Le premier logement accessible et évolutif pour les seniors

Le premier logement accessible et évolutif pour les seniors

Comment réaliser un logement qui s’adapte à la diversité des personnes âgées et aux évolutions de leur mode de vie ? 






Plusieurs industriels ont planché sur le sujet pour un résultat étonnant.

 

Piloté par FCBA, Habitat Seniors est le premier projet de co-innovation pour l’habitat évolutif prenant en compte les usages réels du logement par les seniors. Il a été initié en 2013 par le promoteur Les Senioriales, l'architecte AMS, ainsi qu’un consortium d’entreprises non-concurrentes alliant tous les secteurs d'activité (ameublement, domotique, mobilier, serrure connectée, cloisons mobiles avec porte intégrée, électroménager, etc.).

 

Leur but : proposer un logement qui s’adapte à la diversité des personnes âgées et aux évolutions de leur mode de vie. Dans cette approche de conception collaborative, le consortium a sollicité une trentaine de séniors, leurs aidants, médicaux comme familiaux, ainsi que des personnes impliquées dans leurs quotidien, afin d’être au plus proche de la réalité des situations de vie qu'ils rencontrent.

 

Plusieurs étapes ont constitué cette approche avant d’aboutir à une expérience de vie dans un logement prototype à Emerainville: l’observation, l’analyse, la conception et la mise à l’épreuve des solutions par les usagers. Suivez le guide…

 

De la porte palière à la salle de bains: un univers d’astuces

 

 

  1. Il est possible de déclencher l’ouverture de la porte à distance, via une télécommande, un téléphone ou un code sur clavier. L’ouverture s’effectue sur simple poussée, tandis que le reverrouillage est automatique à la fermeture avec des bips à défaut, si elle reste ouverte.

 

 

Difficulté pour insérer ses clés dans la serrure ou à ouvrir la porte les bras chargés, nécessité d’ouvrir la porte d’entrée depuis son lit ou hors du logement: entrer dans le logement peut représenter de nombreux obstacles.

 

Pour les surmonter, la porte est ici équipée d’un système motorisé d’assistance à l’ouverture et d’une serrure connectée.Vient ensuite l’entrée du logement à proprement parler, un espace où s’effectue une multitude de tâches : se vêtir ou se dévêtir, se chausser ou se déchausser, mais aussi permettre le repassage à proximité de l’occupant de l’appartement.

 

Pour y répondre, cet espace accueille un meuble équipé de rangements limitant les déplacements et les gestes superflus, ainsi qu’une table à repasser et un strapontin escamotable intégré.

 

 

Un séjour, lieu de détente et de rangement

 

 

  1. Pour les séniors, le séjour est la pièce à vivre : insonorisée, elle doit permettre de se détendre avec la télévision ou la bibliothèque, mais aussi ranger le linge et ses affaires. Des étagères escamotables sur la hauteur du meuble, accueillent au choix des livres ou des vêtements.

 

 

Du côté du séjour, le travail collaboratif généré par Habitat Séniors a donné naissance a un meuble - cloison équipé d’une porte intégrée et de nombreux espaces de rangement entre le séjour et la chambre.

 

Mobile, cette cloison est déplaçable par un professionnel et permet de moduler l’espace de vie selon le besoin. Grâce à une bonne insonorisation, les habitants peuvent effectuer deux activités dans deux pièces différentes sans se gêner.

 

Le séjour accueille aussi quelques fauteuils avec porte canne intégré, à assise amovible ou à roulettes, un bout de canapé et une table mobile et légère, facile à déplacer. Enfin, un sol souple sans résonnance se montre sécurisant en cas de chutes.

 

Une chambre fonctionnelle

 

 

  1. Des rangements en hauteur avec étagères basculantes offrent une meilleure accessibilité des produits, tandis que les portes, relevants et coulissants amortis bénéficient d’une assistance à l’ouverture et d’une protection anti-appui intégrée.

 

Deuxième lieu de vie dans un logement, la chambre est fonctionnelle et limite les efforts au maximum grâce à une cloison mobile, intégrant une porte coulissante motorisée et offrant des placards de rangement à hauteur variable.

 

Elle se dote de systèmes mécaniques facilitant l’ouverture des portes, des casiers « va et vient » communiquant avec la salle de bains pour que les vêtements sales se trouvent immédiatement et sans effort à proximité du lave-linge, ainsi qu’un coin dressing attenant à la salle de bains et à la chambre.

 

Pour sa part, la cuisine accueille des meubles adaptables à l’ergonomie de chacun et aux différents usages nécessaires dans cette pièce: meubles hauts escamotables, plan de travail motorisé pour régler la hauteur, ouvertures et fermetures amorties, table de cuisson avec foyers lumineux lorsqu’ils sont en fonction, etc… Sans oublier une barre d’appui courrant tout autour des plans de travail pour garantir l’équilibre et permettre d’accrocher des torchons.

