant doit être réalisé de façon à assurer un enrobage minimal de 3 cm côté extérieur.

 

4. Coté intérieur, la surface supérieure du rejingot doit régner sur toute la largeur de la baie y compris dans la feuillure s’il en existe une ou, en l’absence de feuillure dépasser d’au moins 4 cm les tableaux de part et d’autre de la baie.

 

5. L’étanchéité périphérique de la baie peut être assurée par des joints d’étanchéité. Ceci est d’autant plus important, dans le cas de façades exposées au vent et au ruissellement…

 

LE REGLEMENTATION 

 

♦ NF P 98-052 – Appuis de fenêtre préfabriqués en béton. Cette norme ne concerne que les appuis préfabriqués en usine.

 

♦ DTU 20.1 - Travaux de bâtiments - Ouvrages en maçonnerie de petits éléments - Partie 1 : cahier des clauses techniques - Partie 2 : règles de calcul et dispositions constructives minimales - Partie 3 : guide pour le choix des types de murs de façades en fonction du site

 

♦ DTU 36.1 - Travaux de bâtiment - Menuiserie en bois - Partie 1 : cahier des clauses techniques - Partie 2 : cahier des clauses spéciales

 

DTU 37.1 - Travaux de bâtiment - Menuiseries métalliques - Partie 1 : cahier des clauses techniques

 

DTU 21 - Travaux de bâtiment - Exécution des ouvrages en béton - Cahier des clauses techniques.

 

Tous ces documents sont accessibles auprès de l’AFNOR ou du CSTB : www.boutique.afnor.fr et www.boutique.cstb.fr

 

REMARQUE : compte tenu du coût unitaire des normes, l’acquisition d’une compilation est un moyen judicieux d’être au faîte de la normalisation

Articles qui devraient vous intéresser

2 Commentaires


- -
  • par Yvan
  • 0
  • 0

Compte tenu que le rejingot ne peut être rapporté, mais doit être coulé intégralement avec la pièce d'appui, que sa continuité doit se situé sur toute la longueur de l'appui et au delà, y compris les feuillures: on peut en déduire que la pièce d'appui doit être monobloc (une seule pièce) sur toute sa longueur.


- -
  • par damien
  • 0
  • 1

Bonjour, est-ce qu'une pièce d'appui préfabriquée sur une baie de 2,20 M peut être posée en deux parties ? Sachant qu'elle est exposée à la pluie ?

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (614 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Les couvertures en tuiles