Sillia VL n'a pas l'intention de déposer le bilan

Sillia VL n'a pas l'intention de déposer le bilan

Le PDG de l'entreprise bretonne Sillia VL, premier fabricant français de panneaux photovoltaïques, qui a repris en 2014 Bosch Solar à Vénissieux, s'explique.





"C'est faux ! (...) On est tendu, certes, mais on tient la route (...). On continue l'activité", a indiqué Bernard Cassin, invité à commenter des articles de la presse régionale. Deux médias lyonnais ont affirmé que le chef d'entreprise avait annoncé un prochain dépôt de bilan lors d'une réunion tenue avec les salariés sur le site d'assemblage panneaux photovoltaïques.

 

"On a une situation de trésorerie difficile et on n'a pas réussi à ce jour à recouvrer l'intérêt de financeurs", a néanmoins reconnu M. Cassin. "Mais nous avons un carnet de commandes puissant".

 

"Nous sommes également sur la base de recherche de partenaires industriels pour lesquels les dossiers ont avancé correctement ces derniers temps, avec des perspectives qui ne sont pas encore avérées mais qui sont sérieuses", a ajouté l'entrepreneur qui s'est fixé trois mois avant de faire un nouveau point.

 

Un besoin de financement de 10 millions d'euros

 

En juillet, Bruno Cassin avait indiqué que l'entreprise faisait alors face à un besoin de financement de 10 millions d'euros, les 9,3 millions apportés par l'ancien propriétaire allemand au moment de la reprise ayant été consommés.

 

"Sillia VL se trouve aujourd'hui dans une situation financière très préoccupante", écrit la CGT dans un courrier adressé au Premier ministre Bernard Cazeneuve. "La CGT dans son ensemble, affirme qu'une filière photovoltaïque française peut et doit se développer au vu des enjeux écologiques et des engagements pris lors de la COP21", a ajouté le syndicat.

 

130 personnes dans l'usine de Venissieux

 

L'usine de Vénissieux emploie 130 personnes, dont 128 venus de Bosch. Cette unité, qui fabriquait des pompes pour moteurs Diesel avait été reconvertie dans le solaire, avant que le groupe allemand décide de se désengager de ce métier et cède ses installations pour un euro symbolique.

 

Basée en Bretagne, Sillia VL dispose d'une autre usine à Lannion (Côtes d'Armor) qui emploie 46 personnes. Bruno Cassin doit y tenir jeudi une autre réunion d'information aux salariés.



Source : batirama.com / AFP

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (643 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Chauffe-eau solaire individuel - NF DTU 40 & DTU 43