 

La salle de bains, évolutive et "rétractable"

 

 

  1. Retractable, le meuble de salle de bains est évolutif et intègre rangements et tabouret.

 

 

Quant à la salle de bains, il s’agit souvent pour les seniors du "point noir" du logement : exiguïté de la pièce rendant difficile les déplacements, manque de rangement, risques de glissades ou encore difficultés d’accès des aidants pendant la douche.

 

Pour pallier ces problèmes, un meuble multifonctionnel avec rangements et tabouret intégrés permet de bénéficier de tous les accessoires de toilette et de pharmacie à portée de main.

 

Dans le cas d’une utilisation par une personne à mobilité réduite, la partie basse de ce meuble peut se rétracter sous le plan de toilette et permettre à un fauteuil de se mettre en position frontale et/ou latérale.

 

Une douche à « double porte » permet à un éventuel aidant de rester au sec à côté du senior, un meuble de rangement intègre une machine à laver, tandis qu’un radiateur sèche-serviettes sèche le linge de toilette et de maison, tout en chauffant la pièce avant ou pendant la douche pour un meilleur confort.

 

 

Incontournable : la domotique

 

 

  1. Grâce à un outil simple d’utilisation, les seniors peuvent programmer leurs scénarii d’automatisation des lumières et des volets extérieurs, mais aussi couper l’électricité et l’eau froide pour éviter les risques de fuites.

 

 

Pour surmonter les obstacles que représente le nuit ou la pénombre pour les seniors, des lampes intégrées dans les tables de chevets bénéficient d’un système photoluminescent, autonome et indépendant du réseau électrique, dont la lumière douce permet un repérage immédiat, sans agressivité.

 

Par ailleurs, la porte intégrée au meuble-cloison amovible  a été équipée de LED indiquant sa position. Fonctionnant sur batterie autonome, elle se recharge automatiquement lorsque la porte est fermée.

 

Enfin, de nombreuses tâches ont été automatisées afin d’assurer la sécurité du logement et d’améliorer le confort: interface web et applications mobiles intuitives et évolutives pour piloter son habitat et programmer ses scenarii, box reliée à internet et communiquant avec tous les éléments du logement, système de contrôle en local, volets roulants équipés de moteurs de contrôle, contrôleurs d’éclairages et de chauffage, détecteurs pour renforcer la sécurité domestique (fumée, coupure des plaques, four et arrivée d’eau)…

 

 

  1. Habitat Séniors propose un système domotique adaptable selon les besoins de l’habitant. Ces outils sont associés à un service d’accompagnement à l’usage de la domotique, avec une formation initiale et un suivi personnalisé par l’installateur pour aider l’habitant à prendre en main le système.

 

Pour mieux comprendre le quotidien des séniors

 

Pour guider les usagers dans leur auto-observation et recueillir leurs points de vue, chaque sénior participant aux ateliers de conception collaborative a bénéficié d’une formation et d’une feuille de route leur permettant de questionner leur pratique en situation réelle.

 

Ces "carnets de l’observeur" rendent visibles l’appropriation par les séniors de leur logement, les difficultés qu’ils rencontrent et les stratégies qu’ils développent au quotidien. Tout a été examiné en détail, dans toutes les pièces du logement et aux différents moments de la journée, pour que les solutions trouvées correspondent à 100% à leur usage en situation.

 

Pour les industriels, c’est un retour d’expérience riche en enseignements et une véritable dynamique créatrice d’innovations. Les membres du consortium sont FCBA, Les Seigneuriales, AMS, Le Chene Vert, Optimum, Somfy, Righini, Blum, SFL, Atlantic, Gerflor, Bosch, AMR Concept, Evidences-Mobiliers.

 

 

Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

2 Commentaires


- -
  • par ADCS
  • 0
  • 0

Concernant les Senioriales, leur démarche n'est que du marketing car cette société laisse des résidences et des logements qui sont contraires à ce qu'elle prétend ou présente dans ses publicités ! Par exemple, s'agissant de l'ouverture de la porte de l'immeuble depuis chaque appartement (ce qui est tout à fait normal de nos jours et surtout pour des "seniors retraités"), le cas de Grasse (Alpes Maritimes) est symptomatique des méthodes de ce promoteur : le vidéo-portier des appartements n'a pas été raccordé pour une question d'économie sur le budget (ainsi que d'autres réalisations)... les seniors doivent descendre pour ouvrir à un visiteur.... ou communiquer le code d'entrée d'un digocode mis en place (moins coûteux) pour "compenser" le non raccordement ! Cette société n'est donc pas crédible, qu'elle agisse d'abord pour supprimer dans ses résidences actuelles tous ses manquements et autres équipements de bas de gamme ou prestations bâclées. ADCS (Association de défense des copropriétaires des résidences Senioriales) Voir le site : www.senioriales-indignezvous.fr


- -
  • par cybelle87
  • 0
  • 0

je trouve cette démarche intelligente et constructive je souhaiterai avoir plus d'informations sur cette réalisation a-t on prévu une douche pour la toilette sans assistance? Je vais bientôt faire partie des futurs utilisateurs possibles, j'envisage même une démarche similaire pour mon logement de demain.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (199 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Techniques et pratique du plâtre