Et si les artisans commençaient à s’intéresser au BIM ?

Et si les artisans commençaient à s’intéresser au BIM ?

La Capeb* veut sensibiliser les chefs d’entreprises artisanales à se lancer dans la démarche BIM. La confédération a réalisé une vidéo pour les inciter à l’adopter.


Le BIM (ou Building Information Model) est une démarche innovante et récente pour la filière du Bâtiment qui doit permettre de faciliter l’acte de construire notamment au niveau des interfaces métiers. Les acteurs de la conception, construction et maintenance d'un bâtiment doivent pouvoir travailler ensemble, en minimisant les risques d'erreurs.

 

Grâce au numérique, les informations s’échangent rapidement et de façon fiable entre les différents acteurs en passant par les différents corps de métiers intervenant sur le gros œuvre, le second œuvre, en neuf comme en rénovation.

 

En clair, le BIM permet à chacun d’accéder au même niveau d’information en temps réel. Si les industriels de la Construction ont vite été intéressés (en créant notamment des bibliothèques de produits BIM qu’ils enrichissent chaque jour), la plupart des entreprises de mise en œuvre, notamment artisanales, ignorent encore cette démarche.

 

Adoptez le BIM !

 

Pourtant, les artisans connaissent les outils numériques qu’ils utilisent au quotidien, qu’ils s’agissent de smartphones, de tablettes et d’ordinateurs… Se sentiraient-ils aujourd’hui dépassés par cette nouvelle démarche ?

 

Fort de ce constat, la Capeb veut inciter ses adhérents à s’intéresser au BIM pour l’adopter. À travers une vidéo courte, l’organisation professionnelle répond aux principales interrogations des chefs d’entreprises artisanales sur cette nouvelle façon de travailler et les incite à se l’approprier

 

Les bénéfices potentiels du BIM pour les artisans du Bâtiment sont nombreux, rappelle la Capeb qui cite notamment une gestion facilitée, le gain de temps et donc de productivité, la coordination simplifiée avec les autres intervenants, archivage automatique des données d’un chantier… etc.

 

Optimiser l’activité des TPE

 

« Qu’il s’agisse de consulter à distance les stocks fournisseurs avant de s’engager à utiliser un type de matériaux ou de transmettre des métrés en direct, les outils numériques vont permettre de faciliter et d’optimiser l’activité des TPE » explique l’organisation professionnelle.

 

« Nos chefs d’entreprises artisanales ne doivent pas se sentir dépassés par le BIM et la maquette numérique. Si les outils sur mesure pour les TPE sont encore en développement, le BIM est une formidable opportunité pour elles, de gagner en temps et en efficacité et de valoriser leur professionnalisme auprès de leurs clients. » termine Patrick Liébus, Président de la Capeb

 

* Confédération artisanale des petites entreprises du bâtiment



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le projet du nouvel aéroport Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, vous êtes plutôt... (1112 votants)
pour
contre
indifférent
 

Boutique